TB1

Regardez le lettrage sur la pochette : ça ne vous rappelle rien ? C'est plus visible sur la seconde illustration (verso de boîtier CD), ceci dit. Allez regarder, je vous attend. Alors, ça ne vous rappelle rien ? Si je vous dit Pink Floyd ? 1968 ? A Saucerful Of Secrets ? Oui, c'est le même lettrage, la même police de caractères. Ce qui n'est certainement pas anodin, vous pouvez me croire. Après, cet album n'est pas non plus un album de rock psychédélique et space comme l'était le disque du Floyd, mais on ne saurait toutefois nier que les Bluetones, c'est le groupe qui a signé cet album (leur premier), possèdent un sens du psychédélisme. Sinon, on est encore une fois en présence de britpop, et cet album, sorti en février 1996, qui s'appelle Expecting To Fly et dont la pochette, plutôt jolie, représente un paon faisant la roue, sera un beau succès à sa sortie (grâce notamment à trois singles). L'album fera virer de la première place des charts anglais le (What's The Story) Morning Glory ? d'Oasis qui la squattait depuis plusieurs semaines (et qui, je crois, la récupèrera une ou deux semaines plus tard). Sinon, qui sont les Bluetones ? Un groupe fondé en 1993 dans la banlieue de Londres (Hounslow), qui se séparera en 2011 (dans une relative indifférence, je pense) pour se reformer quatre ans plus tard, ils sont encore actifs. Ils ont fait six albums studios, deux lives. A voir les positions dans les charts, Expecting To Fly est leur plus gros succès, même si les deux suivants, Return To The Last Chance Saloon (1998) et Science & Nature (2000) se classeront bien. Mais ensuite, c'est la catastrophe (on en parle, de la 100ème place de The Bluetones, en 2006 ?)...

TB2

Le groupe est constitué de Mark Morriss (chant), Adam Devlin (guitare), Scott Morriss (frangin de Mark, basse, guitare, choeurs) et Eds Chester (batterie, percussions), et l'album, long de 53 minutes, est produit par Hugh Jones et sorti sur le label A & M via le sous-label Superior Quality. C'est un album qui, il faut le dire et je ne vais pas me gêner pour le dire parce que hein, oh, non mais sans blague, vous me prenez pour qui, pour une couille molle, un trouillad, ou quoi ? Je vais vous montrer, moi. Bref, il faut le dire, Expecting To Fly est, attention ça va faire mal, vous serez prévenus...un très bon album. J'avais prévenu, ça va, vous ne saignez pas trop ? L'album, peut-être sorti en vinyle à l'époque (en tout cas, au dos du CD, les morceaux sont séparés en deux blocs, un de 5 et un de 6 morceaux, comme pour une séparation de faces), est un bel exemple de britpop un peu psychédélique (rien que la pochette et le titre en sont des indices), mais bien dans l'air de son temps quand même. L'album fut réédité en 2009 en édition double CD avec plein, plein, tout plein de bonus-tracks (captés live). Les singles promotionnels (Cut Some Rug, Bluetonic, Slight Return) sont parmi les meilleurs morceaux d'un album généralement solide et super agréable à l'écoute, qui sonne à la fois juvénile et très adulte, je ne sais pas trop comment l'expliquer. 

TB3

En tout cas, l'album fut qualifié à sa sortie de meilleur premier album d'un groupe rock depuis le premier Stone Roses en 1989, et il est vrai qu'on peut penser sans problème à ce groupe emblématique de la scène Madchester qui par bien des côtés annonçait la britpop. Bien basé sur la guitare, cet album des Bluetones (un chouette nom de groupe qui sent bon les années 60, je trouve) est un petit régal, que ce soit Bluetonic, Putting Out Fires, Vampire, Talking To Clarry, les 11 titres sont de vraies petites merveilles qui font des 53 minutes de l'album un excellent moment toujours renouvelé. Vraiment un album que je recommande chaleureusement !

Talking To Clarry

Bluetonic

Cut Some Rug

Things Change

The Fountainhead

Carnt Be Trusted

Slight Return

Putting Out Fires

Vampire

A Parting Gesture

Time & Again