MD1

En 2018, j'avais abordé ici, pour la première fois, Circle In The Round, double compilation d'inédits de la période 1965/1970 sortie en 1979. A l'époque, Miles a temporairement cessé sa carrière (en 1974, il décide de prendre un peu de temps pour lui, il faut dire qu'il n'a jamais cessé, depuis ses débuts, de carburer). Il reviendra aux affaires en 1981 avec The Man With The Horn. La suite et fin de sa carrière ne sera d'ailleurs pas des plus glorieuses (Decoy, You're Under Arrest, Doo-Bop). Avant ça, une autre compilations d'inédits, double, sort, en 1981 aussi : Directions. De même que Circle In The Round (avec laquelle elle partage un même graphisme et lettrage, ainsi que des notes de pochette démarrant sur le verso de pochette et se poursuivant dans l'intérieur de pochette ouvrante), cette compilation, qui se vendra très bien à l'époque, est assez difficile à dénicher en CD depuis pas mal d'années, n'ayant pas été rééditée depuis belle lurette (mais comme on trouve les morceaux de ces deux compilations, le plus souvent, répartis en bonus-tracks sur divers albums de Miles, on peut comprendre que Columbia n'ait pas comme priorité de rééditer ces deux disques). Elle est aussi, parfois, difficile à trouver en vinyle d'époque, à bon prix et en excellent état. Mais depuis l'an dernier, youpi, je l'ai enfin. Il me restait donc à l'aborder, avec pas mal de retard donc, mais c'est désormais chose faite.

MD2

Circle In The Round offrait une centaine de minutes (pour 10 titres seulement !) de grand jazz milesdavisien, un régal (avec notamment une version embryonnaire de Sanctuary et les 26 minutes du morceau-titre). Directions offre 12 titres, pour 94 minutes, et est, aussi, un régal. La pochette montre un Miles avec des lunettes octogonales, les mêmes que celles qu'il arbore sur la pochette du génial Get Up With It en 1974 (lequel est mon préféré de Miles, clairement). La photo date des mêmes sessions, tout simplement. La musique, elle, date des années 60 et 70. On a d'abord Song Of Our Country, datant des sessions de Sketches Of Spain (et présent d'ailleurs désormais en bonus-track sur le CD de l'album), 1960 ; 'Round Midnight, un morceau enregistré live au Blackhawk club de San Francisco, en 1961 ; So Near, So Far (datant de 1963, ce morceau est sur une réédition CD de Seven Steps To Heaven) ; Limbo, prise alternative d'un morceau de Sorcerer, 1967, présent en bonus-track sur le CD de l'album ; Water On The Pond et Fun, deux morceaux de 1967 repris dans un coffret de 1998 sur le Miles Davis Quintet. On a aussi, morceaux mythiques, les deux parties de Directions, signées du claviériste Joe Zawinul, qui reprendra souvent ce morceau en live avec Weather Report. Ces deux parties de Directions, ainsi qu'Ascent, datent toutes trois des sessions de In A Silent Way (1968, sorti en 1969) et on les trouve sur le longbox 3 CD des sessions de In A Silent Way, qui est à tomber. 

MD3

Duran, Konda et Willie Nelson sont, tous trois, issus des sessions de A Tribute To Jack Johnson (1970, sorti en 1971) et sont absolument titanesques, notamment Willie Nelson, bien connu, souvent joué live en 1970/1974. On le voit, du lourd, du très lourd ici, sur cette double compilation qui, depuis la réédition CD des divers albums que j'ai cités (ou bien la sortie de coffrets), n'est plus trop d'utilité publique et n'est donc à réserver qu'aux fans de Miles Davis qui auront envie de l'écouter dans son jus, comme en 1981. Et en vinyle, évidemment, c'est mieux. Comme je l'ai dit plus haut, en 1981, après cette compilation totalement réussie (un premier disque de jazz à l'ancienne, un second plus expérimental et trippesque, avec des morceaux allant entre 10 et 14 minutes, deux de chaque durée), Miles reviendra aux affaires avec The Man With The Horn. Il n'est pas exclu du tout que je n'aborde ici les albums de sa fin de carrière (disons, certains d'entre eux en tout cas), histoire de faire un petit cycle de Miles Davis secondaire (même tertiaire), histoire de prouver que Miles n'a pas fait que du bon dans sa carrière. Directions, avant de montrer cette facette un peu décevante de la musique de Miles (une fin de carrière ratée), prouve, lui, qu'entre les années 60 et 70 (et aussi dans les années 50, même si cette compilation ne touche pas cette décennie), Miles était intouchable. 

FACE A

Song Of Our Country

'Round Midnight

So Near, So Far

Limbo

FACE B

Water On The Pond

Fun

Directions I

Directions II

FACE C

Ascent

Duran

FACE D

Konda

Willie Nelson