DDOST1

Hier, j'ai osé aborder un album certes mythique, mais qui ne fait probablement pas partie de ceux que l'on penserait trouver sur un blog du nom de Rock Fever (enfin, vous savez sûrement que depuis longtemps, ce blog n'aborde pas que du rock, hein...). Hé bien, je vais récidiver aujourd'hui, et aller même encore plus fort, vu le contenu du disque. Hé oui, hier j'ai osé The Bodyguard Soundtrack, musique du film du même nom, un des albums les plus vendus de tous les temps, une bande originale culte et dont tout le monde ou presque, j'imagine, connaît les morceaux les plus radiodiffusés (au point sans doute d'en avoir la nausée à force de les avoir écoutés depuis 1992, pour les plus âgés qui s'en souviennent sans doute). Aujourd'hui, je m'attaque à un autre gros morceau : la bande originale d'un film culte des années 80, qui passe encore (trop) souvent, un film musical et d'amûûûr réalisé par Emile Ardolino en 1987 et interprété par Patrick Swayze, Jennifer Grey, Jerry Orbach et Cynthia Rhodes, j'ai nommé Dirty Dancing. Autant le dire tout de suite, comme ça ça sera fait, et on n'en parlera plus pour le reste de la chronique : je hais ce genre de films, je hais ce film (je l'ai évidemment vu, et pas qu'une fois, je pense l'avoir vu deux fois en entier, et je ne compte plus les extraits vus de ci de là), même si la première fois que je l'ai vu, ado (en quelle année, je ne sais plus, mais vers 1995 je pense), j'avais trouvé ça correct. Mais juste correct. Depuis, faut plus me parler de ce film, merci bien, et son statut culte me dépasse par la gauche, la droite, par au-dessus, par en-dessous, au travers, bref de tous côtés, et d'une force, je vous raconte pas. 

DDOST3

Dommage que ça soit dans un lac, car j'aurais bien vu un requin blanc dans la scène...

Mais sa bande originale, sortie en même temps que le film (album 12 titres d'environ 40 minutes, réédition 2007 de 27 titres, longue de 78 minutes, c'est de l'original que je vais parler), est, elle, vraiment excellente. Pourquoi c'est de l'original et pas de la version longue que je veux parler ? Parce que c'est la version que je possède, hé con ! Bon, la version complète (jambon-oeuf-fromage) contient évidemment plus de morceaux, dont These Arms Of Mine d'Otis Redding (et aussi Love Waltz), Cry To Me de Solomon Burke, Will You Love Me Tomorrow des Shirelles, Big Girls Don't Cry des Four Seasons... Mais l'essentiel des meilleurs morceaux de la bande originale est déjà dans l'album initial de 12 titres. Comme Be My Baby des Ronettes, classique absolu de la pop 60's produite par Spector, et qui, si je ne m'abuse (et je ne m'abuse jamais, c'est mauvais pour la santé), est la musique du générique du film. Ou comme le génial Love Is Strange de Mickey & Sylvia (première fois que j'entends l'album Wild Life des Wings, je me dis hé mais attends, je connais ça ! en écoutant le troisième morceau. Evidemment. C'était une reprise de ce standard de 1956.). Ou comme l'excellent Hungry Eyes d'Eric Carmen. Yes de Merry Clayton. J'en passe...

DDOST2

Et il y à les deux gros tubes faits pour le film. Le premier, (I've Had) The Time Of My Life, interprété en duo par Jennifer Warnes et Bill Medley des Righteous Brothers, excellente chanson certes un peu putassière (quand il s'exclame ''hey, baa-by !'', qu'est-ce que ça fait tartignolle...), mais très efficace. Et She's Like The Wind, interprétée par Patrick Swayze, l'acteur du film, le regretté Swayze (même s'il a mal géré sa carrière après Point Break). Il avait beau être acteur, il chante super bien ce morceau très très très mais alors très dégoulinant, un slow de la mort qui tue, et qui a vampirisé les radios à l'époque au point que quelques mois plus tard, on n'en pouvait certainement plus. Certes, c'est sucré à un point que les diabétiques devraient éviter l'écoute. Certes, c'est sirupeux, niais. Mais c'est joli, aussi, et franchement, j'ose le redire, il chante super bien. C'est un des meilleurs morceaux d'une bande originale très sympathique et réussie. Le film ? Non merci, il a ses fans, je ne suis pas la cible, on va arrêter d'en parler, merci bien. L'album, lui, sans être extraordinaire, est une très bonne bande-son, et il mérite une ou deux écoutes, voire plus, si affinités. J'assume, vous inquiétez pas !

FACE A

(I've Had) The Time Of My Life (Bill Medley & Jennifer Warnes)

Be My Baby (The Ronettes)

She's Like The Wind (Patrick Swayze)

Hungry Eyes (Eric Carmen)

Stay (Maurice Williams & The Zodiacs)

Yes (Merry Clayton)

FACE B

You Don't Own Me (Blow Monkeys)

Hey ! Baby (Bruce Channel)

Overload (Alfie Zappacosta)

Love Is Strange (Mickey & Sylvia)

Where Are You Tonight ? (Tom Johnston)

In The Still Of The Night (The Five Satins)