BF1

Brigitte Fontaine est folle. D'ailleurs, c'est le titre d'un de ses albums (enfin, presque, l'album s'appelant Brigitte Fontaine Est...? et date de 1968), sur lequel on trouve une chanson disant, je vous jure que sont les paroles, Je t'aurais bien invité à prendre le thé dehors/Je t'aurais bien invité, dommage que tu sois mort. La Fontaine a démarré a carrière artistique avec Rufus, Jacques Higelin, Areski Belkacem (devenu son époux), et a, de tous temps, sorti des albums totalement ravagés. Elle était signée, Higelin aussi (avant qu'il ne passe sur EMI en 1974), sur le label Saravah, de Pierre Barouh, un label ayant sorti des albums assez originaux, osés pour l'époque, très libres. Clairement, sur Saravah, Brigitte Fontaine était chez elle. Son quatrième album, Comme A La Radio (1970), a été enregistré avec l'Art Ensemble de Chicago. Son cinquième album, sorti en 1972, celui que j'aborde aujourd'hui et que j'ai enfin réussi à dégotter en glorieux vinyle d'époque, ne porte pas de nom, il s'appelle donc Brigitte Fontaine. On y trouve Higelin, Areski, Julie Dassin (soeur de Joe), laquelle est une actrice à la base. Ce disque, sorti sous une pochette des plus étranges, est encore plus étrange que son contenant.

BF3

Putain, je ne sais pas quoi dire, en fait, pour bien vous faire comprendre à quel point la petite demi-heure (oui, 30 minutes, pour 13 titres, c'est la durée de ce disque) de cet album éponyme est dingue de chez dingue. L'album est un déluge de délires en tous genres, qui démarre par une petite chanson folkisante dans laquelle Brigitte parle d'elle, de sa vie privée (Brigitte). Puis, elle pousse un hurlement strident et se met à chanter, d'une voix doublée, Noooouuuus, on mange de la bouse de vache ! Y'à bien du pain blanc, mais c'est pour le patroooooooon ! Noooouuuuus, on boit de la pisse de vache ! Y'à bien du vin blanc, mais c'est pour le patroooooon !! Ce petit morceau pas vraiment crédité ne dure que 45 secondes. Moi Aussi, qui suit, en duo avec Areski, en partie chanté en arabe (lui et elle chantent dans les deux langues), parle de la maltraitance. Des femmes. Des immigrés. C'est fort, troublant, parfois violent dans les paroles, ça ne laissera pas indifférent, et c'est, en tout cas, sobre, délicat dans son interprétation (Areski et elle ont de belles voix). Famille dure 10 secondes non créditées, vous prendrez plus de temps à lire cette phrase qu'à écouter ce morceau. L'Auberge, presque 5 minutes, montre Brigitte reprendre, en mode aria lyrique à la Purcell avec orgue et violoncelle, des hymnes révolutionnaires, des slogants communistes. Dingue de chez dingue, et totalement hypnotique.

BF2

 

Fou rire monumental de ma part sur Premier Juillet, une déclamation totalement dingue. Extrait : Aujourd’hui, les femmes ont rêvé qu’elles faisaient l’amour avec leur père, des bonnes ont quitté les familles bourgeoises l’injure à la bouche, les testicules des hommes ont remonté et ils les ont attachés avec des bouts de laine torsadés, des petites filles de l’âge de pierre ont chanté dans les trains des mélopées sauvages ignorées de leurs mères. La réponse à tous les télégrammes envoyés par les gens a été : Reste où tu es. Quant à moi, je ne suis pas morte au Soudan. De temps en temps le téléphone crie et il faut lui donner à boire. Que répondre à ça ? Après un Le Dragon bien dingue, Vingt Secondes , qui dure (ah mais non, c'est trop facile) achève la face A. Eros, avec laguitare acoustique d'Higelin, ouvre la face B, c'est enivrant et encore une fois totalement givré, mais moins que Une Minute Cinquante-Cinq, qui ne dure pas 1:56 au fait, mais ça, vous le saviez déjà. Où Vas-Tu Petit Garçon dénonce avec une férocité et une exagération absolues l'école, assimilée à un abattoir où le pauvre enfant va se faire massacrer de mille parfums différents de tortures physiques et/ou mentales. Marcelle nous embarque au bord de la folie tandis que Merry-Go-Round, chanté en français malgré le titre (et retiré du CD et remplacé par un morceau du nom de L'Eternel Retour, rien que pour ça je suis bien content d'avoir le vinyle), achève le disque sur une note vraiment décalée. Mais "décalé" est un terme qui correspond vraiment à la totalité de ce disque dingue, farfelu, tellement chelou qu'il en devient malade. L'impression d'écouter le disque d'une cinglée totale. Et la suite de la carrière de la Fontaine sera du même tonneau, l'âge ne la fera pas changer, ceux qui ont écouté en entier L'Europe de Noir Désir s'en souviendront toute leur vie... Au final, je ne sais pas quoi dire. Ce disque est à la fois un monument et un objet de barges à ne recommander qu'aux oreilles en béton armé et aux amateurs d'expérimentations et de délires. Mais il prouve qu'en France, au moins à une certaine période (les 70's), on savait être libres, dans la musique. Rares sont ceux, et surtout celles, qui ont été aussi loin que Brigitte Fontaine sur ce disque !

FACE A

Brigitte

Pour Le Patron

Moi Aussi

Famille

L'Auberge

Premier Juillet

Le Dragon

Vingt Secondes

FACE B

Eros

Une Minute Cinquante-Cinq

Où Vas-Tu Petit Garçon

Marcelle

Merry-Go-Round