R-1937013-1464521704-1075_jpeg

Cactus, vous connaissez ? Si vous êtes fan de bon vieux blues-rock, rock et hard-rock à la sauce ricaine, alors vous connaissez forcément ce groupe. La vie de ce groupe n'a pas été un long fleuve tranquille. Il s'est formé en 1969 et s'est dissous en 1972. Un petit retour aux affaires en 1979, avant une nouvelle dissolution. Et, en 2006, le groupe se reforme à nouveau... pour être toujours en activité. Ça s'en va et ça revient comme le chantait un certain dont je me refuse à prononcer le nom. Ce groupe est aussi connu pour avoir eu dans ses rangs un certains Carmine Appice. Un batteur qui joua, à la même époque, pour Vanilla Fudge et qui, plus atrd, accompagnera Rod Stewart et Ted Nugent. Bon, maintenant, place au premier album de Cactus, sorti en 1970 et qui s'appelle... ben Cactus. Sorti sous une pochette bien rouge, montrant des cactus, forcément. Je n'ai pas d'informations précises, mais je suis prêt à mettre ma fain au feu que la photo a été prise dans le désert de l'Arizona. Et, je vais vous dire ce que vous attendez tous : oui, le grand cactus, entouré de petit cactus, telle que la photo est prise, ça fait comme une bite et les deux orphelines. Trêve de conneries, place au disque et attention les oreilles !

Comment vous dire ça ? Ce Cactus est en quelque sorte le pendant ricain des deux premiers albums de Led Zeppelin. Autrement dit, accrochez-vous les mecs, vous êtes face à un album remarquable du début à la fin. Un vrai grand disque de rock qui bute bien comme il faut. Parchman Farm est un hard-rock bien survitaminé. Un poil plus de trois minutes, mais trois minutes qui défouraillent des culs de zèbres. My Lady From South Of Detroit est la ballade folk traditionnel de tout disque de hard-rock du début des années 70. Mais, c'est une pure réussite. Une très belle chanson. Guitares délicates. Rien à redire. La première face s'achève en fanfare avec deux déflagrations sonores : Bro. Bill et You Can't Judge A Book By The Cover, reprise de Willie Dixon (et oui, il n'y a pas que Led Zeppelin qui a fait honneur à ce légendaire bluesman). Je vais vous la faire courte les mecs : ces deux chanson, à elles seules, totalisent 11 minutes pour 45 secondes. 11 minutes pour 45 secondes de délectation. Géant ! Let Me Swim ouvre la seconde face et est à l'image de Parchman Farm (qui ouvrait la première) : Bien speedée, bien saignante et donc excellente. No Need To Worry, deuxième morceau le plus long derrière la reprise de Dixon; voit le groupe taper dans le blues-rock. Et ils savant y faire ! Un peu plus de 6 grandes minutes de musique ! Oleo est un cureux mélange, son bien hardos, mais un tempo boogie-rock. Mais ça assure totalement. À noter un long passage où la basse de Bogert et la batterie d'Appice se lancent, de concert, dans des numéros de solistes assez réjouissants. Le disque s'achève sur Feel So Good. Excellente chanson qui est cependant celle que j'aime le moins, n'étant pas fan des solos de batterie.

Oui, ce disque est une pure réussite de rock et hard-rock bien 70's. Ce disque n'a absolument rien à envier aux deux premiers albums de Led Zeppelin qui sont, je le dis avant que certains ne sortent les fusils, géniaux eux aussi. Est-ce le meilleur album de Cactus ? Même si je ne connais pas le reste de leur discographie, j'aurais tendance à dire que oui. Vous aimez ce bon vieux rock et hard-rock du début des années 70 ? Alors, cet album est fait pour vous ! Et, étonnement, Cactus a beau être très peu connu de nos jours, cet album se trouve facilement et à des prix compétitifs. Ne vous en privez pas !

CACTUS

Face A

Parchman Farm

My Lady From South Of Detroit

Bro. Bill

You Can't Judge A Book By The Cover

Face B

Let Me Swim

No Need To Worry

Oleo

Feel So Good