TF1

Et c'est parti pour une nouvelle chronique, et c'est pas fini car dans les jours à venir deux autres vont arriver, de Teenage Fanclub. Bon, comme je l'avais dit récemment en abordant Bandwagonesque, leur (génial) troisième album sorti en 1991, j'ai découvert le Fanclub via des commentaires épars sur le blog, de lecteurs ou membres de l'équipe qui vouaient ce groupe au Panthéon, Teenage Fanclub c'est trop bien, c'est super, disque de chevet, groupe culte, etc. Intrigué, je demande des suggestions, on me conseille trois albums. Celui-ci n'a pas fait partie des suggestions, mais aurait très pu en faire partie. Je n'avais pas l'intention de l'aborder à la base, mais je l'ai chopé très rapidement après les autres, pour un prix ridicule. Aussi ridicule que sa pochette qui représente un ballon de basket à moitié immergé dans de l'eau, avec le nom du groupe et de l'album dessus en lieu et place des marques. Sorti en 1993, cet album, le quatrième du groupe, successeur donc de Bandwagonesque, s'appelle Thirteen. Vu le ton éminemment power-pop du groupe écossais, j'imagine que c'est une manière comme une autre, pour Teenage Fanclub, de rendre des kudos bien mérités à Big Star, ce mythique groupe américain de power-pop des années 70 qui, en 1972, sur son magistral premier album, nous offrit une chanson magnifique, Thirteen. Chanson que le groupe ne reprend pas ici, il n'y à d'ailleurs aucune reprise sur Thirteen, tout est original, 47 minutes de nouveauté.

TF2

 

Et 13 titres, au passage, sur cet album, donc je pense avoir trouvé une autre explication pour le titre de l'album. Lequel est à tomber par terre en mangeant les rouflaquettes du voisin. Que dire face à un tel album ? Les guitares harrisoniennes de The Cabbage ? Norman 3, pop à en mourir de décès ? Song To The Cynic, et son intro magistrale en guitare byrdienne ? Hang On, qui démarre dans une furie noise, au point qu'on pourrait croire qu'avec cet album le Fanclub allait faire un truc bien violent et shoegaze (hé bien, non, en fait, du tout !) ? Apparemment, cet album a été assez difficile à enregistrer pour le groupe, qui sortait de la tournée de Bandwagonesque et était probablement un peu rincé. Thirteen ne fait pas l'unanimité parmi les membres du groupe (Norman Blake, le chanteur principal, aussi guitariste, dira que c'est, des albums du groupe, celui qu'il aime le moins), l'album a été fait assez rapidement, histoire de passer vite fait à autre chose, et pourtant, ils en ont un peu chié quand même. L'album n'a pas été bien reçu du tout à sa sortie, les journalistes spécialisés le trouveront encore plus 'doux' que le précédent. Certes, l'album est moins 'violent' que Bandwagonesque, qui n'était tout de même pas d'une brutalité à toute épreuve, mais ce n'est pas sucré-mielleux non plus. 

TF3

120 Mins., Radio, Escher, Gene Clark (une chanson sur ce géant méconnu du folk-rock, de la country-rock, bravo les mecs !!) sont des chansons qui n'auraient pas été de trop sur les albums de Big Star. Comme en plus le timbre de voix fait très Chilton par moments, et ces guitares carillonnantes (Commercial Alternative) font aussi très Big Star (et évidemment très Byrds, groupe dont Gene Clark a fait partie), la filiation est ici totalement évidente. Le groupe, qui fera encore mieux avec Grand Prix (que j'aime tellement que je sens que j'aurai du mal à en parler), signe ici un album de choix, un de leurs meilleurs sans doute (je ne peux me prononcer vraiment, je ne connais que quatre de leurs albums, ils en ont fait onze !), un album trop sous-estimé aussi j'ai l'impression, vu la volée de bois vert qu'ils se sont pris à sa sortie. Totalement génial, je recommande à fond, tout comme le précédent et le suivant de leur discographie. 

Hang On

The Cabbage

Radio

Norman 3

Song To The Cynic

120 Mins

Escher

Commercial Alternative

Fear Of Flying

Tears Are Cool

Ret Liv Dead

Get Funky

Gene Clark