C19

Et voilà, on arrive à la fin du cycle consacré à Coldplay. C'était quand même pas douloureux, non ? Seulement 8 articles, seulement 8 albums, mais je sens bien, au fond de moi (je ne sais pas, une intiution !) que ce fut pénible pour beaucoup d'entre vous. Je vous rassure, la réécoute de certains de leurs albums fut pour moi assez pénible, parfois, même si je le maintiens, j'aime beaucoup deux-trois de leurs albums. Bon, Coldplay nous avait laissés, en 2015, avec A Head Full Of Dreams, disque très pop dance (une chanson avec Beyoncé, une faite avec Avicii...) et vraiment moyen, même si, c'est vraiment paradoxal mais j'y peux rien, j'aime bien Hymn For The Weekend (le morceau avec Beyoncé), putassier, mais efficace selon son humeur. Mais dans l'ensemble, l'album était moyen, vraiment. Celui qui nous intéresse aujourd'hui date de l'an dernier, il est sorti sous un beau boîtier digipack cartonné rigide plus haut que la moyenne des CDs (comme ça, on ne peut pas le ranger dans la plupart des étagères à CD, qui sont formatées selon la hauteur lambda des boîtiers, bravo Chris Martin et les autres, bande de cons, va), et il s'appelle Everyday Life. C'est, selon le groupe, et en dépit de sa durée (53 minutes) et du fait qu'il soit simple CD, un double album. 

C20

En fait, c'est un album conceptuel coupé en deux parties : Sunrise et Sunset. Deux mini-albums, si on veut (que le groupe a défendu live en les interprétant dans leur intégralité, en Jordanie, au moment de la sortie de l'album), longs d'une grosse vingtaine de minutes chacun. Que dire ? J'avais au départ l'intention de ranger ce dernier Coldplay (dernier pour le moment) dans les ratages, mais au final, "pop rock" ira très bien. Même si, en fait, merde de chiasse de putain de flûte, ça ne va pas non plus, comme catégorie. C'est quoi, ce disque ? Si je voulais le ranger dans les ratages (mais au final, il ne le mérite même pas, ça lui ferait trop d'honneur, quelque part), ce n'est pas parce qu'Everyday Life est raté, mais parce qu'il est aussi insipide qu'un verre d'eau. C'est chiant, que voulez-vous que je vous dise ? La météo pour demain ? Comme on est en août, je ne vais pas me risquer en disant qu'il va faire beau, globalement. Vous avez regardé "Fort Boyard" samedi dernier  ? Elle est bizarre, cette nouvelle saison post-Covid-19, hein ? Je ne sais pas si j'irai voir le prochain James Bond au cinéma, mais en tout cas, je l'achèterai en Blu-ray quand il sera disponible. Et oui, je sais, on est là pour parler de Coldplay, mais bordel à queue de piano à couilles, c'est de ma faute si rien de ce huitième cru du groupe est aussi chiant ?

C21

Une première partie assez folkisante par moments, et assez ennuyante (assez ? Non, très ! Terriblement ! Trop !), une seconde qui finit par s'emballer par moments, et même s'il est indiqué que l'album dans sa globalité offre 16 titres, à un moment donné, on regarde le compteur de la chaîne hi-fi et on voit que le morceau que l'on écoute est le 23ème, il y à des intermèdes ultra courts et non crédités, c'est débile, et ça fait que je ne sais même pas quel morceau est le seul à retenir de l'album (sans doute Champion Of The World). Sur un titre, Arabesque, Chris Martin nous chante un petit couplet en français (prononciation impeccable, au fait). Broken est dédié à Brian Eno pour ce que ça change. Le morceau-titre est joli, j'avoue. Je ne sais pas quoi dire, c'est un disque qui détonne par rapport au précédent, c'est parfois aussi lent et mélancolique que leurs deux premiers albums (retour aux sources ?) tout en étant pop parfois, world dans d'autres, folks dans d'autres, et évidemment, rien que la pochette le montre, influencé par l'Arabie. Ce n'est pas pourri, mais c'est soit un peu trop tarabiscoté, soit un peu ennuyant, en tout cas, il faut plusieurs écoutes pour en venir à bout et l'apprivoiser, et excusez-moi, mais j'ai pas envie de passer mon temps à écouter ce disque en boucle pour essayer de lui donner une chance en plus. Un jour, peut-être. Pour le moment, cet album, globalement, m'a saoûlé, malgré qu'il se termine très bien. 

Sunrise :

Sunrise

Church

Trouble In Town

Broken

Daddy

WOTW/POTP

Arabesque

When I Need A Friend

Sunset :

Guns

Orphans

Eko

Cry Cry Cry

Old Friends

بنی  آدم

Champion Of The World

Everyday Life