J1

Des fois, on croit qu'on fait une merde, mais c'est un chef d'oeuvre. Des fois, on croit qu'on fait une merde, et c'est une merde. - Charlotte de Turckheim.

C'est quand même pas ce disque-là que t'as voulu qu'on t'offre pour Noël, fiston, rassures-moi ? - Un père consterné entrant dans la chambre de son fils consternant.

Wesh l'équipe restez cool/Ca m'critique m'en bat les couilles/Y'à tout l'monde qui parle dans l'com/Mais y'à dégun qui porte ses couilles - Jul

Tu vas voir si j'porte pas mes couilles. - Moi

Allez hop, c'est parti. C'est vendredi 13 aujourd'hui, faut bien que ça porte malheur à quelqu'un, ben j'ai choisi Jul. 

Je vais être aussi clair que la lune à Maubeuge (j'l'ai souvent faite, celle-là, hein ? Mais c'est comme le boeuf bourguignon, plus c'est réchauffé, meilleur c'est, et puis j'aurais pu dire aussi clair comme un notaire, alors estimez-vous heureux) : je n'ai jamais entendu un seul album de Jul. Alias Julien Mari, ça fait moins vendeur, ça fait moins con aussi. Pourquoi j'écouterais du Jul alors qu'il me reste tant de bonne musique à découvrir ? Et que, de toute façon, le rap et moi, ça fait, approximativement, 125843515552861442768,30. Né à Marseille, et donc probablement fan de l'OM (ça me plairait tant qu'un Marseillais d'origine défende le PSG, mais je sais, l'espoir fait vivre ; dois-je préciser, au fait, que pour savoir combien font moi et le foot, il vous faudra prendre le résultat précédemment indiqué sur cet article au sujet de moi et le rap, et le multiplier par trois ?), Jul a démarré sa carrière, ce qui est déjà une erreur, en 2013. En 2015, il quitte le label (Liga One Industry) sur lequel il avait été signé, pour une brouille financière, et fonde son propre label, qu'il baptise D'Or et de Platine. Sans doute pour faire un jeu de mots pourri : le nouvel album de Jul est encore d'or et de platine ! Ahem...Mais quand on pense qu'en 2016, il récoltera une Victoire de la Musique pour l'album, sorti en 2015, dont je ne vais pas parler ici alors que l'article porte son titre (My World, le premier sorti sur son label), et que ledit album a été disque de diamant, bordel de zut de merde de girafe panaméenne en short panthère, on se dit que le monde va mal.

*

**

Dimanche après-midi de mai 2027, dans les allées d'une brocante.

"Whoa, le gars, il a plein de CDs à vendre, t'as vu ?

- Ouais, une belle collection, pas chers les disques en plus, on va voir s'il y en à des intéressants.

- 5 euros les 10, la vache !"

Les deux amis farfouillent, farfouillent... Au bout de deux minutes...

"Hé, Marc ! Ca te dit quelque chose, ça ? 

- Ah ! oui ! Tu te souviens, ce mec qui, il y à une dizaine d'années, a totalement révolutionné le rap en France, il en vendait des caisses de ses albums, tout le monde l'aimait, il a fait des albums géants, des collaborations avec les plus grands du rap US, tu vois de qui je veux parler ?

- Ah oui, en effet !

- Hé ben, c'est pas lui. Dis, tu vas quand même pas me décevoir et acheter ce disque, hein ?

- Heureusement que t'es là, Marco !"

Et le mec (qui s'appelle comment ? J'ai pas réfléchi à la question) repose le CD de Jul dans la caisse en plastique. Marc lui tend du gel désinfectant, qu'il prend avec reconnaissance.

*

**

Oui, je sais, c'est con.

J4

C'est bon, j'ai dit que je savais que c'était con. Et puis c'est pas ça, son nom, les potes, même si j'apprécie l'idée.

*

**

BFM TV, 25 septembre 2020.

Un homme d'une trentaine d'années a été retrouvé tôt ce matin, inconscient, et entièrement dévêtu, dans une impasse du XIXème arrondissement de Paris, après avoir été apparemment passé à tabac. L'homme, dont les jours ne sont pas en danger, avait les mains et les pieds attachés ensemble par du gros scotch d'électricien, la bouche baillonnée par le même matériau, une inscription Nul écrite au feutre indélébile sur le front, et selon nos sources, c'est une info exclusive BFM, une clé USB, maculée notamment de ce qui s'apparentrait à du tabasco, aurait été retrouvée enfoncée dans le corps de la victime, la décence nous interdisant de préciser où, clé USB qui, toujours selon nos sources, contiendrait le répertoire complet du rappeur Zul*. Nous ne confirmons pas l'information comme quoi cet homme serait justement Zul, car elle n'a pas été confirmée par son agent, que nous avons joint au téléphone et qui, hilare ou peiné, a bien eu du mal à s'exprimer sans bafouiller.

*les noms ont pu être modifiés pour protéger l'anonymat.**

**ah ah ah, c'qu'on se marre. 

*

**

Oui, je sais, c'est encore plus con, mais là, en revanche, ça soulage.

Mais voyez-vous, j'ai pas envie d'être sérieux et de casser froidement ce disque. Surtout que je ne l'ai pas écouté, ce disque, comme je l'ai dit plus haut. Je préfèrerais nettement me choper le Conarovirus, en guérir, et me prendre ensuite une belle et bonne grosse grippe, suivi d'une gastro (voire les deux en même temps : tu te vides simultanément par les deux bouts au chiottes tout en éternuant avec la morve au nez et des frissons et courbatures partout, une vie de (c)rêve) que d'écouter ce truc. Alors m'en voulez pas si je préfère, comme le chantait Jauni en 2002, m'arrêter là. 

 

Pour finir, laissons les vrais spécialistes émettre un avis rigoureux, parfaitement argumenté et vraisemblablement définitif sur la question : 

J5

Amnésia

Dans La Légende

Encore Des Paroles

Il Me Faut Des Billets

Comme D'Hab

En Y

Dans L'Appart

Pour Les Taulards

Mamasita

Ghost Rider

Dans Le Futur

C'Est Réel

La Gâchette

Lova

Mama

Ne M'En Voulez Pas

Wesh Alors

Ils M'Ignorent

Pour Les Vaillants

En Place

Mercé