TL1

En juin dernier, pour son arrivée dans l'équipe du blog, Guti76 avait publié un très touchant article proposant une chanson des La's, un cultissime groupe britannique des années 80, Looking Glass. Je me suis promis que l'album du groupe (lequel ? Celui-là. Mais c'est facile, ils n'en ont fait qu'un.) serait, un jour, abordé. Dont acte. Il faut dire un truc, au sujet des La's : c'est culte. C'est génial. C'est immense. C'est indispensable à tout fan de rock. Voilà, j'ai fini ma chronique, salut, a'rvare ! Mais non, j'déconne. Bon. The La's, nom de groupe un peu idiot mais on ne m'a pas demandé mon avis à l'époque et si on l'avait fait, ma réponse aurait sans doute été inintelligible, The La's, donc, est un groupe britannique, fondé en 1983, le groupe est originaire de Liverpool, à croire qu'ils ont fait exprès (je ne vais pas citer le nom du plus fameux groupe de liverpuldiens, hein, les mecs, on est au-dessus de tout ça ?), et était constitué de Lee Mavers (chant, guitare), Mike Badger (guitare, chant), Phil Butcher (basse), Sean Eddleston (guitare) et John Timson (batterie) à leurs débuts. Ca changera. Souvent. Le groupe n'a fait qu'un seul et unique album, éponyme (The La's, donc), qui sortira en 1990, et à ce moment, le groupe est constitué de Mavers, son frangin Neil à la batterie, Peter Cammell (guitare, basse), John Power (basse, chant). 

TL2

L'album, sous sa pochette qui vous fixe d'un oeil féminin, a été enregistré entre 1988 et 1990 et est produit par Steve Liliwhite et Bob Andrews. Offrant 12 titres pour un court total de 35 minutes, il sera, à sa sortie, acclamé par la presse, mais ne se taillera qu'un succès de petite estime. Un des frangins d'Oasis, le connard sans doute (Liam, donc, le chanteur, c'est à dire ; mais Noel clame que The La's est un de ses 13 albums favoris, aussi) dira un jour, il me semble, au sujet des La's, qu'ils auraient pu devenir des grands s'ils n'avaient pas tout foutu en l'air comme de vulgaires Happy Mondays. Qu'entend-on sur cet unique album, unique dans tous les sens du terme ? Du rock du genre alternatif (mais à écouter en continu...alternatif, continu ; oh, que je suis drôle, aujourd'hui...), de la jangle pop comme Kikipédia le dit, au parfum parfois délicieusement rétro. Ce disque me fait penser à du Replacements, en version british et moins violente. Dans un sens, The La's est aussi important que le Tim des Replacements. On y trouve le gros hit du groupe, There She Goes, on y trouve aussi Timeless Melody, Feelin' et cet immense et très long (presque 8 minutes qui passent comme si le morceau en durait le quart) Looking Glass que Guti nous avait proposé en Top Musique en juin dernier. 

TL3

Rien à jeter sur les 12 titres (I Can't Sleep, I.O.U., Failure, putain...) de cet album essentiel, pop et rock en même temps, jubilatoire de A à Z en passant par K, rigoureusement indispensable et ce d'autant plus qu'on le trouve souvent vendu, neuf, en CD, à moins de 7 euros. A ce prix-là, je ne veux pas vous forcer, mais ça serait limite passible de la CPI de refuser une telle acquisition. Je vous l'accorde, ils ont un peu des têtes de cons sur les photos, mais ça, on n'y peut rien. Mavers chante super bien, les chansons se suivent sans se ressembler, ça va vite (peut-être un peu trop vite, le disque est tout de même court), sans répit, sans temps morts... Des albums de la trempe de The La's, je veux bien en bouffer des palettes entières tous les jours !

FACE A

Son Of A Gun

I Can't Sleep

Timeless Melody

Liberty Ship

There She Goes

Doledrum

FACE B

Feelin'

Way Out

I.O.U.

Freedom Song

Failure

Looking Glass