51Nu6IYRQGL

J'me laisse aller souvent

C'est vrai, j'attends

Que passe le mauvais temps

Et qu'on fasse comme avant

J'suis pas certain d'avoir trouvé ma place

J'suis pas certain, mais pour éviter la casse

J'ai trouvé ma p'tite Lady Melody whooo ouuh ooooh ooooh

 

Elle est dans ma tête

Elle ne m'abandonne jamais

Je la trouve encore plus belle

Quand elle s'habille en reggae

Elle me suiiiiiit

À chaque voyage loin d'iciiiiiii

Elle est ma Lady Meloooody

 

C'était lors de l'été 2009, au mois d'août... à l'époque, j'avais 16 ans. J'étais en vacances à Argelès-sur-Mer, dans une petite maison de location située dans une petite résidence toute peinarde avec plein de belles gonzesses autour de la piscine. Punaise, tous ces fessards, quand j'y repense, j'en ai le pissou raide comme la justice. Y en avait une en particulier (couillon comme je suis, j'ai même pas pensé à lui demander comment qu'elle s'appelait et son 06) qui était belle comme les amours, grande, mince et qui aurait rendu priapique n'importe quel mec. Une fois, je l'ai vue en train de manger une glace à l'italienne, même pour lécher la crème glacée, elle avait du métier, c'était si beau à voir, c'était si...

Mais en fait, de quoi je voulais parler ? Ah oui, ça y est, je me rappelle, de ce disque. Bon, je reprends : un jour (vers les 17h) que je rentrais de la piscine, j'allume la radio et je pose mon cul sur le canapé. Et qu'est-ce que j'entends ? Lady Melody. Rien que ça. J'ai écouté et j'ai fini par perdre patience. Arrivé à elle est ma Lady Melooody, j'ai pris la radio dans les pognes et je l'ai foutue par la fenêtre en lâchant un gros TA GUEULE ! Ce n'est pas du flan, j'ai vraiment foutu la radio par la fenêtre (j'suis un ouf dans ma tête moi). Le plus dur, mais je ne le savais pas encore, c'est qu'au moment de la remise des clés, il fallait expliquer pourquoi la radio était en miettes.

Après, ce petit énervement, je dois l'avouer, j'ai eu du mal à me remettre, pas de ce que je venais de faire, mais de ce que je venais d'entendre. Deux jours plus tard, en rentrant de la plage cette fois-ci (et je m'étais bien rincé l'oeil d'ailleurs... toutes ces pépées sortant de la flotte avec de l'eau ruisselant sur la poitrine, c'était beau... oups, excusez-moi, ça ne se reproduira plus...), j'allume la télé, je regarde la fin de l'étape du jour du Tour de France qui arrivait au sommet du Mont Ventoux et, tout de suite après la remise d'antenne, sur quoi je tombe ? Le clip de Lady Melody. AAAAAAAAAAAH !!! AAAAAAAAAAAH !!! AAAAAAAAAAAH !!! AAAAAAAAAAAAH !!! Mais pourquoi bordel ? Pourquoi vous faîtes ça ? Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus et il y avait déjà quelques temps que je ne volais plus.

 

Mais, ce clip a eu le mérite de me faire poser plusieurs questions.

 

- Pourquoi le mec il s'appelle Tom Frager ? C'est quoi ce nom ? Ça sort d'où ? Pourquoi y a des gens qui s'appellent comme ça ?

 

- Pourquoi y a des mecs qui laissent sortir des machins pareils ? C'est quoi le délire ?

 

- C'est quoi cette voix ? On dirait un chiot qui s'est fait coincer les couilles dans une porte de saloon hérissée de clous et de verre pilé ?

 

- Pourquoi il fait du surf ce blondinet ? Il s'est pris pour Bixente Lizarazu ou quoi ?

 

- Pourquoi il met une combinaison ? On est sur la plage, en plein été et en plein soleil. Ça te fait peur l'eau à 23/24°C, blondinet ? Alors, dans ce cas, range ta planche à la con et fais pas chier, affreux.

 

- Et sa guitare, elle sert à quoi ? Et pourquoi elle est pleine de vieille traces de doigts ? Tu pouvais pas la laver un peu, sachant qu'elle allait être filmée ? Gros dégueulasse.

 

- Et puis, je la trouve encore plus belle quand elle s'habille en reggae, ça veut dire quoi ça, putain de merde ? C'est Nicola Sirkis qui lui a appris à écrire les paroles d'une chanson ou quoi ?

 

Puis, est arrivé le jour qui emmerde tout adolescent : les vacances d'été ont touché à leur fin. J'ai donc retrouvé ma vieille cité Clermontoise que j'adore (je suis sérieux) et je suis retourné sur les bancs de l'école, mais pas pour longtemps. Deux jours après la rentrée, un mec se pointe vers moi et me dit : hé Max, faut que je te fasse écouter un truc. J'fous les écouteurs dans mes oreilles et j'entends : elle est dans ma tête, elle ne m'abandonne jamais, je la trouve encore plus belle, quand elle s'habille en reggae... Mais NOOOOOOOOOON. Putain, elle m'a suivi jusqu'ici, c'est pas possible. C'est comme les moustiques, il y a beau avoir dix pélos à côté de toi, c'est toujours sur toi qu'ils viennent.

 

Enculé de Tom Frager. Enculée de chanson. Enculée de Lady Melody. Enculé de clip. Enculée de plage. Enculée de planche à surf. Enculé de mec qui m'a fait réentendre cette merde. Enculé de soleil. Enculée de planète. Et enculés de moustiques.

 

Et j'ai une grosse bite.

Give Me That Love

Lady Melody

Bird Ask For You

Alice

Fall

You Will Be

Même Si Je Sais

Better Days

Gwadinina

Libre Et Léger

Je Suis Pas Vraiment Jaloux

All I Can Do

Deep In My Heart