JCM4

Voilà le temps de parler du deuxième album de John Cougar Mellencamp qui m'a été chaleureusement recommandé, j'en parlais ici il y à quelques jours en abordant le premier (Scarecrow, 1985, par ailleurs le précédent dans la discographie du Cougar, vis-à-vis de cet album-ci), par un des commentateurs réguliers du blog, Csamsa. Voici donc le moment de parler de The Lonesome Jubilee, sorti en 1987. On a encore une fois une pochette qui non seulement ne donne pas d'indication graphique sur l'époque où l'album a été fait (disons que ça ne fait pas très années 80, mais plus années 90 à maintenant), mais, aussi, ne paie pas de mine du tout, et limite ne donne pas trop envie de se pencher sur le disque : sobre (photo noir & blanc, encore une fois, représentant ici le Cougar, accoudé à un comptoir de bar, avec un client aux allures un peu beaucoup redneck en arrière-plan ; bordures blanc-crème en haut et en bas, lettrage jaune et très classique), cette pochette est au final au diapason de l'album, qui n'est pas un disque de rock survolté surproduit, mais un album de rock heartland à la Springsteen/Seger/Elliott Murphy de franchement extrêmement haute facture. Un album bien formaté, un peu moins de 40 minutes pour 10 titres. 11 en CD, mais le rajout de la réédition 2005, Blues From The Front Porch, placé en final, ne dure que 2 petites minutes, ça ne change pas grand chose, donc autant l'écouter avec le reste). Cet album s'appelle The Lonesome Jubilee

JCM5

The Lonesome Jubilee est l'album qui suit directement Scarecrow dans la discographie du Cougar. Scarecrow était le huitième album studio (et tout court, son premier live ne sortira qu'en 2009), The Lonesome Jubilee, fatalement, est donc le neuvième opus. Si le précédent opus était un disque de rock heartland bien springsteenien, The Lonesome Jubilee est plus rural. Csamsa, dans un de ses commentaires, en parlait comme d'un disque sans doute plus réussi encore que l'autre, et je ne peux qu'être de son avis, et encore une fois le remercier de la double suggestion (s'il en à d'autres, je suis preneur !). En effet, cet album sonne plus rustique, plus country, et d'ailleurs, on a ici de l'accordéon (joué par John Cascella), du violon (Lisa Germano), du banjo (Toby Myers), de la mandoline, de l'autoharp (Larry Crane), du dobro, du dulcimer, du cencerro (que les fans du SNL connaissent bien mieux sous son nom anglais, cowbell)... Enregistré au Belmont Hall Studio de Belmont, Indiana entre fin 1986 et mi-1987, The Lonesome Jubilee, qui marchera correctement (N°1 au Canada, 6ème aux USA, 31ème en Angleterre...) et proposera 4 singles dont Check It Out, Paper In Fire et Cherry Bomb. La petite comptine/ballade Rooty Toot Toot composée pour sa fille sera aussi un single, le dernier. L'album, en raison de son style country, ne marchera donc pas aussi bien que le précédent, mais c'est une totale réussite.

JCM6

Franchement, l'album (qui offre tout de même du rock, dans l'ensemble : Hard Times For An Honest Man, We Are The People, Paper In Fire) est une splendide découverte pour moi. Je ne sais pas lequel je préfère des deux, entre Scarecrow et celui-ci. Peut-être le précédent parce que plus direct, mais ça n'enlève strictement rien à The Lonesome Jubilee, qui mérite totalement qu'on s'intéresse à lui et se pose là comme étant probablement un des meilleurs albums de 1987, une année plutôt intéressante (U2, Goldman, George Harrison, Fleetwood Mac...) mais pas une année monumentale non plus. Ici, entre Down And Out In Paradise, The Real Life, Check It Out et Empty Hands, on a vraiment du rock, ou de la country-rock plus précisément, de très haute facture, les musiciens sont parfaits, la production (encore une fois signée Don Gehman et Mellencamp, ici crédité à son nom et pas "Little Bastard" comme sur Scarecrow) assure, l'album sonne super bien (je dis ça d'autant plus que le CD que je me suis procuré de l'album est une ancienne édition, sans le bonus-track que j'ai écouté séparément sur le Net ; une édition d'avant 2005, d'avant la rematérisation), le Cougar chante super bien... Bon, pas fan du tout de Rooty Toot Toot, mais c'est bien le seul morceau ici qui me dérange un peu. Le reste, c'est du bon !! Encore une fois, donc, merci Csamsa pour la double suggestion de ces albums de Mellencamp !

PS : Je pense, finalement, préférer cet opus de 1987, qui, à chaque nouvelle écoute, me touche un peu plus au coeur. 

FACE A

Paper In Fire

Down And Out In Paradise

Check It Out

The Real Life

Cherry Bomb

FACE B

We Are The People

Empty Hands

Hard Times For An Honest Man

Hotdogs And Hamburgers

Rooty Toot Toot