16 mars 2020

"Dixie Blur" - Jonathan Wilson

Je ne sais pas si vous connaissez Jonathan Wilson. Moi, je me suis rendu compte que cet album est le troisième que je m'achète de lui (et le deuxième en vinyle), mais que c'est le premier que j'aborde ici. Pour une raison que j'ignore (vraisemblablement un bon vieil oubli bien classique), je n'ai abordé, ici, aucun des deux autres que je possède, à savoir Gentle Spirit et Fanfare, je les ferai prochainement, je pense. Enfin, pas dans les prochains jours, mais d'ici quelques semaines ou mois (il y à de l'attente de publication à ne... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 15:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 mars 2020

"BBH 75" - Jacques Higelin

 Si vous cherchez un pur grand disque de rock français, ne cherchez plus : vous venez de le trouver. Ce disque. Ce n'est pas le premier vrai grand disque de rock français (Rivière...Ouvre Ton Lit de Johnny Hallyday, 1969, l'est probablement), mais BBH 75 n'en demeure pas moins ultra essentiel et important. Un disque court (un petit peu moins de 35 minutes, pour 8 titres) et franchement vital, dont on se demande bien pourquoi, à l'heure actuelle, il n'est pas plus connu, réputé, cité. C'était sûrement un disque cité au moment... [Lire la suite]
16 mars 2020

"Bad Attitude" - Meat Loaf

Après un Midnight At The Lost And Found franchement très mal reçu en 1983, c'est peu dire que d'affirmer que Meat Loaf n'intéresse plus grand monde. Il a encore des fans, le Pain de Viande, sans aucun doute, mais même les plus fidèles ont été douchés sévère par ce disque noir (la pochette), offrant certes quelques bonnes chansons, mais étant tout de même, dans l'ensemble, nettement moins réussi que ses deux précédentes livraisons. Je n'avais pas classé l'album dans les ratages quand je l'ai abordé ici récemment. C'était, en fait,... [Lire la suite]
16 mars 2020

"La Montagne" - Jean Ferrat

On a quitté Jean Ferrat, hier, sur un album majeur, Nuit Et Brouillard, un disque certes ultra court (comme c'est un 33-tours au format 25 cm, forcément, la durée est rikiki), 21 minutes, mais offrant un lot de classiques, et notamment la terrible chanson-titre, sombre et sobre chanson sur les victimes de la "Solution Finale". Mais on trouvait aussi, sur ce troisième album de Ferrat (et son premier chez Barclay, chez qui il restera 10 ans), A Brassens, C'Est Beau La Vie, Nous Dormirons Ensemble, bref, la moitié de l'album, qui ne... [Lire la suite]