81y9v15QJIL__SY355_

Quoi qu'on en dise, quoi qu'on en pense, le rap a aussi ses albums incontournables. Et ça tombe bien car, incontournable, l'album que je vais aborder aujourd'hui, l'est pleinement. Sorti en 1995, The Infamous est le second album de Mobb Deep, un duo formé par Havoc et Prodigy, lequel est mort il y a de cela trois ans des suites, il me semble, d'une maladie du sang. Cet album est emblématique, pour le rap et donc pour le duo, à tel point que la mention The Infamous sera inscrite sur tous les albums ultérieurs, y compris sur Hell On Earth, qui a déjà été chroniqué ici par mes soins. Comme je l'ai déjà dit, il y a des albums de rap qui me tiennent à cœur, tous seront chroniqués ici. The Infamous est donc de ceux-là. Ce disque, je l'ai découvert réellement quand j'avais 19 ans. On m'avait dit que ça me plairait, même si de base, le rap, c'est pas ma dope. Et vous savez quoi ? Ça m'a plu. Je ressors souvent ce disque et le plaisir ne disparaît jamais. Tous ceux que j'ai pu connaître et qui connaissent ce disque et qui ne sont pas allergiques au rap sont dans la même situation que moi. Bon, maintenant, trêve de parlottes et on va se plonger vraiment dans cette galette.

bt3nEj9

L'album enquille seize chansons pour une durée frôlant les 67 minutes. Comme les autres genres, le rap n'a pas échappé aux albums bien remplis et n'échappe pas aux préludes. Seulement sur The Infamous, à part très éventuellement Up North Trip, aucun morceau n'est en trop. Aucun. Plus encore que l'Illmatic de Nas (qui pourtant était très fort dans le genre), cet album offre un condensé de ce qu'est le rap de la côte est. Des textes sur la violence dans les ghettos, la drogue, les gangs et j'en passe, le tout porté par des instrumentations minimalistes. Mais, là où Illmatic, album pierre angulaire du rap de la côte est, n'était pas sombre, The Infamous lui, l'est jusqu'au bout des ongles. Des chansons comme Q.U Hectic, Party Over ou encore Survival Of The Fittest en sont des exemples frappants. Et, ces trois morceaux sont de pures bombasses de rap impossibles à conchier. Mais, Eye For An Eye (Your Beef Is Mine), Temperature's Rising, Cradle To The Grave, Drink Away The Pain, Right Back At You ou encore Trife Life sont méchamment bien branlées. Évidemment, elles ne suffiront pas à convertir un anti-rap, mais pour ceux qui ne sont pas allergiques au genre, c'est clairement : ramasse tes chicots après l'écoute.

mobb_deep_murda_murda

Si le disque aligne les tueries, il y a deux chansons qui frappent encore plus que les autres : la chanson d'ouverture, The Start Of Your Ending (41st Side), carrément obsédante avec ses quelques notes de piano qui tournent en boucle pendant près de 5 minutes. Et il y aussi ce morceau...tellement mythique que j'ai même peur d'en parler : Shook Ones Pt. II. Chanson monstrueuse de plus de 5 minutes et froide à n'en plus finir. Avec cette chanson, sans le moindre doute, on tient l'un des plus grands morceaux du rap toutes nationalités et toutes époques confondues. C'est même encore plus énorme que le N.Y State Of Mind de Nas. C'est vous dire à quel niveau on évolue. En fait, Shook Ones Pt. II, à elle seule, justifie la possession de ce disque. Et je suis très sérieux. Oui, le grand rap existe. Avec The Infamous, vous en avez la preuve. Incontournable.

The Start Of Your Ending (41st Side)

The Infamous Prelude

Survival Of The Fittest

Eye For An Eye

Just Step Prelude

Give Up The Goods

Temperature's Rising

Up North Trip

Trife Life

Q.U. Hectic

Right Back At You

The Grave Prelude

Cradle To The Grave

Drink Away The Pain

Shook Ones Pt. II

Party Over