P1

Vous connaissez les Eagles, mais est-ce que vous connaissez Poco ? C'est un groupe de country-rock américain fondé en 1968 sur les cendres de Buffalo Springfield par d'anciens membres du groupe. Quand le Buffalo a splitté en 1968, Stephen Stills a vivoté en musicien de studio avant de fonder Crosby, Stills & Nash avec Crosby et Nash. Neil Young, lui, s'est lancé en solo. Le reste du groupe, Richie Furay, Jim Messina et Rusty Young (aucun lien avec Neil), a fondé Poco, et leur premier album, Pickin' Up The Pieces, date de 1969. Parmi les membres, le bassiste n'est autre que Randy Meisner, qui partira en 1971 pour joindre les Eagles. Il sera remplacé par Timothy B. Schmit, lequel, c'est amusant, quittera Poco en 1978 pour rejoindre les Eagles, qui viennent alors de se séparer de Meisner. Bref, deux musiciens ayant joué, en remplacement de l'autre, dans les deux mêmes groupes (qui, musicalement, font le même style de musique). L'album que j'aborde (j'en ferai deux autres prochainement ; ces trois albums, je les ai en vinyles, obtenus en cadeaux de commandes, et ce fut une belle découverte, donc) date de 1972, c'est le quatrième album studio du groupe (et leur cinquième, car ils ont fait un live en 1971), il est sorti sous une pochette à la Harvest, et s'appelle A Good Feelin' To Know. Long de 40 minutes (pour 9 titres), il était accompagné, dans son édition vinyle, d'un petit livret de photos, collages et paroles.

P2

Le groupe est à l'époque constitué de Paul Cotton (chant, guitare), Richie Furay (idem), Rusty Young (steel guitar, guitare, chant), Timothy B. Schmit (basse, chant) et George Grantham (batterie), avec la participation de Barry Flast au piano. Produit par Jack Richardson et Jim Mason, A Good Feelin' To Know est un excellent album de country-rock, sans doute un des plus connus du groupe, et le morceau-titre, un des sommets de l'album (mais d'autres chansons sont vraiment remarquables), est probablement le morceau le plus connu de Poco, groupe qui, éternellement, reste dans l'ombre des Eagles (qui, en 1972/1974, faisaient vraiment le même genre de musique que Poco). Richie Furay, qui quittera le groupe après l'album suivant, sera déçu (son départ résulte en grande partie de cette désillusion) des faibles résultats commerciaux de l'album, malgré qu'il soit, vraiment, une réussite. La production est éclatante, le son est à la fois countrysant et parfois très rock (And Settlin' Down, Restrain), on notera un très touchant et gospel/soul Sweet Lovin' en final, beau à pleurer, tandis que Go And Say Goodbye est une excellente reprise de Buffalo Springfield (chanson interprétée par Stills à la base). 

P3

On notera aussi la voix, très proche de celle de Stills justement, de Paul Cotton, sur Keeper Of The Fire. La première fois que j'ai entendu cette chanson, j'ai cru que Stephen Stills chantait sur le disque, en invité ! C'est encore une fois une belle chanson, tout comme le I Can See Everything de Schmit (et sa si douce voix). A Good Feelin' To Know est au final un excellent petit album de country-rock sans ambition démesurée, super bien produit et interprété, du bon boulot qui plaira aux amateurs du genre et à ceux qui aiment les albums des Eagles. Des trois albums que j'aborde du groupe, c'est probablement le meilleur, en tout cas mon préféré, mais les deux autres, à venir, bien que moins réputés (et ce groupe n'est pas, non plus, légendaire, donc c'est dire), sont tout de même très intéressants. La suite bientôt...

FACE A

And Settlin' Down

Ride The Country

I Can See Everything

Go And Say Goodbye

Keeper Of The Fire

FACE B

Early Times

A Good Feelin' To Know

Restrain

Sweet Lovin'