R-2298298-1353026347-6635

Encore un peu de Wailers pour aujourd'hui, vous voulez bien ? Oh mais finalement, à bien y réfléchir, je ne vous laisse pas le choix. Hier, nous avons causé du second album du groupe : Soul Rebels, excellent album de reggae à l'ancienne. Pour aujourd'hui, place au troisième : Soul Revolution, sorti en 1971 et qui regroupe des titres enregistrés entre janvier et mars 1971, à l'exception de Duppy Conqueror et Put It On, enregistrées en septembre et décembre 1970. Bon, je dois préciser quelque chose d'important : de cet album, il existe une version dub, sortie uniquement en Jamaïque en 1974. En 1988, les deux versions (l'originale et la dub donc), sortiront sous la forme d'un double album. La pochette de l'album original ? Ne possédant pas le disque (lequel est introuvable de nos jours), je ne sais pas à quoi elle ressemble, la pochette publiée en tête d'article et donc une pochette par défaut, qui existe vraiment, mais qui n'est pas l'originale. Sur ce disque, à l'exception de Peter Tosh usant du mélodica, les Wailers se contentent de chanter leurs chansons. À la basse et à la batterie, on retrouve les incontournables frères Barrett. Aux claviers c'est encore Glen Admas qui tient la barre et aux guitares, c'est Alva Lewis qui assure le boulot. En gros, la même équipe de zikos qui avaient officié sur Soul Rebels. C'est bien connu, on ne change pas une formule gagnante. Ce qui veut dire que ce Soul Revolution est lui aussi un super disque de reggae à l'ancienne pur et dur.

c0b4e93f31ba729631fd67acccd224d2

Si vous connaissez bien les Wailers ainsi que la carrière solo de Bob, alors vous connaissez déjà une partie de cet album. La première chanson du disque, Keep On Moving (une composition de Curtis Mayfield, s'il vous plaît) paraîtra dans une nouvelle version sur une compilation (Natural Mystic) en 1995 et se paiera un joli succès. La nouvelle version ayant probablement été enregistrée à la fin des années 70. Vous avez aussi Don't Rock My Boat qui, en 1978, sur l'album Kaya (un album assez décrié, mais que pour ma part, j'aime beaucoup), refera son apparition sous le nom de Satisfy My Soul qui deviendra un classique du répertoire de Bob. Put It On et Duppy Conqueror seront réenregistrées et figureront (sous le même titre) en 1973 sur l'album Burnin', le dernier avant la séparation du groupe. Kaya fera également peau neuve, pour se retrouver sur l'album du même nom en 1978, aux côtés de Satisfy My Soul. Et enfin, ce Soul Revolution balance également la version originale (nettement plus courte) de Sun Is Shining qui elle aussi, sera retapée et apparaîtra sur Kaya et deviendra un gros classique du répertoire de Bob. Elle est aussi l'une des meilleurs chansons de l'opus de 1978 avec Is This Love, She's Gone et l'intouchable Time Will Tell. On pourra préférer les versions ultérieures aux originales, ce qui est mon cas, mais toujours est-il que ce sont toutes de très bonnes chansons.

thewailers

Les autres chansons ? Déjà, toutes, à l'exception de African Herbsman sont toute signées de la main des Wailers et ne seront pas à créditer (du moins celles de Bob) de versions ultérieures. Peter Tosh offre un titre : l'instrumental Memphis sur lequel il use de son mélodica à fond les ballons. C'est un très bon morceau, mais c'est aussi le moins fort du skeud. Bunny Wailer offre Riding High (qu'il interprète) et c'est tout simplement excellent. Il interprète également Brain Washing, une composition de Bob qui est aussi une des meilleures chansons de l'album. Tout le reste, à l'exception de African Herbsman (comme dit plus haut) est tout de la main de Bob. De Fussing And Fighting à Brain Washing (qui, sur le tard, deviendra un petit classique) en passant par Stand Alone, tout est ici du super bon reggae qui saura ravir et les amateurs du genre (qui sont légion) ainsi que ceux qui, de base, ne sont pas fan du genre, excepté quand ça touche à Bob ou aux Wailers.  

Face A

Keep On Moving

Don't Rock My Boat

Put It On

Fussing And Fighting

Duppy Conqueror

Memphis

Face B

Riding High

Kaya

African Herbsman

Stand Alone

Sun Is Shining

Brain Washing