FF1

 Faisant partie des albums que j'ai découvert cet été via une razzia en médiathèque, voici le premier album des Fleet Foxes. Mais qui sont les Fleet Foxes (soit les "Renards de la flotte", 'flotte' dans le sens 'armada', pas dans le sens 'eau') ? Un groupe américain, originaire de Seattle, fondé en 2006. Qui dit Seattle dit 'vague grunge', pas vrai ? Hé bien, jamais un terme n'aura été aussi éloigné de la vérité pour décrire une musique. Les Fleet Foxes ne sont donc pas du tout un groupe de grunge, absolument pas, mais un groupe de folk indépendant à tendance baroque et harmonique. Le groupe privilégie les harmonies vocales  à la Beach Boys/Crosby, Stills & Nash. Le groupe est constitué de Robin Pecknold (chant, guitare), Skyler Skjelset (mandoline, chant), Casey Wescott (claviers, chant), Nicholas Peterson (batterie, percussions, chant) et Craig Curran (basse, chant). A noter que dans les minimalistes crédits de pochette de leur premier album, ils sont certes indiqués comme membres du groupe, mais sans que rien ne soit dit sur qui joue de quoi. Aucune photo non plus, juste cette sublime peinture de Pieter Brueghel l'Ancien, "Les Proverbes Flamands". Lequel est crédité comme étant "The Blue Cloak" ("La Huque Bleue", en français) dans les notes de pochette, mais c'est erroné. 

FF2

Ce premier album des Fleet Foxes, sorti en 2008, faisant suite à deux EP, est éponyme : Fleet Foxes, donc. Il est sorti sous deux éditions différentes ; une simple, avec l'album et rien que l'album, qui dure 39 minutes (pour 11 titres), et une collector avec un second disque de 18 minutes (et 5 titres) proposant quasiment l'intégralité du deuxème EP du groupe, Sun Giant. C'est cette édition que j'aborde en tracklisting en bas d'article, étant donné que c'est celle que j'ai découverte, quasiment par hasard, en trifouillant dans les bacs de la médiathèque dont j'ai parlé plus haut. L'album, très apaisant, a été acclamé à sa sortie, les critiques presse étaient extrêmement positives. Il faut dire ce qui est, c'est joli comme tout, ce premier album des Fleet Foxes. Ce n'est pas un album tubesque, ce n'est pas un album pop, mais les 11 chansons, et notamment Tiger Mountain Peasant Song, Quiet Houses, Sun It Rises (qui possède quelques breaks, des petits silences, qui font croire que le morceau est fini, alors que non), Oliver James, Sun Giant, Drops In The River (toutes deux sur le disque bonus) sont de pures petites merveilles. Le chant (Robin Pecknold est le chanteur principal) est super, ce mec possède une voix assez chatoyante, claironnante, pas énervante mais tout de même assez lyrique, qui correspond tout à fait au style très baroque et lyrique du groupe. 

FF3

Heard Them Stirring possède des harmonies vocales sublimissimes qui, plus graves, seraient de purs chants grégoriens, on n'est pas loin du chant religieux. L'ambiance générale est aussi médiévale, parfois, que la pochette qui, elle, vient directement du Moyen-Âge (et que le groupe a choisi parce qu'elle leur semblait énigmatique et riche en détails, le genre de dessin qui semble être une collection de petites histoires racontées de manière picturale), et qui colle parfaitement à l'ensemble, c'est difficile à expliquer, mais si Brueghel avait fait de la musique et enregistré un album, nul doute qu'il aurait sonné comme ce premier opus des Fleet Foxes, album très accessible, rempli de sublimes chansons (Your Protector, He Doesn't Know Why), album intimiste, qui n'a pas dû se vendre par kilotonnes, mais qui a sans doute ravi chacun de ses acquéreurs. Dans le genre, ça me fait penser aux Lumineers...mais en nettement mieux ! C'est, en tout cas, vraiment sublime. 

CD 1

Sun It Rises

White Winter Hymnal

Ragged Wood

Tiger Mountain Peasant Song

Quiet Houses

He Doesn't Know Why

Heard Them Stirring

Your Protector

Meadowlarks

Blue Ridge Mountains

Oliver James

CD 2 (disque bonus de l'édition collector)

Sun Giant

Drops In The River

English House

Mykonos

Isles