K1

C'est à un gros morceau que je m'attaque aujourd'hui. Vous avez entendu parler du festival de Knebworth ? Il a lieu, en Angleterre, pas tous les ans (c'est plus ou moins irrégulier) depuis 1974, dans le parc de Kbenworth House, une propriété située dans la ville de Knebworth, dans le comté d'Hertford. Parmi les artistes ou groupes qui se sont produits au Knebworth Festival on peut citer le Allman Brothers Band (la première année), Led Zeppelin (1979, leur premier concert britannique depuis 1975), Queen (1986, dernier concert avec Mercury), les Beach Boys (1980, dernier concert anglais avec le groupe au complet), Deep Purple (1985), Oasis, Robbie Williams, Metallica, Linkin Park, Rammstein, Iron Maiden, Alice In Chains (2009 notamment), Red Hot Chili Peppers, Slayer...La dernière édition remonte à 2014. En 1990, à des fins caritatives, le festival à organisé un concert avec les gagnants des Silver Clefs Awards, un évênement musical annuel qui s'organise depuis 1976, un peu comme les Victoires de la Musique. Ce concert a été filmé, est sorti en VHS (probablement), en DVD, ainsi qu'en CD en 1990. En double CD. Un double CD en gros boîtier épais, fatbox. J'ai eu la chance, il y à quelques années (cinq ou six ans), de tomber dessus, par hasard, dans une brocante, pour 1 euro, en état excellent (il y avait toujours le sticker publicitaire sur le boîtier), je ne sais pas s'il est facile de se procurer ce double CD (qui n'a pas été réédité depuis sa sortie, il me semble), mais ça doit être possible. Le son est excellent tout du long, juste il faut monter un peu plus fort le volume que d'ordinaire, vu que l'ensemble date de 1990, un CD vieux de 30 ans, sans remastérisation HD. 

K2

Assez généreux (les deux disques dépassent l'heure de musique), Knebworth : The Album est à conseiller aux fans de rock et de pop/rock, parce qu'on y trouve, en live, un assortiment de vraies pointures du genre. Pensez donc, au pif, et dans le désordre, on a Clapton, Pink Floyd, Genesis, Phil Collins, Dire Straits, Status Quo, Paul McCartney... Chacun interprète en moyenne deux titres, parfois un seul, mais rarement. Le live ne propose sans doute pas les artistes ou groupes dans l'ordre du passage, et évidemment pas l'intégralité du spectacle, chaque groupe ayant interprété un set d'une dizaine de morceaux... Il aurait fallu un coffret monumental. Le premier disque démarre par Tears For Fears, qui à l'époque venaient, l'année précédente, de sortir The Seeds Of Love. Ils offrent ici Everybody Wants To Rule The World et une version à tomber de Badman's Song. Le groupe n'existera quasiment plus dès, je crois, l'année suivante, suite au départ de Curt Smith, mais Orzabal continuera seul le temps de deux albums. Status Quo déboule ensuite avec trois morceaux bourrins comme du Quo, notamment Dirty Water et Whatever You Want. Efficace. Puis le seul moment à retirer de ce double album : les deux morceaux de Cliff Richard & The Shadows. Cliff Richard, rockeur bien propre sur lui, bien peigné, bien fringué, gentil, sans mauvaises intentions, aussi passionnant qu'un annuaire des pages jaunes de la Creuse, le genre de rockeur qui plaisait aux parents et qui, sûrement, emmerdait les ados. La photo du livret, costume rose infâme, sourire confiant et complice avec son musicien, l'air de dire ça fait du bien de sortir un peu de la naphtaline, en dit long, on dirait un Frank Michael version rock'n'roll. Heureusement, la suite assure : Robert Plant (dont la carrière solo, à l'époque, est très bonne, mais pas cartonneuse) offre quatre morceaux, dont trois de sa carrière solo (Hurting Kind, Tall Cool One) et le Wearing And Tearing de Led Zeppelin, avec Jimmy Page en invité, yeah, la moitié du Dirigeable en live ! Le premier disque s'achève sur Genesis : Mama (excellent) et un medley de rock/soul/rhythm'n'blues centré démarrant et se finissant sur Turn It On Again et offrant notamment Reach Out (I'll Be There), Pinball Wizard, Twist And Shout et You've Lost That Lovin' Feeling. Excellent aussi. 

K3

Phil Collins, avec son Sussudio, ouvre le second disque, très sympa, puis Eric Clapton nous offre une belle version de son Sunshine Of Your Love (les deux artistes n'ont qu'un seul titre ici). Dire Straits, qui vient alors de se reformer et n'a pas encore sorti On Every Street, offre deux titres : Money For Nothing, et avant ça un morceau rare, absent de tout album du groupe, avec Clapton à la guitare, Think I Love You Too Much, excellent. Apparemment, on ne le trouve que sur ce double live, en officiel. Puis Elton John déboule avec deux morceaux : Sad Songs (Say So Much), une des rares bonnes chansons de son Breaking Hearts de 1984, et Saturday Night's Alright For Fighting. Il envoie le bois, pas à dire. Paul McCartney nous offre Coming Up et un Hey Jude à tomber par terre, et Pink Floyd achève ce second disque avec deux versiosn exceptionnelles de Comfortably Numb et Run Like Hell. On le voit, on a de quoi boire et manger avec Knebworth : The Album. Le seul reproche à faire, hormis le son un petit peu platounet (rapport au fait que le CD n'a pas été remastérisé, c'est une antique édition de 1990 ; prenez n'importe quel album sorti en CD à l'époque, dans une édition d'époque, le son sera moins puissant que le même album en réédition remastérisée, et ce double live n'a pas été réédité, de mémoire...), c'est la setlist qui, dans l'ensemble, n'est pas surprenante : Hey Jude pour Macca, Comfortably Numb pour le Floyd, Sunshine Of Your Love pour Clappy, Mama pour Genesis... On aurait aimé un peu plus de fantaisie. Mais bon, si on met de côté le (très court, heureusement) segment Cliff Richard, rien n'est mauvais ici, et donc, c'est un double live collectif hautement recommandable, et que je suis bien content d'avoir. 

CD 1

Everybody Wants To Rule The World - Tears For Fears

Badman's Song - Tears For Fears

Dirty Water - Status Quo

Whatever You Want - Status Quo

Rockin' All Over The World - Status Quo

On The Beach - Cliff Richard & The Shadows

Do You Wanna Dance - Cliff Richard & The Shadows

Hurting Kind - Robert Plant

Liars Dance - Robert Plant

Tall Cool One - Robert Plant

Wearing And Tearing - Robert Plant & Jimmy Page

Mama - Genesis

Turn It On Again/soul medley - Genesis

CD 2

Sussudio - Phil Collins

Sunshine Of Your Love - Eric Clapton

Think I Love You Too Much - Dire Straits

Money For Nothing - Dire Straits

Sad Songs (Say So Much) - Elton John

Saturday Night's Alright For Fighting - Elton John

Coming Up - Paul McCartney

Hey Jude - Paul McCartney

Comfortably Numb - Pink Floyd

Run Like Hell - Pink Floyd