KS1

Encore un petit peu de britpop ? Si vous en avez marre de lire des articles consacrés à des albums de ce gene musical, je vous annonce que c'est vraiment bientôt fini, encore un album après celui-ci et puis bastapute, on passe à autre chose. Mais je ne pouvais pas faire ce cycle sans parler de cet album, que j'ai découvert très récemment  (il y à quelques mois) tout en ayant auparavant, évidemment, déjà entendu parler, plein de fois de ce groupe. Mais je ne sais pas pourquoi, si on met de côté une chanson (présente ici en dixième position), je ne connaissais rien du groupe. Ce groupe, c'est évidemment Kula Shaker, vous l'avez deviné. Un groupe britannique de rock à tendance psychédélique fondé en 1995 par Crispian Mills (un enfant de la balle pour ce qui est de la culture, mais pas de la même : sa mère est actrice, son père était réalisateur, son grand-père était acteur) et Alonza Bevan. Un groupe qui va se fonder peu après que Mills ait effectué un voyage en Inde, à Mayapur, et ait fait la connaissance d'un homme un peu étrange, Mathura, qui va l'initier à un courant du mysticisme indien, Chaitanya. Revenu marqué, Mills fonde son groupe, avec son pote Bevan, notamment, groupe qui, au départ, s'appelle The Lovely Lads, mais va finalement s'appeler Kula Shaker, d'après le nom d'un mystique indien du IXème siècle, Kula Sekhara. Un proche du groupe leur apprend que la lettre K est extrêmement importante, et de nombreuses personnalités de premier plan et de tous bords ont un K dans leurs initiales : Kennedy, Karl Marx, Krishna, que le K est l'initiale des Chevaliers (Knights), etc, etc, un beau fatras un peu abscons et mystique dans lequel le groupe plonge comme dans une piscine. 

KS2

Sorti en 1996, le premier album du groupe s'appelle K. Logique. La pochette dessinée par Dave Gibbons (dessinateur du roman graphique Watchmen d'Alan Moore) représente plein de personnalités ayant un K dans leur nom : Kennedy, Grace Kelly, Lord Kitchener qui want you, Karl Marx, King Kong, Boris Karloff, Martin Luther King, Kipling et son livre Kim, ainsi que la lettre 11, qui symbolise la lettre K, onzième dans l'alphabet. Long de 61 minutes (en réalité, 48, car on a 13 minutes de silence en bout de piste du dernier titre, à la suite desquelles on a 13 secondes d'extrait de discours d'A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, fondateur, mort en 1977, de la Société Internationale pour la Conscience de Krishna), l'album est un savant mélange entre rock psychédélique, britpop (mais au final, en fait, si peu) et raga rock. L'album est fortement influencé par le mysticisme indien, par l'Inde. On trouve aussi Krishna et Kali sur la pochette (mais aussi Superman, alias Kal-El, pour dire à quel point ça va dans tous les sens). Govinda, Sleeping Jiva, Tattva, pour ce citer que ces morceaux car il y en à d'autres, sont fortement sous inspiration indienne. Mais l'album sonne aussi très furax (Hey Dude, Smart Dogs), sous influence du Grateful Dead aussi. Un morceau comme Grateful When You're Dead/Jerry Was There, on ne se pose même pas la question de savoir d'où vient l'inspiration (c'est ce titre que je connaissais déjà, au passage). 

KS3

K est un album complètement dingue, qui m'a fait penser un peu à une version britannique/raga de la FFF, ce groupe mené par Yarol Poupaud et Marco Prince. C'est à peu près aussi dingue, pour ne pas dire plus dingue encore, et en tout cas, c'est aussi jubilatoire. Je ne suis pas un fan de mélange entre raga et rock (qui, ici, est presque du metal, tellement c'est, parfois, brutal), je ne suis pas un fan du tout de musique indienne d'ailleurs, et j'ai abordé cet album avec circonspection...pour en fait plonger dedans à fond la caisse. La production (en partie signée John Leckie, un grand nom, Magazine, Simple Minds...) est éclatante, l'ambiance est totalement survoltée (Knight On The Town), on ne s'emmerde pas un seul instant, c'est vraiment du très très bon boulot ! 

Hey Dude

Knight On The Town

Temple Of Everlasting Light

Govinda

Smart Dogs

Magic Theatre

Into The Deep

Sleeping Jiva

Tattva

Grateful When You're Dead/Jerry Was There

303

Start All Over

Hollow Man (Parts 1 & 2)