HM1

Est-ce que la vague Madchester, ça vous parle ? Une sorte de nouvelle vague psychédélique qui s'est organisée en Angleterre, dans la région de Manchester (d'où son nom),  la fin des années 80, jusqu'au début des années 90. Deux groupes sont très connus, dans cette vague éphémère : les Stone Roses (le premier album éponyme, mémorable, date de 1989) et les Happy Mondays. C'est des Joyeux Lundis que je vais parler aujourd'hui. A ce propos, je classe ce disque dans le rock psychédélique un peu par défaut : c'est pas vraiment du rock pur et dur, c'est pas de la pop, c'est pas de l'indépendant (enfin, si, un peu tout de même), c'est évidemment pas du hard, ni du punk, ni de la folk, ni du blues, ni de l'expérimental. Je pense que 'rock psychédélique', ça conviendra un peu, surtout que, comme vous le constatez, la pochette de cet album, sorti en 1990, Pills 'n' Thrills And Bellyaches, est assez psychédélique. De même que son titre. Le groupe, signé sur Factory Records (le label qui avait signé Joy Division, New Order, Basement 5), mené par le chanteur Shaun Ryder, a été fondé au début des années 80 et sort un premier EP en 1985. Leur premier album studio de longue durée date de deux ans plus tard. Celui que j'aborde est leur troisième, et leur plus connu. J'ai envie de dire que c'est celui qui a 'lancé' le groupe, mais ce qu'il faut savoir au sujet des Happy Mondays, c'est que le fameux dicton sex, drugs & rock'n'roll leur convient parfaitement. 

HM2

Avec Primal Scream, les Happy Mondays ont parfaitement saisi le côté 'drugs' de l'affaire, les abus de substances diverses et variées (ecstasy, notamment, mais pas que) auront la peau du groupe qui se sépare en 1994, dans une indifférence quasi générale, et deux ans après un Yes Please ! pourri produit par deux Talking Heads. Ils reviennent en 2006, sont toujours en activité, si on peut dire (un album, annoncé depuis 2012, se fait toujours attendre).Pills 'n' Thrills And Bellyaches, sorti donc en 1990, a été lancé par un single qui marchera bien et cite, dans son refrain, le mantra du Lady Marmalade de Patti Labelle : Kinky Afro. Ce n'est, en fait, pas le premier single tiré de l'album (c'est Step On, et il y aura trois singles en tout, le dernier est Loose Fit), mais c'est de loin la chanson la plus connue des Happy Mondays. Chant un peu narquois, qui me fait penser à une sorte de version 'taiiiin, j'suis stone ce matin de Liam Gallagher (pas pour la voix, qui est plus grave que celle du chanteur d'Oasis et de Beady Eye, mais pour le côté m'en bat les couilles), arrangements chatoyants qui font partir le morceau dans tous les sens, et souvent dans le bon (comme je l'ai dit, le refrain cite celui de Lady Marmalade, en le détournant pas mal, et ça fonctionne), guitare parfaite, ambiance sorted for E's & wizz à mort, ce morceau, qui ouvre l'album (un album ni trop court, ni trop long : 43 minutes bien tassées), est une belle réussite. Les deux autres singles sont également très bien, soit dit en passant. Notamment Step On, super efficace.

HM3

Après, on trouve aussi sur ce Pills 'n' Thrills And Bellyaches ("Pilules, frissons et maux de ventre") le très beau Harmony (qui n'a rien à voir avec la chanson d'Elton John du même nom), les excellents God's Cop, Dennis And Lois et Donovan... L'album, cependant, n'est pas d'une totale perfection ; si on a une ou deux chansons un peu moins bonnes (Bob's Yer Uncle), c'est au niveau de la production, qui a un peu vieilli, qu'il faut faire un reproche. Ce n'est pas horrible du tout, comme production, mais on trouve cependant mieux dans le genre ; j'ai cité tout à l'heure les Stone Roses, dont on parle souvent quand on cite les Happy Mondays, les deux groupes étaient un peu comme Oasis et Blur. L'album des Roses de Pierre sonne mieux que celui des Happy Mondays. Sans doute, chez Silvertone Records (le label des Stone Roses), savait-on mieux produire que c'est Factory Records, label ayant signé les Happy Mondays. Pourtant, chez Factory, comme je l'ai dit plus haut, il y avait Joy Division puis New Order...Oui, mais avez-vous remarqué que les albums de ces deux groupes (et je parle pas de la qualité musicale des albums, hein) sonnent un peu plats, surtout en CD ? Bon, le disque de la bande à Shaun Ryder sonne bien mieux, tout de même, mais on sent que ça aurait pu être encore meilleur. Niveau chansons, c'est quasiment du sans-fautes, et l'album possède une belle ambiance fin de soirée chargée en pilules qui rendent moins tendu, ce qui en fait un album que l'on prendra plaisir à écouter et à réécouter de temps à autre. C'est le moment de gloire d'un groupe qui a tout foutu en l'air. Il est donc correct de s'en souvenir, de ce moment de gloire. Yippy-hippy-ayayayayaya, I had to crucify somebody today, and I don't dig what you gotta say, so come on and say it, come on and say it twice...

FACE A

Kinky Afro

God's Cop

Donovan

Grandbag's Funeral

Loose Fit

FACE B

Dennis And Lois

Bob's Yer Uncle

Step On

Holiday

Harmony