20 mars 2020

"Live At Wembley" - Meat Loaf

Revoilà notre bon vieux Pain de Viande. On l'a quitté en très mauvaise posture : après un Bad Attitude minable en 1984, Loaf n'a rien trouvé de mieux que de s'acoquiner avec Frank Farian, douteux producteur allemand (Boney M, Milli Vanilli), et les deux ont fait un album absolument chiable de bout en bout, Blind Before I Stop. 50 minutes aussi redoutables que le Coronavirus. Meat Loaf, grosso merdo perdu pour la cause rock, va faire une tournée pour promouvoir ce disque, tournée qui sera illustrée, en 1987, par un live, sorti en... [Lire la suite]

20 mars 2020

Soul City - Garou

Toute ressemblance avec une situation réelle ne serait que pure coincidence. Le dimanche 20 mars 2005, pour le jour de ses 15 ans, un jeune garçon (pléonasme) nommé Julien Ravel reçoit des mains de son père et pour cadeau d'anniversaire le Otis Blue d'Otis Redding. Le jeune Julien a des étoiles dans les yeux. Alors même qu'il ne l'a pas écouté, il sait pourtant quel chef d'oeuvre vient de lui être offert. Et son père est tout heureux de lui avoir fait pareil cadeau. Julien lit le track-listing de l'album et est rêveur. Puis,... [Lire la suite]
20 mars 2020

"Chutes Too Narrow" - The Shins

D'abord, un grand merci à Guti76, c'est pas la première fois d'ailleurs, parce que c'est lui qui m'a conseillé de jeter une oreille, voire les deux, sur cet album. C'est lui qui m'avait conseillé d'écouter un album génial de Bill Wilson, Ever Changing Minstrel (un album de country-rock de 1973, sorti dans l'indifférence générale à l'époque, quasiment pas sorti en fait, et ressorti, très très tardivement, en CD), et déjà, rien que pour ça, merci. Il m'a aussi conseillé un album de Spiritualized, groupe dont je n'avais jamais entendu... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mars 2020

"Ma France" - Jean Ferrat

Le précédent album de Jean Ferrat, Cuba Si, sorti en fin d'année 1967, était en partie (en moitié) constitué de chansons composées à la suite d'un voyage que Jean Ferrat, en été 1967, a effectué à Cuba, voyage d'agrément qui s'est finalement retrouvé voyage professionnel, le chanteur ayant donné quelques concerts imprévus au pays de  Castro. L'album offrait de vraies merveilles, mais aussi des chansons nettement moins bonnes, et est, dans l'ensemble, c'est triste à dire, son moins bon depuis son deuxième opus (qui était pour le... [Lire la suite]