A1

Allez, on poursuit notre périple dans la britpop. Enfin, quand on parle de britpop, c'est souvent, très souvent, pour parler de groupes britanniques, on est bien d'accord ? Hé bien ce groupe-ci, lui, est irlandais (Irlande du Nord, Ulster donc, originaires de Downpatrick, vers Belfast). Il s'agit d'un groupe du nom de Ash ('cendre'), fondé en 1989 et existant toujours. Le groupe a publié 8 albums studios depuis son premier en 1994, et le dernier remonde à deux ans environ. Celui que je vais aborder, le seul que j'aborderai du groupe par ailleurs, est leur deuxième, et il s'appelle 1977. Sa pochette est pour le moins curieuse et, comme pour celle du premier Strangelove abordé récemment, semble plus être une pochette d'album de metal, ou de grunge, ou d'un truc pas net, que de britpop. Une rue crasse, une photo aux teintes crasses, montrée deux fois, en format paysage, deux vues inversées, en reflets. Mais avant de parler de l'album, parlons du groupe. Ash est constitué de Tim Wheeler (chant, guitare, claviers), Mark Hamilton (basse, synthétiseur) et Rick McMurray (batterie, percussions, choeurs). Un quatrième membre, Charlotte Hatherley (guitare, claviers, choeurs) rejoindra le groupe en 1997, mais ce deuxième album date, lui, de 1996, elle n'est donc pas présente encore (on a en revanche, en invité, une chanteuse, Lisa Moorish). J'ai dit que c'était le deuxième album d'Ash, mais en fait, non, c'est leur premier. Le précédent album, Trailer en 1994, étant en effet un EP de moins de 25 minutes. 

A2

1977 est un album très généreux : 62 minutes pour 12 titres, dont, sur le dernier titre (Darkside Lightside), un morceau caché en bout de piste au bout d'une dizaine de minutes de silence, Sick Party (faisant passer le tout à 16:50 minutes). Autant parler de Sick Party tout de suite, car il s'agit probablement du plus dingue et étonnant morceau bonus caché (je ne suis pas sûr que le terme 'bonus' convienne ici, ceci dit) de l'histoire de ce procédé. On y entend le trio rigoler et (faire semblant de) vomir, bruits de déglutition, hauts le coeur, rires timbrés, bruits de liquide qui tombe au sol...Que cela soit réel ou pour de faux (genre on renverse de l'eau par terre en faisant des bruits de déglutition forcée), c'est en tout cas foutrement dégueulasse, et si vous avez envie de gerber en entendant ça, ne vous étonnez pas. Quand on parle de gâchis, ç'en est un beau ! A voir les tronches sur les photos, on dirait un de ces groupes de teenagers prépubères qui se croient des caïds du rock. Ce n'est pas totalement faux : les p'tits gars d'Ash avaient en moyenne 19 ans à la sortie de 1977 (qui est l'année de naissance de Wheeler). Comment qualifier ce disque qui, en plus de ce morceau caché débile en contenait deux autres, en prégap (c'est à dire, avant la première piste ; il faut faire 'retour' au moment de lancer le disque au premier morceau pour les avoir, certains lecteurs ne le permettent pas), sur son édition originale seulement ?

A3

1977 est un disque de rock alternatif assez orienté grunge ; si je n'avais pas crée une catégorie britpop, c'est clairement en grunge (même si ce n'est pas grunge à mort, notamment pour les thèmes des chansons) que j'aurais rangé ce disque. Ou en ratages/coups de gueule, car franchement, malgré tout le bien que j'ai pu lire à son sujet sur le Net (il est souvent rangé dans les classiques de la britpop), la première chose que je me suis dit en écoutant ce disque, c'est c'est quand qu'il se termine, j'en ai déjà marre, et j'en étais à Girl From Mars, le troisième titre. C'est assez noisy, assez mouvementé, ça a plutôt bien marché à sa sortie (cinq singles, dont le très court Kung Fu qui dure moins de 2,30 minutes, sont sortis de l'album), j'imagine qu'en 1996, on pouvait trouver ça efficace, mais je trouve que ça a super mal vieilli. Ce n'est pas un ratage au sens propre du terme, mais ce n'est clairement pas un disque génial et que je recommande, ça, vous pouvez être sûr que non. Désolé pour cette chronique plus courte que de coutume, mais cet album me laisse indifférent d'une force, mais vous ne pouvez même pas imaginer... Mais peut-être a-t-il des fans, après tout ? 

Jack Names The Planets (morceau caché en prégap, édition originale seulement)

Don't Know (morceau caché en prégap, édition originale seulement)

Lost Control

Goldfinger

Girl From Mars

I'd Give You Anything

Gone The Dream

Kung Fu

Oh Yeah

Let It Flow

Innocent Smile

Angel Interceptor

Lost In You

Darkside Lightside

Sick Party (morceau caché en fin de piste)