C16 

Allez, courage, c'est bientôt fini (demain)... Mais courage, surtout, parce qu'on va atteindre ici le pire du groupe. Quel groupe ? Bah, Coldplay, merde. Bon, depuis le 1er août que ce cycle, achevé demain, est en cours de publication, et pour le moment, j'ai réussi l'exploit de n'être méchant qu'avec un seul album du groupe, X & Y, et encore, méchant, c'est pas vraiment le mot, disons critique, mais sans méchanceté. Et il y à Ghost Stories, le précédent, que j'ai failli mettre dans les ratages, mais le groupe a quand même été plutôt audacieux, sur le coup : après deux albums très pop et dansants, ils sortent un disque assez intimiste, tristounet, contre toute attente, contre vents et marée, et rien que pour ça, malgré la platitude de la majeure partie des chansons de l'album, et aussi parce que j'aime beaucoup Magic, ben j'ai pas été méchant avec l'album. J'ai même osé dire que, bordel à neuneu de castor en tenue de cuisinier de restoroute, j'aime beaucoup Mylo Xyloto (et l'album de 2008 à pochette Delacroix dont le titre est si long et imbitable que je ne veux plus l'écrire dans une chronique). Bon, Mylo Xyloto n'est pas et ne sera jamais un disque grandiose, et si jamais vous tombez un jour sur un classement de magazine rock qui le coince entre Exile On Main St. et le Double Blanc, ben filez-moi un exemplaire papier de ce magazine, avec le classement dedans, et je le mange badigeonné de sauce spéciale Big Mac après l'avoir fait revenir deux-trois minutes à la plancha et saupoudré de fleur de sel de l'île de Ré. Mais j'aime bien Mylo Xyloto, j'y peux rien, c'est comme ça.

C17

A Head Full Of Dreams, sorti en 2015 (soit un an après Ghost Stories ! Le groupe mettait trois ans entre chaque album depuis 2002, à l'exception de ce laps de temps entre ces deux albums), est sorti sous une pochette représentant un mandala simplifié sur fond noir (la couverture du livret), dans un fourreau cartonné en die-cut (découpé au centre, en forme de rosace) avec des illustrations colorées. Au dos du livret, une inscription en ce qui me semble être du sanskrit. L'album suivant, ça sera en arabe, à croire que Coldplay veut toucher à tout et être aussi universel que possible. Offrant 11 titres (dont un morceau d'une minute baptisé Spectre des couleurs.svg, c'est-à-dire Colour Spectrum), l'album dure 45 minutes et à peu près autant de secondes, et bénéficie de la présence, en guests, de, accrochez-vous ça va secouer, Avicii (programmation sur le troisième morceau), Beyoncé (chant sur le même troisième morceau), Gwyneth Paltrow (chant sur le quatrième morceau, Everglow), Noel Gallagher (guitare sur Up & Up), et un sample de Barack Obama sur Kaleidoscope. Le fameux troisième morceau, c'est Hymn For The Weekend, un des deux titres de l'album que, je l'avoue, j'arrive à peu près à encaisser (l'autre, c'est le morceau-titre, funky, groovy, électropop, pas très subtil, mais efficace), malgré la présence vocale de Beyoncé. Mais de même que Rihanna sur Princess Of China (2011), j'aime le morceau en dépit de la présence de la Queen of R'n'B, parce qu'il faut dire que c'est assez remuant et amusant (Feelin' drunken high, so high, so high).

C18

Mais A Head Full Of Dreams (qui, enfin j'ai envie de dire, propose les paroles dans son livret ; une première pour le groupe) est, dans son ensemble, un album raté, boursouflé malgré sa courte durée, et dégoulinant de prétention. L'album, à sa sortie, se vendra bien, on parle de Coldplay encore une fois, mais des sept albums du groupe, c'est celui qui, depuis Parachutes (le premier), a fait le moins bon score dans les charts. Comme en plus le très attendu 25 d'Adele est sorti peu de temps avant et a directement squatté la tête de liste, Coldplay n'a pas réussi l'exploit d'aligner, coup sur coup, sept albums classés N°1 (car leurs six premiers albums ont été classés N°1). L'album offre des trucs vraiment pas bons, comme Everglow, Birds, Army Of One, Amazing Day, Adventure Of A Lifetime (sorti en premier single, le morceau avec Beyoncé sera le deuxième) dont le clip montrait des singes...Non, c'est vraiment pas bon. J'aime deux chansons, que je sauve donc, mais cet album, allez hop !, à la poubelle. Ou plutôt, au recyclage, Chris Martin sera content que son disque serve au moins à quelque chose qui lui tienne à coeur. 

A Head Full Of Dreams

Birds

Hymn For The Weekend

Everglow

Adventure Of A Lifetime

Fun

Kaleidoscope

Army Of One

Amazing Day

Spectre des couleurs.svg

Up & Up