TM4

L'autre jour, j'ai parlé ici du premier album d'un excellent, d'un remarquable même, musicien de blues américain, Taj Mahal, toujours en activité. Un album éponyme absolument sublime, essentiellement constitué de reprises vraiment bien troussées (Leaving Trunk, Statesboro Blues, Dust My Broom), et enregistré avec quelques musiciens de qualité tels que Jesse Ed Davis (qui démarrera quasiment sa carrière chez Taj Mahal) et Ry Cooder (ami de longue date, de Taj Mahal, pas de moi, hein, ah ah ah, même si j'aimerais bien). Taj Mahal, accessoirement le grand frère de la regrettée Carole Fredericks (il s'appelle Henry Saint Clair Fredericks de son vrai nom), avait sorti ce premier album en 1968. La même année, mais en toute fin (en décembre), il sortira son deuxième album, un album enregistré entre mai et octobre, toujours avec Jesse Ed Davis (guitare, un peu piano, arrangements de cuivres), avc, aussi, Gary Gilmore à la basse, Chuck 'Brother' Blackwell et Earl Palmer à la batterie, et un certain Al Kooper, dont j'ai parlé ici récemment à plusieurs reprises, au piano, quand je disais, dans mes chroniques sur ce mec, qu'on le trouvait souvent dans les meilleurs coups, il a fait beaucoup de collaborations durant sa carrière. Taj Mahal, lui, chante, joue de l'harmonica et de la steel-guitar (la fameuse National telle qu'on la voit sur la pochette du Brothers In Arms de Dire Straits ; pas cette guitare précisément, mais du même modèle, quoi). L'album s'appelle The Natch'l Blues ('compression du mot 'natural' prononcé de manière très américaine).

TM5

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la pochette (un dessin en noir & blanc du visage de Taj Mahal, un peu grotesque, et agrémenté de quelques signes et tatouages) ne donne pas vraiment envie d'écouter le disque. Ce qui serait une gravissime erreur, rédhibitoire même, tant The Natch'l Blues, tout du long de ses 36 minutes, est génial. Entre le précédent opus et celui-ci, je ne sais pas lequel est le meilleur (pas mal de monde pense que le sommet de Taj Mahal est son premier album). N'offrant que 9 titres dans sa version vinyle, le morceau, en CD, a été augmenté de 3 bonus-tracks faisant passer le tout à un peu moins de 50 minutes, mais si les bonus-tracks sont bien, l'album initial de 9 titres se suffit amplement. On a encore une fois (pour l'album que j'aborderai prochainement, et qui sera pour le moment, et me concernant, le dernier Taj Mahal que je ferai sur le blog, ça ne sera plus vraiment du blues ; je ne parle pas de l'album que Taj Mahal fera après The Natch'l Blues, mais d'un plus tardif, des années 70) du blues à l'ancienne, mais électrifié, rockifié. On a des reprises, trois précisément, les trois derniers titres de l'album. Le reste est signé Taj Mahal seul (ou en collaboration, à deux reprises). Parmi les reprises, on notera You Don't Miss Your Water ('Til Your Well Runs Dry), qui fut auparavant chanté, notamment, par le grand Otis Redding (mais qui, à la base, est un morceau de William Bell). Les Byrds, en 1968, l'ont également reprise, en mode country (sur Sweetheart Of The Rodeo), Jerry Lee Lewis la reprendra en mode ballade blues en 1972... On a même eu une version reggae-ska en 1965 (la même année que la version d'Otis) par Peter Tosh, des Wailers !

TM6

Niveau morceaux originaux, entre les 7 minutes de Done Changed My Way Of Living, Corinna (co-écrite avec Jesse Ed Davis), I Ain't Gonna Let Nobody Steal My Jellyroll (ce titre de chanson...) et surtout She Caught The Katy And Left Me A Mule To Ride, on est dans du terriblement grandiose. Le dernier morceau, en particulier, sera repris par les Blues Brothers et sert de chanson du générique de début du fameux film de John Landis (1980) qui les met en scène (et que je vous encourage à voir si vous le le connaissez pas encore), film dans lequel Taj Mahal aurait pu apparaître ; après tout, on y trouve bien John Lee Hooker, Aretha, Ray Charles, James Brown et Cab Calloway, sans oublier des musiciens de Booker T. & The M.G.'s, alors... Mais passons. The Natch'l Blues est un régal, les fans de blues-rock, de blues tout court, qui ne connaissent pas encore ce disque devraient, selon toute logique, positivement adorer cet album, peut-être bien le meilleur de cet artiste. Même si le précédent album est tout de même super lui aussi. Recommandé !!

FACE A

Good Morning Miss Brown

Corinna

I Ain't Gonna et Nobody Steal My Jellyroll

Going Up The Country, Paint My Mailbox Blue

Done Changed My Way Of Living

FACE B

She CaughtThe Katy And Left Me A Mule To Ride

The Cuckoo

You Don't Miss Your Water ('Til Your Well Runs Dry)

Ain't That A Lot Of Love