ML19

Si vous n'êtes pas fans de Meat Loaf, rassurez-vous, ce cycle prend bientôt fin (encore un article après celui-là). Si vous êtes fans, ne soyez pas tristes, hein, ça vaut pas le coup de pleurer pour si peu. Bon, on avait quitté Meat Loaf en 1987 avec un Live At Wembley franchement pas terrible du tout (qualité audio décevante, mais surtout, prestation pas glop), qui suivait un album studio infâme, Blind Before I Stop. Le live sera le dernier album du Pain de Viande pour le label Arista Records. Meat Loaf va, durant la période allant de 1987 à 1993 (date de sortie de l'album qui nous intéresse ici), faire des tournées, mais aucun album. Il va changer de label, et signer sur MCA, et va sortir, en 1993 donc, son album studio suivant, sous une pochette signée Michael Whelan représentant une gigantesque chauve-souris dressée sur le Chrysler Building de New York (un New York en ruines), avec une moto volante montée par un motard au look d'Elric en train de lui foncer dessus. Chauve-souris, motard, pochette fantasy, ça ne vous rappelle rien ? Bat Out Of Hell, son premier vrai album, en 1977, qui fut un immense succès commercial (son plus fort, et un des plus forts des années 70) ? Bah oui, et pour cause : cet album de 1993 s'appelle Bat Out Of Hell II : Back Into Hell, et en est donc une suite ! L'album marque la reprise de la collaboration entre Meat Loaf et le parolier Jim Steinman (qui lui avait offert l'album de 1977, ainsi que le suivant, Dead Ringer en 1981) après des années de brouille.

ML20

Steinman, crédité comme parolier sur la pochette comme c'était le cas en 1977, est aussi, ici, le producteur de l'album. Un album qui, pour la première fois chez Meat Loaf, utilise à fond le format CD, car, pour 11 titres allant de 2,40 minutes pour le plus court à 12 minutes pour le plus long, dure la bagatelle de 75 minutes. L'album a été enregistré avec des musiciens la plupart du temps fabuleux, certains d'entre eux (le claviériste Roy Bittan du E Street Band de Springsteen, le guitariste et claviériste Kasim Sulton, Todd Rundgren (arrangeur pour les voix, choriste, mais ne jouant, ici, de rien, en tout cas, officiellement), la choriste  Ellen Foley) ayant joué sur Bat Out Of Hell 16 ans plus tôt. On trouve aussi Lenny Pickett au saxophone, Rick Marotta à la batterie (mais essentiellement Kenny Aronoff), Steve Buslowe à la basse, Bill Payne au piano... L'album cartonnera et relancera la machine meatloafienne, malgré des critiques presse plutôt mitigées. L'album offre donc 11 titres, parmi lesquels Wasted Youth, monologue théâtral de Jim Steinman, assez chtarbé (comme indiqué dans les notes de pochette au sujet de ce morceau : ne pas essayer de reproduire ça chez vous ; nous, nous sommes des professionnels), parmi lesquels Back Into Hell, un excellent instrumental, et parmi lesquels, aussi, cinq reprises de morceaux autrefois chantés soit par Steinman (Rock And Roll Dreams Come Through et Lost Boys And Golden Girls sur son album de 1981 Bad For Good qui, à la base, était prévu pour Meat Loaf, et la chanson Out Of The Frying Pan (And Into The Fire) aussi) soit par Pandora's Box, groupe de rock féminin produit par Steinman (les chansons Good Girls Go To Heaven (Bad Girls Go Everywhere) et It Just Won't Quit). 

ML21

Le reste, ce sont des chansons originales. Parmi lesquelles Life Is A Lemon And I Want My Money Back (marrant, les chansons de Meat Loaf écrites par Steinman ont souvent des titres à rallonge) qui sortira en single et marchera assez bien, ou bien les longs (respectivement 10 et 12 minutes) Objets In The Rear View Mirror May Appear Closer Than They Are et I'd Do Anything For Love (But I Won't Do That, cette dernière, ouvrant le disque avec fanfare, est un duo avec Lorraine Crosby et marchera aussi bien en single, en version considérablement raccourcie (7 minutes en moins !). L'album est, dans l'ensemble, un excellent disque de hard-rock bien surproduit, très certainement conceptuel (je ne me suis jamais risqué à essayer de choper l'histoire, s'il y en à une), un peu long mais on ne s'ennuie cependant pas trop à l'écouter (certains morceaux sont un peu longs, mais curieusement, les deux plus longs passent très bien l'écoute, paradoxal, mais vrai). Après toute une série d'albums vraiment mauvais, ça fait du bien de retrouver un Meat Loaf en forme. Ce dernier va, en 1995 et 2003, sortir deux albums que je ne connais pas (encore), puis, en 2006, et mon cycle s'arrêtera avec ça, un troisième et à ce jour dernier volet de ce qu'il conviendra dès lors d'appeler une trilogie Bat Out Of Hell. Ce troisième volet, j'en parle bientôt ici... 

I'd Do Anything For Love (But I Won't Do That)

Life Is A Lemon And I Want My Money Back

Rock And Roll Dreams ComeThrough

It Just Won't Quit

Out Of The Frying Pan (And Into The Fire)

Objects In The Rear View Mirror May Appear Closer Than They Are

Wasted Youth

Everything Louder Than Everything Else

Good Girls To To Heaven (Bad Girls Go Everywhere)

Back Into Hell

Lost Boys And Golden Girls