TWS16

Voilà, c'est fini, comme le chantait Jean-Louis. Le cycle consacré aux Bandes Blanches se termine aujourd'hui. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la discographie de ce groupe originaire de Detroit, cette fausse fratrie (on a longuement cru que les deux étaient frère et soeur, alors qu'ils étaient, en fait, mari et femme, et divorcés peu de temps après la sortie du premier opus), est aussi courte que remarquable. Seulement six albums (plus un live, sorti en 2010, que je n'aborderai pas). Oui mais faut voir lesquels. A la rigueur, seul le premier album éponyme est un tant soit peu 'secondaire', il est très bien, mais pas totalement du niveau des autres. Et quels autres...entre White Blood Cells, Elephant (qui les a vu connaître un retentissant et mondial succès bien mérité, mais un peu tardif) et Get Behind Me Satan, leur précédent opus, que j'ai abordé il y à deux jours, les White Stripes ont assuré comme des bestiaux. Get Behind Me Satan, disque très varié, presque de rock traditionnel, disque excellent s'il en est mais qui a un peu frustré à sa sortie (parce que sorti après le carton plein d'Elephant, et donc, longuement attendu par les fans et la presse, qui attendaient de voir si l'exploit serait récidivé), est sorti en 2005. Deux ans plus tard, le duo Jack & Meg White sort son sixième et donc ultime album studio, qui s'appelle Icky Thump

TWS17

Première constatation, qui a de quoi choquer : le fameux dogme coloré du groupe (rouge et blanc), présent sur tous les précédents albums, de rigueur aussi en live, est mis de côté ici. Photo noir & blanc du duo en costume Nudie ou équivalent, assis, souriants, sur des troncs d'arbres. Les différentes photos du livret ont un petit côté country/western avec ces chevaux, cette prairie, un ranch, etc...mais Icky Thump n'est pas un disque de country du tout. Le titre de l'album et le nom du groupe apparaissent sur une bandelette rouge située en haut, au centre, de la pochette (recto comme verso du CD), un peu comme une bague de sécurité d'un paquet de cigarettes. Long de 48 minutes (soit à peu près comme Elephant), offrant 13 titres, Icky Thump a été produit par Jack White seul, et si on met de côté une trompette mariachi sur Conquest (un morceau à l'indéniable parfum latino/Peckinpah) et un scottish smallpipes (une sorte de petite cornemuse) sur Prickly Thorn, But Sweetly Worn et St. Andrew (This Battle Is In The Air), qui sont joués par des musiciens invités, Jack et Meg sont les seuls musiciens de l'album. Pas de basse, encore une fois (seul le précédent album avait désobéi à cet autre dogme du groupe). Meg chante sur le dernier morceau que je viens de citer, et co-interprète Rag And Bone. On entend aussi sa voix sur I'm Slowly Turning Into You

TWS18

L'album est plus musclé que le précédent tout en étant un des plus variés et 'rock' classique des White Stripes. On y entend donc un morceau assez latino, des éléments un peu celtiques aussi, mais cet album, entièrement enregistré à Nashville (excusez du peu), n'en demeure pas moins un disque assez saignant par moments, comme le morceau-titre ou Little Cream Soda le prouvent clairement. C'est, avec Elephant, probablement mon préféré du groupe, et c'est vraiment dommage que la carrière des White Stripes se soit arrêtée là, parce que cet Icky Thump montre clairement que la suite de leur carrière aurait pu être encore plus réussie et passionnante. Mais si, entre 2008 et 2010, on n'a pas arrêté d'attendre un nouvel album qui était annoncé, en 2011, fin du rêve, Jack White annonce la fin des White Stripes. Apparemment, Meg, très timide à la base, n'en pouvait plus. Apparemment, aussi, à chaque fois que Jack White, en studio, arrivait avec quelque chose de formidable, d'innovant, de marquant, Meg restait assise là, à le regarder, et lui disait oui, pas mal, mais sans non plus témoigner d'une passion exubérante et d'une grande motivation. Alors Jack est parti voir ailleurs si l'herbe était plus verte, et à écouter ses premiers albums solo, et surtout Lazaretto, on se dit que finalement, malgré la réussite complète qu'était son groupe, il a peut-être bien fait. 

Icky Thump

You Don't Know What Love Is (You Just Do As You're Told)

300 M.P.H. Torrential Outpour Blues

Conquest

Bone Broke

Prickly Thorn, But Sweetly Worn

St. Andrew (This Battle Is In The Air)

Little Cream Soda

Rag And Bone

I'm Slowly Turning Into You

A Martyr For My Love For You

Catch Hell Blues

Effect And Cause