RH1

J'avais parlé un peu, via, il me semble, deux de ses albums, de Roy Harper il y à un an ou deux. Mais siiiii, rappelez-vous (y avait même un "mais siiiii" dans la chronique de Bullinamingvase, va vérifier si tu ne me crois pas), j'avais abordé HQ (de 1975) et Bullinamingvase (de 1977), le premier bénéficie de la participation de David Gilmour et le second, de celle de Paul et Linda McCartney, participations rapides (un titre ou deux à chaque fois), mais ils sont bel et bien là. Roy Harper est un chanteur folk britannique qui compte assurément parmi les pointures, les piliers du genre et de sa génération. Il est essentiellement connu des néophytes pour sa participation, en 1975, au Wish You Were Here de Pink Floyd (il fit son HQ , qui offre le monumental When An Old Cricketer Leaves The Crease, à peu près en même temps dans les mêmes studios), c'est lui qui chante sur Have A Cigar. Led Zeppelin lui a dédié un morceau en 1970, sur leur troisième album, Hats Off To (Roy) Harper. Pas leur meilleur morceau, loin de là, c'est même un de leurs moins bons, mais c'est le geste qui compte. Harper, toujours de ce monde, a commencé sa carrière en 1966. Son plus récent date de 2013. L'album que j'aborde aujourd'hui est souvent considéré comme son chef d'oeuvre, en tout cas comme un de ses chefs d'oeuvres (sincèrement, de ce disque à 1977, rien à jeter), il date de 1971 et est son cinquième album. J'ai dit que sur deux de ses albums suivants, ceux abordés ici, on trouve soit Gilmour soit Macca. Hé bien, là, sur un titre (le second), on trouve, à la guitare acoustique, un certain Jimmy Page, oui, le Page de Led Zeppelin. Excusez du très peu, hein, les mecs, même si le Pagey n'est, je le répête, que sur un seul titre. 

RH2

Ce cinquième opus de Roy Harper s'appelle Stormcock, titre en allusion à un oiseau, la grive draine, surnommé ainsi parce qu'il a l'habitude de chanter surtout par temps pluvieux et orageux, ou à la fraîche le matin (c'est donc très certainement, voyez comme je ne me mouille pas trop en disant ça, un nid de grive draine que l'on voit au verso de pochette). Stormcock est un album que l'on qualifiera de folk un peu progressive et baroque, et ne contient, pour un total de 41 minutes, que...quatre morceaux, deux par face. On imagine donc leur durée, et en effet, ils font respectivement 8,37, 12,25, 7, 23 et 13 minutes ! Produit par Peter Jenner pour Harvest Records (label du Floyd), Stormcock, malgré la durée éreintante de ses morceaux, n'est pas un disque difficile d'accès. Certes, je vous l'accorde à noeuds de marine (pas mal, celle-là, hein ?), il faut prendre son temps, ce n'est pas un album à écouter en fond sonore pendant qu'on réchape des pneus, prépare une crème brûlée, téléphone à son patron pour lui demander une absence imprévue pour le lendemain matin ou change la housse de sa couette. Seul à la guitare et au piano (avec cependant, outre Page sur un titre, la présence, aux claviers (orgue Hammond) et arrangements orchestraux, de David Bedford, Harper livre ici une oeuvre forte, révérée par pas mal de monde. Johnny Marr, des Smiths, en parlera comme du frangin de Hunky Dory (Bowie), comme d'une arme secrète en guise d'album, trop méconnu (mais qu'on a quand même envie de garder secret, pour soi). Il est vrai qu'un morceau comme Hors D'Oeuvres (inspiré par le tueur en série Caryl Chessman, resté 12 ans en attente de son exécution avant de finalement têter le gaz en 1960) en impose, d'entrée de jeu, de même que la chanson d'amour Me And My Woman.

RH3

The Same Old Rock offre un remarquable solo de guitare de Page (crédité, au fait, S. Flavius Mercurius sur la pochette ; soit par souci d'énigme, soit, plus probablement, parce que Led Zeppelin n'était pas sur le même label que Roy Harper) et critique assez férocement le gouvernement britannique de l'époque. One Man Rock And Roll Band dénonce, elle, l'inutilité de la violence. Les sujets sont, on le voit, variés sur ce disque intense et sublime, aussi scandaleusement méconnu que chaleureusement recommandé. De la folk de haut niveau, et dire que les albums suivants (Lifemask, HQ, Bullinamingvase qui offre le sensationnel One Of Those Days In England qui occupe toute une face) sont au minimum du même niveau (et, Lifemask excepté, ont ma préférence, mais de peu). C'est juste incroyable, majestueux, totalement prenant, un très très grand album que ce Stormcock

FACE A

Hors D'Oeuvres

The Same Old Rock

FACE B

One Man Rock And Roll Band

Me And My Woman