TE21

Hier, j'ai parlé de la musique d'un film exceptionnel réalisé en 1973 par William Friedkin, et interprété notamment par un acteur décédé début mars dernier dans une indifférence quasi générale, Max Von Sydow. Ce film, c'est bien évidemment L'Exorciste, adaptation du roman du même nom. On l'a vu hier, si le film est exceptionnel (dans la catégorie 'horreur', c'est bien un des rares films du genre qui me fasse vraiment peur, avec Shining et La Maison Du Diable), sa bande-son l'est aussi, et elle est, la plupart du temps, très angoissante (tout comme celle du Shining de Stanley Kubrick avec qui elle partage d'ailleurs un compositeur, Penderecki ayant des morceaux à lui sur chacune des bandes originales ; mais il ne composera rien ni pour l'un, ni pour l'autre de ces films). Un tel triomphe au box-office appellera fatalement une suite, malgré que le film, quand on le regarde, est du genre 'unique', on ne voit pas bien ce qui pourrait se passer dans une suite : Pazuzu prend possession du corps de quelqu'un d'autre ? Il retourne dans le corps de Regan ? Il se matérialise et devient voleur de voitures ? Quelque chose d'autre, de totalement différent ? Le film en question, cette suite, sortira en 1977 et se prendra une volée de bois vert comme peu de films s'en prendront. Enfin, j'exagère sur ce dernier point, pas mal de films se sont fait allumer de la sorte. Mais L'Exorciste II : L'Hérétique, réalisé par John Boorman, et interprété par, notamment, Richard Burton, Louise Fletcher et Linda Blair (qui reprend, donc, son rôle de Regan), se prendra vraiment de gros Scuds dans la gueule et se traîne, depuis sa sortie, une réputation de sombre merde infâme irregardable, ridicule et honteuse. D'ailleurs, l'auteur du roman ayant donné le premier volet, William Peter Blatty, écrira, dans les années 80, une suite à son roman, qu'il adaptera lui-même au cinéma en 1990 ou 91, il réalisera lui-même le film, qu'il baptisera L'Exorciste  III : La Suite, histoire de bien affirmer que L'Hérétique est à oublier, ne compte pas. 

TE22

On n'est pas là ni pour se faire engueuler, ni pour voir passer le défilé, ni pour parler du film L'Hérétique. Si vous voulez savoir plus en détail ce que je pense du film, allez  (cliquez donc sur le 'là', les mecs), c'est ma chronique, sur mon blog cinéma, sur le film (les deux autres volets de la trilogie sont également abordés sur le blog). Avant de commencer à parler de sa bande originale, car on est là pour ça, je peux juste dire, au sujet du film, que je l'aime beaucoup et que s'il est un peu étrange (il a subi les affres de la création, en même temps, plusieurs versions remaniées, remodifiées, du scénario, ont été faites avant le tournage, et la fin a été modifiée, selon les versions du film, elle est différente) et évidemment moins grandiose que le premier film, il ne mérite pas tant de haine. Il est très original et courageux, voilà, c'est dit. Mais c'est ausi le moins bon de la trilogie, ça, c'est également dit, et maintenant, on parle de sa bande originale. Laquelle, sortie en même temps que le film, est signée, excusez du peu, du grand, de l'illustre, Ennio Morricone. Ce compositeur italien, je n'ai pas besoin de le présenter, n'est-ce pas ? Il a signé quelques uns des plus éclatants scores du cinéma, chez Leone, Argento, Verneuil, Labro, même Tarantino. Cette bande originale, longue de 35 minutes (bien plus courte que celle du précédent opus de la trilogie, et à ce sujet, n'attendez pas un article sur la bande originale du dernier volet, je ne le ferai pas) pour 13 titres en tout, tous instrumentaux, n'est, je dois le dire, pas le sommet de son art.

TE23

Exorcist II : The Heretic - Original Soundtrack est un disque, en effet, un peu décevant. Certains dirons que le film de Boorman (réalisateur que j'adore, qui sortait alors d'un Zardoz mal-aimé mais culte, et qui a fait ce qu'il a pu avec L'Hérétique, film de commande) a eu ce qu'il méritait. C'est tout de même exagéré, la musique de Morricone, ici, n'est certes pas ce qu'il a fait de mieux, mais on a tout de même la patte morriconienne ici. Prenez Regan's Theme (Finale), avec cette voix féminine faisant des vocalises de toute beauté... Prenez Interrupted Melody (Suspended Sound), sublime et délicat... Little Afro-Flemish Mass, Magic And Ecstasy (tribal !!), Night Flight ou Great Bird Of The Sky sont d'autres très bons morceaux. La petite flûte de Rite Of Magic distille une atmosphère étrange, un peu flippante, irréelle et hypnotique. Il est clair que, cependant, cette bande originale fonctionne bien mieux avec le film que séparément, on l'écoutera sans déplaisir, mais il y à des albums de bandes originales qui 'survivent' à leurs films (celle abordée hier en est un bon exemple), et d'autres qui sont moins marquantes. Clairement, la bande son de L'Hérétique est secondaire, comme le film (je préfère ne pas dire en détail ce que je pense de Pazuzu (Theme From Exorcist II), les mecs, c'est d'un putassier, indigne de Morricone). Mais comme le film, je l'aime beaucoup. Le film, c'est du Boorman, après tout, et la musique, du Morricone, après tout !!

FACE A

Regan's Theme (Finale)

Magic And Ecstasy

Interrupted Melody (Suspended Sound)

Rite Of Magic

Little Afro-Flemish Mass

Great Bird Of The Sky

FACE B

Pazuzu (Theme From Exorcist II)

Seduction And Magic

Regan's Theme (Floating Sound)

Dark Revelation

Night Flight

Interrupted Melody

Exorcism