WDV2

Petite colle : qui, parmi vous, connaît Willy DeVille ? Alias, au début de sa carrière, Mink De Ville ? Bon, j'imagine que la réponse sera moi, moi, moi ! pour beaucoup d'entre vous, parce que cet artiste, hélas décédé en 2009 (il avait 58 ans), sans être le plus connu de tous les temps, est tout de même assez connu. Son style ? Un rock assez roots, bluesy, imprégné de musique latino/mariachi et cajun, de rhythm'n'blues, de musique créole aussi. De la musique typiquement néo-orléanaise. Pas mal pour un mec né dans le Connecticut. De son vrai nom William Paul Borsey Jr, Willy De Ville a démarré sa carrière au début des années 70. Son premier album date de 1977 : Cabretta. A l'époque, il se fait appeler Mink De Ville. L'album est excellent, avec notamment Spanish Stroll, Cadillac Walk... La suite, entre Return To Magenta, Le Chat Bleu, sera dans l'ensemble excellente (ces deux albums sont, en tout cas, fantastiques). En live, apparemment, ce mec, c'était quelque chose. L'écoute de cet album m'en apporte la preuve. Cet album, inutile que vous le cherchiez à la FNAC ou sur Amazon, il n'est pas officiel, mais je pense que la pochette (et sa qualité assez moyenne, désolé les mecs, mais c'est la seule que j'ai trouvé, avec celle ci-dessous, pour l'album) vous l'a fait comprendre. Ca sent le bootleg à pleins naseaux, et ça tombe bien, ç'en est un ! Il existe sous les deux formats, CD et vinyle, je l'ai en vinyle, il dure dans les 71 minutes pour 14 titres, est double sous ce format donc. Il a été édité par The Swingin' Pig Records (ce nom de label...) et s'appelle Desperate Days.

WDV1

Il a été capté le 3 septembre 1988 à Lausanne, en Suisse, au Hot Point Festival. Autant le dire parce que c'est un bootleg et que, souvent, un bootleg est d'une qualité audio moyenne voire pire : ici, ce n'est pas le cas. La qualité audio est juste excellente (bon, OK, peut-être pas sur la totalité de l'album, mais disons qu'à 95%, c'est excellentissime), telle que l'album pourrait sortir officiellement, tel quel, et personne ne viendrait dire qu'il sonne moyennement. Je suis d'ailleurs bien content de l'avoir, ce bootleg, d'autant plus que je ne l'ai pas acheté, on me l'a offert en cadeau d'une commande de vinyles, sympa non ? Avant de placer le premier des deux disques (l'un des deux est, d'ailleurs, rouge) sur la platine, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'aime cet artiste, mais je n'ai rien de lui. J'ai entendu plusieurs de ses albums, notamment les quatre premiers, et je les ai aimés, mais je ne connais pas particulièrement, je ne suis pas spécialiste. Et comme c'est un bootleg (pas la peine de vérifier sur Discogs - où il est référencé - ou ailleurs pour le découvrir ; comme je l'ai dit, visuellement, ça saute aux yeux que c'est pas de l'officiel), je me disais aïe, ça sera peut-être pénible à écouter. Mais non, ce fut au contraire une écoute terriblement agréable. Comme je l'ai dit, ce live date de 1988 (il est cependant sorti 3 ans plus tard). A l'époque, De Ville a sorti Miracle, en 1987, premier album sous son nom, après 6 albums sous le nom de Mink De Ville (le nom de son groupe accompagnateur). Aucun des 14 titres de Desperate Days n'est issu de Miracle, d'ailleurs. En revanche, beaucoup sont tirés des premiers opus.

WDV3

Après une intro instrumentale reprenant le standard jazzy On Broadway, on a Cadillac Walk, This Must Be The Night (couplé à You Better Move On, autrefois popularisé par les Rolling Stones), Desperate Days, Savoir Faire, Spanish Stroll, Maybe Tomorrow, Mixed Up, Shook Up Girl ou bien encore Just Walk That Little Girl Home. Autant de morceaux que je ne connais pas plus que ça (comme je l'ai dit, je connais les quatre premiers opus, jusqu'à 1981 et Coup De Grâce précisément, de De Ville, mais je n'en possède aucun, je les ai écoutés il y à un petit moment ; seul Cabretta avait été abordé sur le blog, il y à 10 ans) mais que je trouve vraiment remarquables, et très bien joués. L'ambiance est très électrique, remarquable, à écouter ce mec on a l'impression qu'il vient de la Nouvelle-Orléans, mais pas du tout. C'est bluesy, aventureux, ça sent les racines, c'est imprégné de soul et de vaudou, c'est tout simplement excellent, et ce bootleg est vraiment super et devrait ravir les connaisseurs !

FACE A

On Broadway

You Better Move On/This Must Be The Night

Cadillac Walk

FACE B

Love & Emotion

Desperate Days

Mixed Up, Shook Up Girl

Ruby Baby

FACE C

Savoir Faire

Maybe Tomorrow

Can't Do Without It

FACE B

Just Walk That Little Girl Home

Love Me Like You Did Before

Spanish Stroll

Stand By Me