A1

Je ne sais pas si vous connaissez Argent, dont j'avais rapidement parlé ici, en 2018, quand exactement je ne sais plus (en cliquant sur le nom du groupe en bas, vous aurez la chronique), via un de leurs albums, sorti en 1973 (l'album qui suit celui que j'aborde aujourd'hui, d'ailleurs), In Deep. Argent était un groupe de rock britannique à tendance progressive et un peu hard-rock (mais pas trop hard quand même) fondé en 1969 par un ancien membre (Rod Argent, claviers, on comprend donc le nom du groupe) des Zombies, ce fameux groupe de pop un peu psychédélique. Un autre membre des Zombies, leur bassiste, Chris White, collaborera avec Argent en tant que coproducteur et auteur de chansons, mais ne participera pas en tant que musicien. Le premier album du groupe, éponyme, sort en 1970, sans succès. De même que le deuxième opus, Ring Of Hands en 1971. C'est en 1972, avec leur troisième album, All Together Now, qu'Argent va connaître, enfin (mais ça ne durera pas longtemps), le succès. A l'époque, le groupe est constitué de Rod Argent (claviers, chant), Russ Ballard (guitare, piano sur un titre, chant), Jim Rodford (basse, un peu guitare, chant) et Robert Henrit (batterie, percussions). Ce troisième album est encore une fois coproduit par Rod Argent et Chris White, il est sorti sur le label Epic Records sous une pochette originale, en forme de magazine (enfin, en forme, non, la pochette est de dimension normale, mais elle reprend le principe d'une revue), avec la une en recto, proposant les membres du groupe et leur entourage, et le descriptif de l'album - ainsi que la légende de la photo de recto - en guise d'articles à l'intérieur de la pochette ouvrante.

A3

Notons que l'ouverture pour glisser le disque est à l'intérieur de la pochette, pas sur la tranche latérale, et que cette ouverture est non pas sur le pan de droite, mais celui de gauche (bref, celui qui correspond au recto). C'est suffisamment rare pour être signalé, tout en étant anecdotique. On peut distinguer cette particularité sur la photo ci-dessus, qui montre la pochette interne, ouverte, on voit la bordure sur la gauche, pour l'ouverture. Retour au contenu de All Together Now. Cet album marchera fort (sans toutefois tout exploser, je ne vais pas rappeler ici les best-sellers de 1972, plein d'albums se sont, en cette année, mieux vendus que l'album d'Argent) grâce à la présence de ce qui restera le plus gros succès commercial du groupe : Hold Your Head Up. L'année suivante, sur In Deep, on aura God Gave Rock'n'Roll To You, que Kiss reprendra en 1992 sur Revenge en version remaniée. Mais Hold Your Head Up, 6,20 minutes au compteur (au fait, l'album, avec 7 titres dont un en plusieurs parties, dure 41 minutes), est clairement LE morceau d'Argent. Pour un groupe aussi peu connu qu'Argent (disons, un peu secondaire, noyé dans la masse), il se classera 5ème, aux USA comme en Angleterre, ce qui est vraiment un beau score. Même un excellent score, et la chanson le mérite totalement, car c'est une authentique réussite de rock un peu heavy (mais pas trop), bien 70s, au refrain fédérateur.

A2

L'album est vraiment pas mal, He's A Dynamo, Tragedy (rien à voir évidemment avec la merde disco des Bee Gees)sont d'excellentes chansons, bien rythmées, que l'on écoute avec plaisir, même si l'album a peut-être pris un petit coup dans l'aile. Ainsi Pure Love, le dernier titre, découpé en quatre parties (distinctes sur le vinyle, mais je crois que tout a été réuni sur une seule plage audio sur le CD ; je ne possède que le vinyle), et long de 13 minutes, est un peu daté, surtout dans ses parties vocales un peu usantes, et on entend pas mal, et même un peu trop, d'orgue ici. C'est, en fait, assez chargé, tout du long de l'album mais surtout sur ce dernier titre, éléphantesque et vraiment pas le meilleur de l'album. Et je ne sais pas ce que valent les autres albums d'Argent, car je n'en connais que deux, celui-là et le suivant, In Deep de 1973, et je préfère nettement le suivant, même si, quand je l'avais abordé, j'avais été gentil, mais pas dithyrambique à son sujet (mon avis a un peu évolué en positif depuis, ce n'est pas un de mes albums de chevet, mais c'est un disque que j'écoute vraiment avec plaisir, bien plus que cet All Together Now). Pour conclure, on a affaire ici à du rock ahrd-progressif de bonne tenue, mais un peu limité tout de même, avec quelques morceaux vraiment réussis et aussi des trucs pas géniaux. Argent n'a pas eu une carrière prodigieuse, malgré une période de succès en 72/73, et je pense que ça peut se comprendre. Mais si vous pensez que c'est merdique, vous vous trompez, c'est juste correct, sans plus, mais rien de honteux tout de même. J'adore la pochette et son design, en revanche !

FACE A

Hold Your Head Up

Keep On Rollin'

Tragedy

I Am The Dance Of Ages

FACE B

Be My Lover, Be My Friend

He's A Dynamo

Pure Love : 

a) Fantasia

b) Prelude

c) Pure Love

d) Finale