81lm0737x4L__SS500_

Petit à petit, l'oiseau fait son nid...Oui, je sais que je l'ai déjà faite celle-là, mais après tout, n'est-elle pas exacte tant la discographie de Maxime Le Forestier commence à bien trouver sa place sur le blog ? Bon, allez, pour vous faire plaisir, je la refais. Attention les mecs ! Pour aujourd'hui, un grand album de chanson française, rien que ça. Et son auteur n'est autre que Maxime Le Forestier. Vous savez, ce chanteur, sorti du giron de Brassens et qui, en 1972, avec son allure de bûcheron avait sorti Mon Frère, véritable carton commercial (ce qui justifiait, tant l'album était une éclatante réussite et l'est toujours hein, les grands albums ne meurent pas) et qui était devenu la bande-son de toute une génération. Et bien voilà, c'est de ce chanteur dont il va être question aujourd'hui via Saltimbanque, son troisième album, sorti en 1975. Vous avez vu cette pochette ? Sachez qu'elle est l'oeuvre de Cabu, célèbre caricaturiste ayant officié à Charlie Hebdo et qui, comme on le sait tous, perdra la vie lors de l'attentat perpétré en janvier 2015 contre ledit journal. Cette pochette, qui illustre parfaitement le titre de l'album (pas fou l'oiseau), il y aura deux camps. Ceux qui la trouvent belle et ceux qui la trouvent moche. Moi, je me place dans le premier camp. Bon, on ne perd pas plus de temps et on va regarder ce qui se cache sur cette galette Forestière.

DX3_cLjW4AAK3ld

Quand j'y réfléchis, je me dis que finalement, Maxime Le Forestier, il est un peu comme Henri Salvador. Je veux dire qu'en cela que, de nos jours, il n'est plus très connu, mais son répertoire est truffé de sublimes chansons. Et, ça tombe bien, parce qu'avec cet album, il nous en propose une véritable enculade. Dans ce second paragraphe, j'aimerais revenir sur trois chansons en particulier. En commençant par le seul rejet à faire. Enfin, rejet, j'exagère en disant cela. Mais, il est clair que Caricature est de loin la chanson la moins intéressante du disque. Pour tout dire, elle est assez moyenne. Et, sans elle, l'album aurait été parfait de bout en bout. Comme son titre l'indique, elle fait référence à la pochette du disque. La Vie D'Un Homme, sans jamais le citer autrement que par son prénom (et encore, il faut attendre le dernier vers pour ça) parle de Pierre Goldman qui, comme vous le savez tous, était le demi-frère aîné de Jean-Jacques Goldman (mon dieu, que ça me coûte d'écrire ce nom...) et qui a été assassiné en 1979 par, on le suppose (l'affaire n'ayant jamais été vraiment élucidée) une organisation d'extrême-droite. Rappelons que Goldman était un activiste d'extrême gauche qui avait fini par virer dans le banditisme. Une sublime chanson, dans le pur style du chanteur. Et, il y a cette chanson...cette chanson fleuve qui dépasse les 7 minutes. Ce qui est rare chez Le Forestier (je crois d'ailleurs qu'elle est sa seule chanson avec Passer Ma Route à dépasser les 7 minutes). La chanson en question ? Les Lettres. Je n'ai même pas envie de vous la décrire en fait. Je vous laisse le soin d'aller la découvrir de votre propre chef. Je me contenterai simplement de vous dire que cette chanson est aussi méconnue que grandiose.

maxresdefault

Pour le reste, désolé, mais je ne vais pas tourner autour du pot pendant 107 ans : on peut ne pas être fan de Maxime Le Forestier (ce qui est mon cas), mais franchement, les autres chansons qu'il nous propose appellent au respect total. En effet, la chanson titre (dont la guitare sur les refrains rappelle celle de Georges Brassens dans Mourir Pour Des Idées), La Poupée, Voyage Au Moyen-Âge et surtout L'Irresponsable sont de pures merveilles qui gagnent putainement à être connues. Que dire face à ça ? C'est juste de la chanson française haute-couture. Notre Vie En Rose, avec sa 1'11 minute pourrait paraître inutile (comme pouvait le paraître, au premier abord, Marie, Pierre Et Charlemagne sur Mon Frère), détrompez-vous, cette chanson est aussi courte que sublime. L'Auto-Stop est la chanson la moins percutante de cette seconde face, mais rien de méchant, absolument rien. Quant à Petit Robot, c'est franchement excellent. Et la chanson ne parle pas des humanoïdes mais bien de nous, les humains, puisqu'il est question dans le texte, notamment, d'avoir des idées uniformisées. Clairement, malgré une Caricature assez moyenne, cet album est une vraie pétite de chanson française et qui mérite d'être (re)découverte. Avec ce disque, Le Forestier flirte avec le niveau qu'il avait atteint sur son premier album. N'est-ce pas suffisant pour vous inciter à écouter ce disque ? Franchement, je l'espère.

Face A

Saltimbanque

La Poupée

L'Irresponsable

Caricature

Voyage Au Moyen-Âge

Face B

Petit Robot

La Vie D'Un Homme

Les Lettres

Notre Vie En Rose

L'Auto-Stop