TW28

Pour ce nouvel article du cycle Waterboys (qui appoche de sa fin, encore deux articles après celui-ci), un album encore une fois assez à part. Non, pas à cause de sa pochette bleutée (qui fut prise à St Mark's Place, à New York, pour ceux que ça intéresserait). Mais parce que cet album est...triple ! Enfin, officiellement, c'est un double album, en fait, mais on y trouve aussi un troisième disque constitué de chutes de studio, versions alternatives, prise live pour un morceau. Cet album, sorti en 2017, et qui fait suite, deux ans plus tard, à un Modern Blues pour le moins remarquable (vous vous souvenez de l'article d'hier, même heure ? Trèèèès bien !), s'appelle Out Of All This Blue, la teinte bleutée de la pochette prend donc tout son sens. C'est un album vraiment à part dans la discographie des Waterboys rien que pour sa structure en deux (ou trois, car sincèrement, il est difficile de prendre le troisième CD séparément de l'ensemble) disques. J'avais pu lire sur le Net, sur Amazon.fr, dans un des commentaires, que l'on considérait cet album comme étant le Double Blanc des Waterboys (oui, malgré le bleu de la pochette). Il faut dire que les deux premiers disques font 48 minutes chacun (et 40 pour le troisième), ce qui fait un total d'un peu moins de 100 minutes, soit, grosso merdo, pareil que le disque des Beatles (qui, en fait, fait 94 minutes, mais on ne va pas chier des merguez en plastique pour quelques minutes de différence, non ?).

TW29

En totalité, on a 2h20 de musique, pour 34 morceaux, dont 23 pour les deux premiers disques. Dire que c'est un peu beaucoup est être encore loin de la vérité : Out Of All This Blue, en partie enregistré dans divers endroits de Tokyo (hôtel, studio...) durant une tournée du groupe, et en partie enregistré, aussi, à Dublin dans les studios personnels de Mike Scott, est un disque vraiment particulier. Jusqu'à présent dans le cycle, le seul album décevant du groupe était Universal Hall (2003). Je suis au regret de vous dire que cette place de disque 'raté' du groupe (restons relatifs, Universal Hall n'est pas raté, juste frustrant) est piquée, vraiment, par Out Of All This Blue qui, plus court, aurait pu être un très bon album du niveau, disons, de Book Of Lightning, mais est, tel qu'il est, un long disque boursouflé et foutrement inégal. Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé l'album, ça serait mentir. Je n'ai pas super kiffé ma race de fan de rock en écoutant cet album, j'ai trouvé le temps long à plusieurs reprises, et certaines audaces artistiques de Mike Scott, ici, me semblent vraiment ratées (sur certains titres, comme Didn't We Walk On Water, If The Answer Is Yeah, If I Was Your Boyfriend, le groupe tente les sonorités trip-hoppesques, hip-hoppesques et dance, ce qui ne leur réussit franchement pas du tout). D'autres morceaux comme Hiphopstrumental 4 (Scatman), Yamaben et Payo Payo Chin sont purement et simplement de grands moments d'embarras, de gêne, pour l'auditeur, surtout s'il est fan du groupe.

TW30

Heureusement, dans tout ce fatras, on trouve quand même des raisons d'écouter ce disque, ou tout du moins de ne pas le rejeter en bloc : Morning Came Too Soon, morceau le plus long ici (8 minutes), est une pure splendeur blues/folk/rock à tomber, Rokudenashiko, chanté en anglais malgré le titre nippon, est très belle, New York I Love You est efficace, Kinky's History Lesson, Santa Fe, The Connemara Fox sont de très bons morceaux. Mais au final, c'est franchement peu, et ça ne fait pas oublier des trucs comme The Hammerhead Bar ou Yamaben. Dans l'ensemble, et désolé pour cette chronique plus courte que prévue (vu la taille de l'album, ça fait vraiment, peu, je sais...), Out Of All This Blue est une occasion gâchée par un manque de jugeotte de la part de Mike Scott. A trop vouloir en faire, des fois, ça coince ! Un album simple, même long d'une bonne heure, aurait été amplement suffisant. Dommage. 

CD 1

Do We Choose Who We Love

If I Was Your Boyfriend

Santa Fe

If The Answer Is Yeah

Love Walks In

New York I Love You

The Connemara Fox

The Girl In The Window Chair

Morning Came Too Soon

Hiphopstrumental 4 (Scatman)

CD 2

The Hammerhead Bar

Mister Charisma

Nashville, Tennessee

Man, What A Woman

Girl In A Kayak

Monument

Kinky's History Lesson

Skyclad Lady

Rokudenashiko

Didn't We Walk On Water

The Elegant Companion

Yamaben

Payo Payo Chin

CD 3 (Blue Variations - Bonus disc)

The Memphis Fox

If The Answer Is Yeah (alt. version)

If I Was Your Boyfriend (Zeenie mix)

Epiphany On Mott Street

Didn't We Walk On Water (JessKav mix)

Santa Fe (instrumental)

Payo Payo Chin (Tokyo Hotel)

Return To Roppongi Hills

Nashville, Tennessee (live)

Mister Charisma (alt. version)

So In Love With You