JCM1

Décidément, sur ce blog, j'aborde souvent des albums qui m'ont été chaudement recommandés par divers visiteurs du blog, et à chaque fois, c'est une belle découverte. Guti76 m'avait recommandé Spiritualized et The Shins, Bill Wilson aussi ; pour Jicop, ce fut un album méconnu des Waterboys, JP du Flaming Lips t évidemment Teenage Fanclub, Leslie le fantasmidabuleux coffret de reprises signé Sweet et Hoffs, et Nono m'avait recommandé de (ré)écouter un Elton John qui, dans mes souvenirs, ne m'avait pas emballé plus que ça, mais ça, c'était avant.

Bon ben là, c'est au tour de Csamsa. Un jour, au détour d'une chronique sur The Bob Seger System (Mongrel), v'là-t-y-pas qu'il me conseille de me pencher sur l'oeuvre de John Cougar Mellencamp. Je lui réponds que je connais le bonhomme de nom, mais que je n'ai jamais rien entendu de lui (je parle d'albums), que je connais sans doute une chanson ou deux, épicétou. Il me conseille deux albums qui, pour lui, sont des disques de chevet, couarément : Scarecrow et The Lonesome Jubilee. Ni une ni deux ni treize mille deux cent quinze virgule trente-six, je me rends sur Amazon. Je les trouve, en CD, vendus pour que dalle, je les commande, je les reçois, je les écoute, je les kiffe, je les retourne et je les prends par derrière, je les aborde, vous les lisez, des fois, la vie, c'est d'une simplicité terrifiante.

La chronique de The Lonesome Jubilee va viendre dans quelques jours, mais aujourd'hui, c'est à Scarecrow que je m'attaque. Un disque sorti en une année qui, pour certains, est une des pires du rock : 1985. Je ne suis pas trop de cet avis. Pour moi, 1986 est bien pire. En 1985, on a de vraies réussites comme Hounds Of Love de Kate Bush, Brothers In Arms de Dire Straits, The Dream Of The Blue Turtles de Sting, et oui, je sais, on est plus dans la pop/rock que le rock pur. Mais c'est aussi l'année du Tim des Replacements, du Centerfield de John Fogerty, Rain Dogs de Tom Waits, Meat Is Murder des Smiths (malgré que je ne sois pas fan de ce groupe), Little Creatures des Talking Heads, Misplaced Childhood de Marillion, Boys & Girls de Bryan Ferry, Hunting High And Low de a-ha, Songs From The Big Chair de Tears For Fears...

JCM2

Bref, quand même une année sympa. Et ce Scarecrow à la pochette sobrissime (le Cougar adossé contre une clôture de barbelés, un épouvantail donnant son titre à l'album en arrière-plan flou, beau noir & blanc ; difficile de dater l'album à regarder sa photo, qui fait penser que le disque est plus vieux de 10 ans ou plus jeune de 15 !) entre directement dans les meilleurs albums de cette année. Mais d'abord, c'est qui, John Cougar Mellencamp ? Un artiste américain, chanteur, auteur-compositeur, aussi peintre et acteur à ses heures perdues, qui a démarré sa carrière sous le nom de John Cougar, en 1976. Puis, au fil des années, il est changé de nom pour John Cougar Mellencamp (il s'appelle John Mellencamp), puis John J. Mellencamp, son nom de scène actuel, car son dernier opus date de 2018. Son style musical ? Du rock teinté de folk, de country, parfois imprégné de hard-rock léger, parfois très roots. Du rock heartland, qui le fait souvent, dans l'inconscient, associer à Bob Seger ou Bruce Springsteen.

En Europe, il est connu, mais comme ça, sans plus. Aux USA, c'est vraiment une grosse star. Ce Scarecrow de 1985 est dans sa période John Cougar Mellencamp et est son huitième opus studio, il a été coproduit par le Cougar (crédité "Petit Bâtard", en anglais dans le texte évidemment) et Don Gehman et sera, à sa sortie, un gros succès, grâce à trois hits : R.O.C.K. In The U.S.A. (A Salute To 60's Rock), un morceau court et efficace, très old school, creedencien en diable. Morceau qui sera utilisé par George Dobeulyou Bush pour sa première campagne présidentielle, contre l'avis de Mellencamp (clairement pas du côté Républicain de la force), mais qui n'a, au final, rien fait pour l'en empêcher (au moment des campagnes de Reagan, le Cougar lui interdira d'utiliser une de ses chansons, Mellencamp n'est pas très fan de Ronald Reagan). Lonely Ol' Night (très sympa) et Small Town (monumental) sont aussi sorties en singles. 

JCM6

L'album offre 12 titres (parmi lesquels Grandma's Theme, d'un peu moins d'une minute, un morceau aux sonorités et à la production volontairement très rustique) pour une quarantaine de minutes qui passent comme une lettre à la Poste. C'est juste génial, une suite de morceaux efficaces, entraînants, comme Rain On The Scarecrow, The Face Of The Nation, You've Got To Stand For Somethin', Justice And Independence '85, Small Town. Rien à jeter. On notera la participation amicale de Ry Cooder sur The Kind Of Fella I Am (il y joue de la slide ; à noter qu'apparemment, ce morceau final n'est pas sur le vinyle original, l'album est donc plus court, 39 minutes au lieu de 42, en vinyle), de Rickie Lee Jones au choeurs sur Between A Laugh And A Tear. Sur Grandma's Theme, le chant est assuré par...la grand-mère du Cougar, c'est logique et touchant. Niveau musiciens, on a Larry Crane (guitare ; le  Cougar en joue aussi), Kenny Aronoff (batterie), Mike Wanchic (guitare), John Casella (claviers), Toby Myers (basse), on ne peut pas parler de musiciens super connus, mais ce sont ceux du Cougar, et ils assurent à mort. La production est éclatante (ceci dit, j'ai découvert le disque via la réédition CD 2005, remastérisée ; je me paierai le vinyle de cet album et du suivant que j'aborderai, par ailleurs sont suivant dans sa discographie, un de ces jours, parce que je les veux sous le glorieux format vinylique), les chansons sont parfaites (Minutes To Memories...), le chant du Cougar est parfait, l'ambiance est totalement américaine, ce disque sonne ricain, si on l'écoute sans rien connaître de son auteur, on le comprend tout de suite.

Bref, ce disque, sorti sous une pochette qui ne paie pas de mine (mais n'est pas moche du tout), est un authentique régal, merci à Csamsa pour la suggestion, depuis le temps que je me disais qu'il fallait que je me penche sur la discographie de Mellencamp, c'est grâce à toi, et vraiment merci de m'avoir suggéré ce disque (ces disques, en comptant le suivant) vraiment génial !

FACE A

Rain On The Scarecrow

Grandma's Theme

Small Town

Minutes To Memories

Lonely Ol' Night

The Face Of The Nation

FACE B

Justice And Independence '85

Between A Laugh And A Tear

Rumbleseat

You've Got To Stand For Somethin'

R.O.C.K. In The U.S.A. (A Salute To 60's Rock)

The Kind Of Fella I Am (CD et K7 uniquement, pas sur le vinyle)