71N8q655uEL__SX355_

Si l'on devait résumer la carrière de Johnny telle qu'elle était au début des années 80, on pourrait aisément dire ceci : d'un côté des concerts phénoménaux qui le laissaient complètement en ruines une fois sorti de la scène et de l'autre, des albums studio ne valant pas tripette. Certains étant même des merdes abyssales, comme La Peur ou Quelque Part Un Aigle. Et pour Johnny (et pour nous aussi au passage), le cauchemar va durer jusqu'en 1985, jusqu'à ce que Berger lui mette le grapin dessus et relance sa carrière. On peut dire de Michel Berger qu'il fut la plus belle rencontre de Johnny. S'il n'avait pas été là, Johnny aurait fini par disparaître des écrans radars. Vous avez vu le titre de ce disque ? En Pièces Détachées. Et ça colle très bien car à l'époque, que ce soit physiquement ou mentalement parlant, Johnny était à ramasser à la petite cuillère. Malheureusement, ce disque est, osons le dire, une pure merde. Pas le pire que Johnny ait sorti, mais quand même, en terme de dauberie musicale, ça se pose là.

Il n'y a aucune chanson qui fasse partie des nombreux succès de Johnny Guitar ici. Tout au plus, on peut dire que Lady Divine est un petit tube mineur. Dans cette chanson qu'il a lui-même composée, Johnny parle ouvertement de son addiction à la coke. À l'origine, la chanson devait s'appeler Lady Cocaïne. Mais la maison de disques est passée par là et a exigé que le titre soit changé ainsi que certaines paroles. La chanson n'est que très peu passée à la radio. À noter que lorsque Johnny la chantera sur scène, n'étant soumis à aucune contrainte, il la chantera telle qu'il aurait dû la chanter au départ. C'est-à-dire avec le titre et les paroles d'origine. Et c'est une chanson plus que correcte. Ce sera d'ailleurs le seul bon moment à passer. Que dire face à une chanson comme Deux Étrangers par exemple ? Que c'est nul ? C'est facile, mais tellement vrai. Bob Seger ne méritait vraiment pas ça. Je Peux Te Faire L'Amour... rien que le titre sent la merde à plein nez. Et ça ne loupe pas ! Chez Madame Lolita ? Sérieusement, que voulez-vous dire sur une chanson qui présente aussi peu d'intérêt ? C'est insignifiant au plus haut point. Ça ne mérite pas autre chose que l'indifférence. Excusez-Moi De Chanter Encore Du Rock 'N'Roll est d'un tel mauvais goût que d'anciennes chiures telles que Le Rock 'N'Roll, Le Rock 'N'Roll Est Né ou encore La Croisière Des Souvenirs passeraient pour des oeuvres d'art. Monsieur Paul, parlant selon toute vraisemblance d'un homme politique (réel ou fictif ?) est également une belle daube.

Guerre, qui au passage est vendue comme étant un hard-rock hallydayien, excusez-moi, mais je préfère en rire. Cette Fille-Là et Le Blues, Ma Guitare Et Moi sont des merdes finies. Surtout la deuxième qui, en plus, ne trouve rien de mieux que de durer près de six minutes. La Nuit Crie Au Secours nous chante Jauni, mais elle n'est pas la seule, moi aussi je crie au secours. Tous ceux qui ont écouté cet album et qui ne sont pas fans de Johnny ont crié au secours. Ce disque est une merde, une grosse merde, une méga merde et je pourrai continuer encore longtemps. Mais à quoi bon. L'ambulance, même si elle ne mérite pas mieux est déjà suffisemment amochée comme ça. Il va de ce soi que ce disque ne comblera de bonheur que ceux qui voient en Johnny un Dieu. En gros, ceux qui portent des t-shirts avec sa tronche dessus et qui portent des répliques de son crucifix avec Hendrix crucifié. Pour les autres, vous avez compris... à la poubelle et fissa !

81-g01-p01_th

Face A

Deux Étrangers

Je Peux Te Faire L'Amour

Lady Divine

Chez Madame Lolita

Excusez-Moi De Chanter Encore Du Rock 'N'Roll

Face B

Monsieur Paul

Guerre

La Nuit Crie Au Secours

Cette Fille-Là

Le Blues, Ma Guitare Et Moi