R-417389-1399490529-5880

Aaah, The Cult et moi, c'est toute une histoire. Elle a commencé il y a de cela presque sept ans. En fouinant, je suis tombé sur ce groupe dont je n'avais jamais entendu parler avant. Je me suis laissé tenter par Sonic Temple et j'ai kiffé ma race en tutu rose fluo. À tel point, que j'écoutais archi régulièrement le skeud, avec Automatic Blues pour chanson favorite. Fort de cette nouvelle et heureuse découverte, je me suis cogné Electric... pour le même résultat. J'adorais à fond, et ma favorite était King Contrary Man. Puis, j'ai laissé passé un peu de temps. Un an et demi, deux ans, grand maximum. J'ai réécouté ces deux disques et...c'est là que c'est parti en couilles. Pour la faire courte, je conchiais pleinement ce qui me passait dans les oreilles. Je ne supportais pas. À tel point que je n'ai même pas pu aller au bout de la seconde écoute des deux albums. Et maintenant ? J'ai eu tout le loisir (si l'on peut dire ça comme ça) que rien n'a changé. Pire encore, ça m'est encore plus insupportable. Alors, je me suis dit qu'après tout, le Cult n'a pas donné exclusivment dans le hard-rock, du coup, pourquoi ne pas aller poser les oreilles sur la première galette du groupe qui, elle, est totalement new-wave. Enfin, totalement, pas tout à fait. Pour ma part (peut-être que je me goure), mais j'y vois aussi ça et là quelques petites touches de rock gothique. Le résultat ? Je vais y venir.

1bf0a91d-623b-445b-8b07-01a4dbd98dac

Dreamtime est le premier album du groupe, il est sorti en 1984. Musicalement, on est à mille lieux de ce que le Cult a fait de plus connu. L'album est un pur produit de la première moitié des années 80 qui voyait la new-wave régner en maître. Seulement, il y a un problème et il est de taille : des bons groupes de new-wave, il y en a eu. Juste comme ça, je cite Killing Joke ou Ultravox, pour ne citer que ceux-là... The Cult ne mange pas à leur table, clairement. Dreamtime ne fera pas bander les amateurs de new-wave. Bon, après, il faut bien reconnaître une chose : tout n'est pas à foutre au feu sur ce disque. Il y a quand même deux morceaux qui passent assez bien. Go West et Bad Medicine Waltz (concluant l'album), voilà comment qu'ils s'appellent. Mais, il ne faut pas s'y tromper, si ces morceaux s'écoutent, ils ne sont en aucun cas des sommets du genre. Voilà, c'est tout ce que je peux vous dire sur ces deux chansons. S'il y avait eu en matière à en parler plus longuement, je l'aurais fait, mais le fait est que l'on ne peut pas en dire plus que ça. En tout as, moi, je n'y arrive pas.

s-l300

Pour ce qui reste du disque, il n'y a que deux solutions qui vont s'offrir à vous : soit ça va être du nul à chier jusqu'au bout des ongles, soit ça va être aussi plat qu'une crêpe s'étant faite passer dessus par des tanks lors d'un entraînement aux grandes manoeuvres. Au rayon du nul à chier, je demande : Horse Nation, Spiritwalker, 83rd Dream, Butterflies, Gimmick, A Flower In The Desert et Riders In The Snow. Tout ça, c'est juste un tas de merde inécoutable. Et pourtant, 83rd Dream aurait pu être pas mal...si le groupe avait jugé bon de ne la jouer qu'avec des aprèges, mais ils ont fini par tout saloper avec la batterie et la basse, ces sagouins ! Au rayon du plat, je demande la chanson titre... En fait, ce sont surtout les morceaux mauvais qui dominent. Voilà ce que c'est Dreamtime : deux morceaux pas mal, un plat qui est plat comme une crêpe et tout un tas de merdes. Pas brillant, n'est-ce pas ? Ce skeud, c'était la dernière chance pour moi, non pas d'aimer à nouveau The Cult, mais de le réhabiliter un chouia. Perdu. Définitivement, j'envoie ce groupe croupir dans mes oubliettes.

Face A

Horse Nation

Spiritwalker

83rd Dream

Butterflies

Go West

Face B

Gimmick

A Flower In The Desert

Dreamtime

Riders In The Snow

Bad Medicine Waltz