61fhr5RUCYL__SL1400_

Comme vous l'avez sûrement constaté, ces derniers jours, je fais pleuvoir les cassages de cul comme les obus tombaient à Verdun. Je vous l'ai dit, j'aime m'adonner à l'exercice. Je suis même bien plus inspiré quand je défonce des albums que quand je ne les défonce pas. Il faudra que je me penche sur mon arbre généalogique un de ces jours, pour voir si je n'ai pas d'éventuels liens familiaux avec Machiavel. Aujourd'hui, ça va être au tour de Mylène Farmer de déguster. Enfin non, pas exactement. Je me trouve dans une position très emmerdante. D'un côté, toutes les fibres de mon corps me gueulent de cisailler ce disque à la scie circulaire. Mais mon cerveau ne les écoute pas. On pourra dire et faire ce que l'on veut, jamais je ne parviendrai à déglinguer Mylène Farmer, au sens figuré du terme, bien entendu. Déglinguer Mylène Farmer au sens propre du terme, franchement, j'aimerais bien, mais la place est déjà prise. Tant pis, comme le chantait Roch Voisine. Voisine, d'accord, mais de qui ? Comment ça, c'est nul à chier comme blague ? Bon, d'accord, je m'incline. Bon, avec ces conneries, je vais finir par perdre le fil. Alors, pourquoi je n'arrive pas à déglinguer Mylène Farmer ? Honnêtement, je ne sais pas. Et, cette chronique qui a été à l'origine pensée pour être un vrai démontage avec boulet de démolition et barres à mines, va être finalement une chronique simple sur un ratage musical.

3ff332a533806b9e2c954f23ead205ad

Comme vous l'avez sans doute deviné à la lecture du paragraphe précédent, je n'aime pas cette chanteuse. Alors, pourquoi en parler ? J'ai une raison bien précise pour cela. J'y reviendrai plus tard, ne vous inquiétez pas. Sorti en 1995, Anamorphosée est le quatrième album studio de la chanteuse et il a été, comme les précédents d'ailleurs, un très gros succès public. Il y a une explication à cela : sur ce disque, sont présentes trois des plus célèbres chansons de Farmer, écrites par elle et composées par Laurent Boutonnat : California, L'Instant X et XXL. Et c'est justement dans l'une de ces trois chansons que prend racine ma volonté que d'avoir voulu parler de ce disque. Car l'une de ces trois chanson est la SEULE chanson de Farmer que j'aime. Laquelle ? La première nommée. California donc. Quand je dis que j'aime cette chanson, en fait, je minimise. Je l'adore ! Et le plus beau dans tout ça, c'est que je ne la considère absolument pas comme un plaisir coupable. Et je l'assume totalement. Par contre, en ce qui concerne les deux autres, là, je dis tout simplement non. Fut un temps où, à défaut de me plaire, L'Instant X ne m'était pas insoutenable...c'est le cas maintenant. Quant à XXL (dont le clip en noir et blanc mettait en scène Mylène en train de se tremousser sur la voiture de file d'un train), je ne l'ai jamais supportée. Me provoquant de méchantes crises d'urticaire.

f2d21ff666aa3434a6f102d9aaad9099

Voilà pour les trois gros tubes. Qu'en est-il du reste ? Deux autres chansons sont sorties en single : Comme J'Ai Mal et Rêver. Et celles-là, à l'instar de L'Instant X et XXL, je ne peux pas les blairer, ça m'est insupportable. Quant à Vertige, Mylène S'En Fout, Eaunanisme, Et Tournoie..., Alice, Tomber 7 Fois et Laisse Le Vent Emporter Tout, je déteste viscéralement. Je sais que ces quelques lignes vont bien hérisser les poils du cul des fans de Mylène Farmer (et ils sont légion), mais je ne vais pas, juste pour faire plaisir, caresser dans le sens du poil. Jusqu'à la fin de mes jours, il n'y aura qu'une seule chanson de Mylène qui me plaira, vous savez laquelle. Le reste, ce n'est pas pour moi.

California

Vertige

Mylène S'En Fout

L'Instant X

Eaunanisme

Et Tournoie...

XXL

Rêver

Alice

Comme J'Ai Mal

Tomber 7 Fois

Laisse Le Vent Emporter Tout