BGA4

On continue la découverte de Baker Gurvitz Army, cet obscur petit groupe de hard-rock britannique à courte durée de vie (3 ans, autant d'albums studios) crée notamment par Ginger Baker, légendaire batteur de rock. Bon. Leur premier album, éponyme, sorti en 1974, je l'ai abordé ici assez récemment, et si vous vous souvenez de ce que j'en avais dit, c'est un excellent petit album de hard-rock parfois imprégné de sonorités afrobeat (pour le jeu de batterie, assez insensé, de Ginger Baker). Un album vraiment excellent sous pochette iconique représentant le trio en barbares à cheval dans un décor de fantasy à la Conan. Un an plus tard, le groupe sort son deuxième album, un disque produit, cette fois-ci (car le premier, c'est le groupe qui l'avait produit), par un vrai producteur, Eddie Offord. Vous ne connaissez peut-être pas ce mec, mais c'est lui qui a produit les meilleurs albums de Yes (The Yes Album, Fragile, Close To The Edge, Tales From Topographic Oceans, Relayer), ainsi que les quatre premiers (le live Pictures At An Exhibition inclus) albums d'Emerson, Lake & Palmer). Ce n'est pas le plus grand producteur au monde, mais il est compétent. C'est en tout cas un producteur qui a souvent bossé pour des groupes de rock progressif, et rien qu'à voir la pochette de ce deuxième opus de la Baker Gurvitz Army, représentant le groupe en astronautes à la tenue étrange faisant, sur une planète inconnue, la rencontre avec des autochtones (ou alors, ils sont, aussi, des extraterrestres qui rencontrent d'autres extraterrestres), on se dit qu'on a affaire à du rock progressif.

BGA5

Non, pas du tout, Elysian Encounter est un pur disque de hard-rock, offrant 40 minutes (pour 8 titres qui, pour beaucoup, laissent clairement penser que le disque est peut-être conceptuel, je ne me suis pas penché sur les paroles pour le vérifier, mais c'est possible) bien senties de rock qui bute, guitares en fusion, batterie thermonucléaire et basse vrombissante. Mais, aussi, des claviers, plus présents que sur le premier opus, et joués par Peter Lemer. Lequel est officiellement crédité comme membre du groupe, qui n'est, ici, plus un trio, mais un quintet. Car un certain Mr Snips (alias Stephen Parsons) est crédité comme chanteur principal (il chante sur quasiment tout le disque, sauf sur Time et Remember, où le chant est assuré par Adrian Gurvitz, le guitariste). Le reste du groupe ne change pas : Paul, frangin d'Adrian, à la basse et aux choeurs, et Baker à la batterie, percussions et choeurs. Mr Snips (dont le look est assez éloigné de celui des autres membres du groupe, il n'aurait, lui, pas fait tache dans un groupe de glam de la même époque) chante très bien, et fera partie de l'aventure sur l'album suivant, et dernier, du groupe, dont je parlerai bientôt ici. Elysian Encounter, enregistré à Londres dans deux studios mythiques (Trident et Island), marchera à peu près aussi bien que le précédent opus, c'est à dire, est-ce que vous aviez déjà entendu parler de groupe avant que je ne publie la première chronique d'un de leurs albums, ici, récemment ?

BGA9

Le coffret

Personnellement, j'ai découvert leur existence il y à un bon mois, par hasard, en achetant (enfin) le premier Ginger Baker's Air Force en CD, moi qui ne l'avait qu'en vinyle. Parmi les articles associés sur Amazon, un coffret de 3 CD, proposant les trois albums de ce groupe de hard. Intrigué, je fait des recherches sur le Net, et finalement, j'achète le bouzin. Sincèrement, ce deuxième opus est une belle réussite, et très certainement, même, le sommet de la Baker Gurvitz Army, un disque remarquable, bien produit et sur lequel on n'a absolument pas le temps de s'emmerder. De People à The Hustler en passant par The Key (lequel est cependant, peut-être, un peu répétitif dans son final), Remember et The Dreamer, l'ensemble de ces 8 titres est d'un excellent niveau, du bon hard-rock 70's velu et pourtant très mélodique. Je ne peux que vous conseiller l'écoute des albums de ce groupe, franchement excellents (enfin, ceci dit, leur dernier album sera quand même moins bluffant que les deux autres, mais ça, j'en reparle d'ici quelques jours) !

FACE A

People

The Key

Time

The Gambler

FACE B

The Dreamer

Remember

The Artist

The Hustler