KB4

Après avoir (enfin) abordé Aerial, il est temps de parler de ce qui, pour l'instant, est le dernier opus de Kate Bush. Ca ne sera pas le dernier album de Kate Bush que j'aborderai sur le blog ceci dit, il y à en effet de terriblement fortes chances pour qu'un live sorti il y à quelques années (2016) fasse son entrée sur Rock Fever dans les prochains jours. Mais à l'heure actuelle, c'est son dernier album studio, et il date, tout de même, de 2011. Kate n'a, depuis les années 90, pas sorti beaucoup d'albums, elle prend son temps, mais tout de même, ça va bientôt faire 10 ans depuis le dernier opus, il serait temps de s'y remettre. Sinon, cet album, le deuxième sorti sur son propre label Fish People (qui gère, depuis, les rééditions de ses anciens albums), est sorti sous une belle pochette représentant un bonhomme de neige et une jeune femme s'embrassant, deux figures gravées dans la neige. 50 Words For Snow, tel est le titre de cet album assez étrange, inhabituel et plutôt long (il dure 65 minutes, mais ne contient que 7 titres !) qui bénéficie de la très remarquée participation vocale d'Elton John sur un morceau interprété en duo (et de l'acteur Stephen Fry sur un autre). Autant le dire tout de suite, si vous voulez découvrir la discographie de Kate Bush, très bien, parfait, découvrez-la et je vous envie beaucoup, mais par pitié, ne commencez pas par cet album. Prenez Never For Ever, Hounds Of Love, The Kick Inside, tout sauf 50 Words For Snow !

KB5

N'allez pas croire pour autant, et relisez ce que j'ai écrit plus haut si vous pensez que ce que j'ai écrit le laisse penser (c'est pas le cas du tout !), que cet album soit raté. Bordel à queue de girafe peinte en bleu cerise, non, pas du tout ! 50 Words For Snow est juste un disque très particulier, un album conceptuel centré autour de la neige, avec des chansons longues (les trois premières font respectivement 9,30, 11 et 13 minutes !) et aux climats hivernaux, froids, et aux tempos terriblement calmes. J'ai mis le tag 'rock' en bas d'article comme pour pas mal des albums abordés, mais en fait, s'il y à un album de Kate qui ne soit pas rock, c'est celui-là. C'est un album très lent, qui semblera interminable aux moins concentrés et patients. On a l'impression, de prime abord, que tous les morceaux se ressemblent, piano/voix, un peu de basse, batterie discrète, claviers discrets, longueur éreintante, ça ne s'emballe jamais, on a l'impression de prendre froid en les écoutant (en plus, le livret, collé dans le boîtier digipack laqué classieux, est uniformément de la teinte de la pochette), et si vous êtes dépressif ou du genre à vous endormir facilement, vous n'irez probablement pas au bout de la bonne heure de musique de l'album. Ce qui serait foutralement dommage, car l'album offre de vraies merveilles, notamment ce duo avec Elton John (Snowed In At Wheeler Street, qui dure 8 minutes), ou les 11 minutes de Lake Tahoe. Le morceau-titre, lui, essentiellement interprété en spoken-word par l'acteur Stephen Fry qui récite 50 manières de parler de la neige (dans diverses langues, et avec même un exemple en klingon !), avec Kate qui les numérote et, de temps en temps, fait un petit refrain, dure aussi dans les 8 minutes.

KB6

En fait, le morceau le plus court, il me semble, est le dernier, Among Angels, et il approche des 7 minutes, les mecs. Tout ça pour dire que 50 Words For Snow, pour réussi qu'il est (c'est clairement un album que je prendrai plaisir, je le sais, à écouter de temps en temps), est un album dont l'écoute pourra être calamiteuse, chaotique, si vous n'êtes pas dans le bon mood, ou si vous n'aimez pas les albums longs, constitués (surtout) de longs morceaux, conceptuels (tant musicalement que pour les paroles), calmes, prenant leur temps. Soit vous adorerez ce disque d'ambiance, à l'atmosphère délicieusement hivernale, soit vous allez vous emmerder pire qu'une légion de rats dans un entrepôt neuf et vide. Il se peut que même en étant fan de Kate, même en aimant ce genre d'albums, vous vous emmerderez en l'écoutant. Il se peut qu'un jour, l'écoute de ce disque vous plaira totalement, et qu'un autre jour, vous n'alliez pas jusqu'au bout des 65 minutes. C'est vraiment selon votre état d'esprit, et la qualité du disque n'est absolument pas en cause, car la qualité est totale, il s'agit sans doute d'un de ses meilleurs albums, et si on met de côté The Red Shoes et Lionheart (ce dernier est surtout un peu fade et souffre d'être un deuxième album), Kate Bush n'a sorti que des meilleurs albums durant sa carrière. Mais celui-ci n'est vraiment, au final, à réserver qu'aux fans, ou alors à écouter en dernier, une fois les autres albums écoutés et digérés. Commencez par celui-ci votre découverte de Kate Bush, et il y à des chances pour que vous n'ayez pas envie de poursuivre votre découverte de son répertoire ! Et ça serait dommage et même criminel, d'en rester là...

Snowflake

Lake Tahoe

Misty

Wild Man

Snowed In At Wheeler Street

50 Words For Snow

Among Angels