TS1

D'abord, un grand merci à Guti76, c'est pas la première fois d'ailleurs, parce que c'est lui qui m'a conseillé de jeter une oreille, voire les deux, sur cet album. C'est lui qui m'avait conseillé d'écouter un album génial de Bill Wilson, Ever Changing Minstrel (un album de country-rock de 1973, sorti dans l'indifférence générale à l'époque, quasiment pas sorti en fait, et ressorti, très très tardivement, en CD), et déjà, rien que pour ça, merci. Il m'a aussi conseillé un album de Spiritualized, groupe dont je n'avais jamais entendu parler (ou alors, si peu), et merci là aussi, j'aborderai ce disque dans un avenir relativement proche (mais quand exactement, je ne sais pas encore, la chronique n'a pas encore été écrite au jour où celle-ci est publiée). Mais parlons un peu des Shins, groupe dont je n'avais, là aussi, jamais entendu parler avant. Un groupe de rock indépendant américain (originaires du Nouveau-Mexique) fondé en 1996 et dont ce disque, sorti en 2003, est le deuxième. Il s'appelle Chutes Too Narrow et sa pochette est très colorée et amusante (on ne le voit pas ici, mais le livret du CD est découpé de diverses formes qui épousent quelque peu les différents motifs de la pochette ; autrement dit, le gris que l'on voit, et le nom du groupe, ne sont pas sur la première page, le recto, mais sur une autre, qui apparaît derrière grâce aux découpages). En vinyle (je ne l'ai qu'en CD, mais compte tenu de la durée de l'album et du nombre de morceaux, je ne pense pas me tromper en indiquant, en bas d'article, que le vinyle, car je sais qu'il existe vu que j'ai failli le prendre sous ce format mais le prix était quand même élevé, contient 5 titres par face), la pochette est légèrement différente, voir plus bas dans l'article. 

TS2

Comme ils sont cinq ici, et qu'ils ne sont que quatre sur l'album, j'imagine que cette photo des Shins n'est pas contemporaine de Chutes Too Narrow...

Les Shins sont constitués de James Mercer (chant, guitare, harmonica), Dave Hernandez (basse, guitare), Jesse Sandoval (batterie) et Marty Crandall (claviers), et produisent, tous, le disque avec un certain Phil Ek. Court (moins de 34 minutes, c'est tassé, direct, expédié, ça va vite), Chutes Too Narrow marchera apparemment assez bien (et sera bien accueilli par la presse) à sa sortie. Mais je dois dire que je ne m'en souviens pas du tout ! Comme en plus je lisais Rock'n'Folk à l'époque, sincèrement, je ne me souviens pas qu'on en ait parlé dans le magazine, mais je pense que oui, tout de même. Apparemment, ça a plutôt bien marché. D'ailleurs, il y à de quoi : ce disque est certes court, mais putain, ce qu'il sonne bien ! C'est, si vous voulez, de la pop, de l'indé-pop, de très très bonne qualité, les morceaux sont enjoués, le chant est parfait, c'est du nerveux sans être brutal, il y à des claviers mais c'est pas de la dreampop à la MGMT ou Los Aves. L'album offre de parfaites petites grenades que l'on prend plaisir à dégoupiller sans modération, Saint Simon, Those To Come, Mine's Not A High Horse, Fighting In A Sack...

TS3

Rien à jeter ici, donc, absolument rien, et je tiens vraiment encore une fois à remercier Guti76 pour cette découverte, je ne sais pas si j'aurais découvert ce disque sans sa suggestion, vu que je n'avais jamais entendu parler des Shins (ou alors j'avais totalement oublié l'existence de ce groupe, ce qui revient peut-être au même) et que le rock indépendant, sincèrement, je m'y intéresse relativement peu, en général. Mais là... Certes, ce disque ne dure que 33 minutes, presque 34 (vu que le vinyle était vendu à 30 euros, ça m'aurait un peu fait chier de dépenser autant pour si peu de musique que je n'étais pas sûr d'aimer ; le CD, je l'ai eu pour moins de 8 euros, neuf, emballé ; mais qui sait, un jour, peut-être, je me le paierai, le vinyle), et certains diront que c'est court, surtout pour un disque sorti en 2003, mais moi, je préfère 33 minutes de super bonne musique à 66 d'un album inégal. Là, vraiment, Kissing The Kipless, Saint Simon, Fighting In A Sack, c'est du bon, du super bon, et je sais que je vais le passer souvent dans ma chaîne hi-fi (ou dans mon autoradio, une fois le confinement fini et la crise sanitaire derrière nous), ce petit disque à la pochette enfantine !

FACE A

Kissing The Lipless

Mine's Not A High Horse

So Says I

Young Pilgrims

Saint Simon

FACE B

Fighting In A Sack

Pink Bullets

Turn A Square

Gone For Good

Those To Come