17 mars 2020

"Rum, Sodomy & The Lash" - The Pogues

Sad to say I must be on my way/So buy me beer and whiskey 'cause I'm going far away... En ce jour de la Saint-Patrick (qui n'est PAS la fête nationale irlandaise, au fait), quoi de mieux que de parler d'un groupe italien ? Nan, j'déconne, on va parler d'un groupe celtique, évidemment : les Pogues. Je ne vais pas faire un amalgame Irlande = whisky = alcoolos, mais s'il y à bien un musicien, un chanteur, qui peut amener à ce genre d'amalgame à la mords-moi-l'fion-avec-le-dentier-de-ton-grand-père-j'ai-sa-permission, c'est  Shane... [Lire la suite]

17 mars 2020

"Naked Songs" - Al Kooper

Et voilà, voili-voilou, on arrive à la fin de ce petit cycle consacré au grand, à l'immense, mais au méconnu, aussi (surtout en France) Al Kooper. Comme je l'i dit ici récemment dans ma chronique de l'album New York City (You're A Woman) de 1971, Al Kooper, multi-instrumentaliste et auteur-compositeur de grande qualité, sortira un disque en 1972, A Possible Projection Of The Future/Childhood's End. Je n'aborderai pas, du moins pour le moment (mais probablement pas du tout, en fait) ce disque, ne le connaissant pas. Je me suis en... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 mars 2020

VersuS - Vitaa & Slimane

Comme vous avez pu le constater, ces derniers jours, mon activité sur le blog se borne à la rédaction de chroniques complémentaires ou à la rédaction de bons gros cassages de culs. Lesquels sont, je le précise, faits avec la bénédiction de Clash. Je vous l'avoue : j'aime beaucoup m'adonner à l'exercice. Ça n'apporte rien culturellement parlant, mais ça apporte de la légèreté. Que ce serait dommage si l'on ne pouvait pas, de temps en temps, se lâcher sur de bons gros bâtons merdeux. Ici, j'ai l'occasion de le faire, alors je ne me... [Lire la suite]
17 mars 2020

"Potemkine" - Jean Ferrat

En 1964, Jean Ferrat nous a offert une des plus grandes, des plus inoubliables chansons françaises : La Montagne. Tellement connue que pour tout le monde, Ferrat, c'est le chanteur de La Montagne, et puis c'est tout (ce qui est bien triste, tant de réduction de carrière, mais il est vrai que cette chanson est sublimissime). Comme pour, déjà, surfer sur le succès de cette chanson, la pochette de son album suivant, sorti il me semble en 30cm (son premier album en taille 'normale' de 33-tours après quatre albums en format 25cm, et donc... [Lire la suite]