CR1

C'est reparti pour un petit peu de Chris Rea, via un album que l'on peut considérer comme majeur dans le paysage musical des années 80. Oui, majeur, aussi majeur qu'un votant, aussi majeur que le fameux lac (et OK, j'arrête les comparaisons foireuses). Chris Rea, j'en ai parlé en septembre dernier pour la première vraie fois sur le blog (jusqu'à présent, il n'y avait eu, autrefois, que deux chansons proposées en clips), avec un album sorti en 1991, Auberge. Un album emprunté en médiathèque et qui m'a tellement plu que je l'ai acheté en CD (d'occaze) direct. Un album sublime de soft-rock un peu bluesy, sur lequel on trouve de pures merveilles (And You My Love, Looking  For The Summer, le morceau-titre), et sous une belle pochette, ce qui ne gâche absolument rien. Et puis, comme j'ai eu l'occasion de le dire dans ma précédente chronique (et au fait, après celle-là, il y en aura une troisième, et qui sait, peut-être une quatrième ; il y en aura au moins une troisième), la voix de Chris Rea, c'est juste génial. Dans le genre reposant, relaxant, mis à part Nick Drake et Cat Stevens (deux timbres de voix différents de celui de Rea), je ne vois pas. La voix de Rea, voilée, profonde, un peu rauque, qui semble être passée par certaines épreuves (et de fait, dans les années 2000, il a été très gravement malade, et a failli y passer), fonctionne aussi bien pour les morceaux rythmés que pour les morceaux calmes, qui étaient prédominants sur Auberge, et le sont aussi sur cet opus que j'aborde aujourd'hui.

CR2

Lequel est sorti en 1986, une année difficile pour certains. C'est une pure merveille qui s'appelle On The Beach, sans doute l'album le plus connu et vendu de Rea. Ses précédents opus offraient parfois des hits (I Can Hear Your Heartbeat, Josephine), mais celui-ci sera un triomphe, notamment en France, pays qui a toujours bien aimé Chris Rea. Concernant le morceau-titre, très connu, il en existe deux versions assez différentes : celle de l'album original (le clip en bas la propose), et une que Rea fera deux ans plus tard, plus 'rock' (le petit gimmick de guitare que l'on entend, dans la version originale, dans la dernière reprise du refrain est, dans la nouvelle version, utilisé tout du long) et plus connue, sur l'album New Light Through Old Windows, sur lequel il s'est amusé à faire des nouvelles versions de ses chansons (Josephine aussi a été refaite et cette autre version est plus souvent diffusée à la radio que l'originale, comme pour On The Beach). Le morceau est sublime, jazzy, calme, apaisant, il prend son temps, et la voix de Rea colle parfaitement, ainsi que ses petits licks de guitare. 

CR3

C'est une des meilleures chansons d'un album qui, mis à part ça, long de 60 minutes tout rond en CD (il contient 3 titres en plus par rapport au vinyle, je ne sais pas s'il s'agit de bonus-tracks car ils ne sont pas indiqués séparément des 10 autres ; je pense plutôt que le vinyle était plus court par manque de place, On The Beach étant directement sorti en CD en plus du vinyle), offre de pures petits splendeurs : Giverny, le long It's All Gone, Hello Friend, Freeway, Little Blonde Plaits, Auf Immer Und Ewig (chanté en anglais malgré le titre allemand) qui, apparemment, est issue de la bande-son du film du même nom (je ne sais pas de quel film il s'agit)... Le seul morceau qui, ici, ne me plaît pas est Lucky Day, un peu exotique, carribéen, et qui m'énerve pas mal.  Mais bon, c'est comme je l'ai dit le seul morceau qui ne me plaît pas sur cet On The Beach qui, sinon, est sublime, et que je recommande à tous les amateurs de soft-rock. C'est une heure d'excellente musique qui vous attend ici !

FACE A

On The Beach

Little Blonde Plaits

Giverny

Lucky Day

Just Passing Through

FACE B

It's All Gone

Hello Friend

Two Roads

Light Of Hope

Auf Immer Und Ewig

Bonus-tracks version CD : 

Freeway

Bless Them All

Crack That Mould