EC1

J'avais abordé pas mal d'albums d'Eric Clapton autrefois, j'étais persuadé d'avoir fait celui-ci, mais en fait non. Bon, je rectifie cet oubli. On va donc reparler, le temps d'un album, d'Eric Clapton, et pas avec un album studio, mais un live, youpi. Double, en plus, hourra. Constitué de deux disques longs d'exactement la même durée (52:40 minutes, je vous jure que c'est vrai), ce double live est sorti en octobre 1991 et a été enregistré sur une période relativement longue : en divers concerts entre jamvier et février 1990 et février et mars 1991. Son titre est 24 Nights, mais sachez que ce n'est pas en 24 nuits distinctes que ce live a été fait, mais qu'il est en fait un assemblage de 42 prestations différentes. Enfin, c'est en fait plus simple que ça, apparemment, et je le précise plus bas. Toutes ces prestations ont eu lieu au Royal Albert Hall de Londres. 18 concerts en 1990, 24 en 1991, faites le calcul. Existant aussi en version filmée en VHS d'abord, puis en DVD (deux morceaux manquent sur le DVD), ce live, doté d'une excellentissime qualité audio, montre Clapton (en pleine tournée de son album Journeyman) interpréter ses morceaux en quatre mini-sessions bien distinctes.

EC2

En effet, les quatre premiers morceaux du premier disque (dont Badge, présent uniquement sur le CD) ont été captés le 24 janvier 1990 et sont interprétés par une formation de 4 musiciens (Clapton, le bassiste Nathan East, le claviériste Greg Phillinganes et le batteur Steve Ferrone), notons au passage la participation amicale, aux percussions, de Phil Collins sur Sunshine Of Your Love. Les quatre morceaux suivants du premier disque (qui en contient huit), dont Hoodoo Man (avec Jimmie Vaughan) qui n'est que sur le CD, sont faits par une formation bluesy, le 5 février 1990, de quatre musiciens (dont Clapton), dont le légendaire bluesman Buddy Guy (et aussi Robert Cray, un autre bluesman, plus jeune). Watch Yourself est un morceau de Buddy Guy. Ensuite, on a droit, sur le second disque, à plusieurs morceaux faits par un groupe constitué de 9 musiciens dont Clapton et ses trois compères de la première formation, le temps de cinq morceaux (dont les 13 minutes à tomber de Old Love, et un sublime Wonderful Tonight). Ca date apparemment du 10 février 1991. Enfin, les deux derniers titres, Hard Times et Edge Of Darkness, datent du 9 février 1990 et sont sous la forme d'un accompagnement par le National Philharmonic Orchestra dirigé par Michael Kamen (en plus de musiciens traditionnels), le dernier titre est d'ailleurs co-écrit par Kamen. 

EC3

24 Nights n'est pas le meilleur live de Clapton ni, évidemment, le meilleur live au monde, mais c'est un très très bon live, sur lequel j'ai lu pas mal de méchancetés au fil des années (de même qu'un autre live de Clappy, One More Car, One More Rider, il est souvent très mal noté, sous-estimé, considéré comme médiocre), au point que quand je suis tombé, il y à une quinzaine d'années, sur le CD dans un magasin culturel, j'ai un peu hésité avant de le prendre, malgré le prix attractif (moins de 10 euros le double CD, vendu par ailleurs dans un gros boîtier plastique à l'ancienne), et au final, j'ai acheté le disque, et je ne l'ai jamais regretté (concernant l'autre live que je cite, c'est pareil, j'avais hésité, et puis finalement je l'ai pris, et je ne vois toujours pas en quoi One More Car, One More Rider serait mauvais). J'avais une crainte, que tout le live soit en version symphonique, mais heureusement non, seulement les 10 dernières minutes. Je dis 'heureusement', parce que je trouve que ce genre de croisement musical, souvent, ne fonctionne pas trop, et force est de constater que la partie symphonique, ici, est le moins bon moment de l'ensemble de ce double live qui, sinon, est vraiment excellent. Pas le meilleur live de Clapton ? C'est vrai, mais c'est tout de même un très très bon live, et si vous aimez Clapton et le blues-rock, vous pouvez y aller.

CD 1

Badge

Running On Faith

White Room

Sunshine Of Your Love

Watch Yourself

Have You Ever Loved A Woman

Worried Life Blues

Hoodoo Man

CD 2

Pretending

Bad Love

Old Love

Wonderful Tonight

Bell Bottom Blues

Hard Times

Edge Of Darkness