51IedLubCsL__SY355_

Sorti en 1982, Le Cimetière Des Éléphants est le second album studio d'Eddy Mitchell des années 80, mais c'est aussi son vingt-deuxième album studio en tout, mais c'est aussi le dernier album d'Eddy à paraître chez Barclay. Après 1982, Schmoll sortira ses disques chez Polydor. Ce disque fait suite à Happy Birthday, datant de 1980 qui avait foutrement bien marché grâce à la scie totale qu'est Couleur Menthe À L'Eau (oui, je le dis encore une fois bien haut et bien fort, je hais cette chanson). D'ailleurs, dans ma chronique consacrée à Happy Birthday et qui n'est pas bien vieille, j'avais pesté contre la pochette, la trouvant moche comme un furoncle sur le cul d'un bonobo. Mais alors, que dire de celle du Cimetière Des Éléphnats ? Ce lettrage sobre mais pourri, cette photo cadrée comme de la merde et la tronche que tire Schmoll, la totale. À part ça, l'album, encore une fois, a été un très gros succès. Et vous allez vite comprendre pourquoi.

Vous avez vu son titre ? C'est donc sur ce disque que se trouve Le Cimetière Des Éléphants, une chanson incontournable du répertoire Mitchellien. Laquelle est d'ailleurs ici présente dans deux versions différentes. Celle enregistrée à New-York et qui deviendra le succès colossal que l'on sait et l'autre, enregistrée à Los Angeles, qui restera dans l'anonymat. La première ouvre le disque et la seconde le clôture. Je ne sais pas vous, mais moi, je n'ai jamais pu encadrer cette chanson. Elle me rebrousse le poil. Un peu moins que Couleur Menthe À L'Eau ceci dit, mais quand même, je ne peux pas la sacquer. Tout comme je ne peux pas sacquer la version Los Angeles. Y a-t-il une différence notable entre les deux versions ? Oui. Sur la version Los Angeles, les percussions et les cuivres sont plus discrets que sur la version new-yorkaise. À noter que, même si quelque part on s'en fout un peu, que le cimetière des éléphants est une croyance européenne datant du 19ème siècle et qui stipule que les éléphants d'Afrique allaient se rendre à un endroit bien précis pour y mourir. Depuis, cette croyance a été infirmée par les zoologues. Il nous reste huit chansons à nous cogner... pour une réussite très contrastée. Je Saurai Encore T'Aimer, qui parle d'un mec en taule s'adressant à sa gonzesse, est pas mal mais bon, ça ne va vraiment pas loin. En revanche, J'Ai Déjà Donné est très bonne. Petit bémol : elle aurait pu être excellente, mais la fin traîne un peu la patte. En revanche, Mauvaises Vibrations est un ratage incontestable. Rien à sauver de cette chason. La première face s'achève sur J'Ai Vendu Mon Âme Au Rock 'N'Roll. Un titre ronflant et complètement con, pour une chanson super bien balancée.

En revanche, la seconde face n'est pas loin d'être catastrophique. Elle Ne Rentre Pas Ce Soir (qui n'est pas une suite de Il Ne Rentre Pas Ce Soir, cela aurait été tentant de le penser) est une pure merde de chien diarrhéïque sur le carénage d'un scooter Peugeot des années 80. Une calamité comme on en trouve que peu dans la discographie d'Eddy. Change Pas De Look n'est pas brillante, mais comparée à ce qui vient de passer, on est pas loin d'une effluve de bruyère se dégageant d'une fosse septique. Tiens-Toi, brrr, quelle enfoirée... est une vraie daubasse également. Moins que Elle Ne Rentre Pas Ce Soir, sur cet album, il n'y a pas pire que cette chanson, mais quand même, c'est bien bien mauvais. Et je ne parle même pas de Lucille (pourtant composée par Michel Jonasz) qui, en plus d'être une daubasse elle aussi, est beaucoup beaucoup trop longue. On tape quand même à plus de 5 minutes, bordel de nouilles ! Je n'ai pas foutu cet album dans la catégorie des ratages musicaux, comme vous avez pu le constater, mais si je l'avais fait, il n'y aurait pas eu matière à faire de scandales tant ce disque ne propose pas grand chose de valable. Comparé à Happy Birthday qui n'était pourtant pas parfait, ce disque est un net recul en terme de qualité. C'est un album très très moyen, mais la pilule passeront plus ou moins bien en fonction de comment vous aimez la chanson titre et ses deux versions.

sans-titre

Face A

Le Cimetière Des Éléphants (Version New-York)

Je Saurai Encore T'Aimer

J'Ai Déjà Donné

Mauvaises Vibrations

J'Ai Vendu Mon Âme Au Rock 'N'Roll

Face B

Elle Ne Rentre Pas Ce Soir

Change Pas De Look

Tiens-Toi

Lucille

Le Cimetière Des Éléphants (Version Los Angeles)