Glaçant...Terrifiant, même (ces effets sonores en intro et surtout en final, ne sont pas des problèmes de la bande, ou de la vidéo, ce sont des bidouillages faits par Eno, pour agrémenter le morceau). Ce morceau, en fait, me file les jetons, mais c'est aussi un de mes préférés de Nico et mon préféré de son album de 1974, ce chef d'oeuvre qu'est The End. Voici Innocent And Vain. Dépressifs ? N'écoutez pas !