MR1

Jimi Hendrix en a eu, des émules : Randy California (Spirit), Ulrich 'Uli Jon' Roth (Scorpions, puis en solo)... Un des meilleurs, mais pas le plus connu, est clairement Frank Marino. Ce Canadien au look de musicien d'Hawkwind possède non seulement un style très fortement hendrixien (aussi bien pour les morceaux rapides que lents), mais une voix typiquement hendrixienne. Je me souviens avoir découvert son groupe, Mahogany Ruh (du rock progressif des années 70, en bonne partie) via le livre de Manoeuvre, Collector, sorti en 2017. Il y parlait d'une centaine d'albums méconnus mais qu'il considère comme de petites merveilles, des albums qu'il adore. Parmi ces albums, il y avait un disque sorti en 1975, Strange Universe, de Mahogany Rush. Intrigué aussi bien par la pochette (bien progressive et assez difficile à décrire) que par ce que le Phil Man disait de l'album (un disque de rock bien hendrixien, assez spatiard aussi) je me paie le vinyle, une réédition pas très chère. Je prends une petite baffe,  je ne m'attendais pas à ce que ça sonne à ce point comme du Hendrix (The King Who Stole...The Universe). J'ai bien évidemment abordé l'album sur le blog quasiment dans la foulée, la chronique est là, cliquez, dans les tags, soit sur le nom du groupe, soit sur celui de Marino (le seul membre permanent de Mahogany Rush, le groupe c'est lui, lui c'est le groupe, en gros, come Reznor avec NIN) et vous l'aurez. 

MR2

Le verso de pochette vinyle : encore plus sobre...

Quant à cet album-ci, avec sa pochette sobre et noire et moche, j'étais persuadé, jusqu'à récemment, de l'avoir abordé sur le blog, mais non, donc je rattrape ce retard. Vous l'avez compris, c'est un live, vu qu'il s'appelle Live (titre peu original, pas vrai ?). Il n'est pas crédité à Mahogany Rush mais Frank Marino & Mahogany Rush, quand je disais que les deux étaient interchangeables... Bon. Cet album-ci aussi je l'ai découvert via le livre de Manoeuvre. Il en parlait rapidos pour dire, c'est pas le texte exact mais c'est le sens, en 1978, Mahogany Ruh a sorti un live qui compte parmi les meilleurs du rock. Je vais sur Rate Your Music, je trouve rapidement l'album, avec sa pochette qui ne paierait pas de mine à un crayon en manque. Je le trouve, en vinyle (réédition, aussi), pour pas cher, neuf, je l'achète, je le reçois deux jours plus tard, et je l'écoute. Là, trois choses à dire, deux négatives et une positive. On commence par la positive : c'est d'une force incroyable, une charge de rock (avec moult reprises : Johnny B. Goode, I'm A King Bee, Purple Haze...) vraiment puissante, Marino est en forme tant vocalement que guitaristiquement parlant... Bref, on ne s'emmerde pas, c'est du lourd dans le genre. Mais je dois aussi parler des deux choses négatives.

D'abord, l'album est simple. Il ne dure que 44 minutes. J'ai eu l'occasion de le dire plus souvent qu'à mon tour, quand un live, en vinyle (en CD, c'est autre chose), n'est que simple, c'est toujours dommage, et même un très mauvais point. J'ai limite envie de dire qu'à l'exception des tous premiers lives (James Brown Live At The Apollo, Jerry Lee Lewis At The Star-Club) qui proposaient des concerts courts (car à l'époque, les concerts duraient souvent dans les 30/45 minutes) et peuvent donc s'expliquer, quand un live, en vinyle, est seulement simple, c'est qu'il est en partie raté. Voir le pourtant remarquable Live ! de Robin Trower, ou le Under A Blood Red Sky de U2, lui aussi remarquable, mais trop court. 

MR3

Je pense qu'un concert de Mahogany Rush dépassait les 45 minutes, donc ce Live aurait pu être double. En plus, sur la pochette, Marino s'excuse auprès de ses fans pour ne pas avoir mis plus de morceaux ; hey, mec, faire un double aurait été la solution, surtout que tu est signé, depuis 1976, chez Columbia Records, et eux, ils ont du pognon !

L'autre problème, c'est le son : sans être pourri, il est un peu plat, un peu brouillon. Il sent clairement ses années 70 et des moyens techniques qui auraient pu être meilleurs. C'est un petit frein à la réécoute, mais un petit seulement, parce que sinon, entre The Answer, Dragonfly, The World Anthem, Purple Haze (mais hélas rien de Strange Universe, snif...), ce Live est une belle découverte, une petite claque. J'avais dit dans ma chronique de Strange Universe que je n'étais pas certain e poursuivre ma découverte des albums de Mahogany Rush, n'ayant pas envie d'acheter à gogo des albums dont je ne connaissais rien, qui pouvaient s'avérer géniaux comme ratés, rien que pour le plaisir de les aborder ici, à moins de recommandations (j'en ai eu : le IV de Mahogany Rush, je le tenterai un de ces jours). Je ne sais donc pas encore s'il y aura d'autres albums du groupe ici, peut-être, peut-être pas, on verra. En tout cas, ce que j'ai entendu, pour le moment, studio et live, de ce groupe, me conforte dans mon opinion : ça me semble être un bon groupe, très bon groupe même, aussi talentueux que sous-estimé. A découvrir, donc !

FACE A

Introduction

The Answer

Dragonfly

I'm A King Bee

Back Door Man (excerpt)

A New Rock & Roll

FACE B

Johnny B. Goode

Talkin' 'Bout A Feelin'

Who Do Ya Love (excerpt)

Electric Reflections Of War

The World Anthem

Purple Haze