VS28

On approche dangereusement de la fin du cycle Véronique Sanson...demain, c'est fini (et oui, je sais, qu'elle a fait un album après celui que j'aborderai demain, Duos Volatils, un disque de reprises de ses anciennes chansons, en duos avec divers artistes ; mais j'ai pas envie de l'écouter, ce disque sur lequel elle chante notamment avec, brrr, Vianney, donc, vous ne m'en voulez pas si je passe ?). Après un Longue Distance correct mais franchement inégal tout de même (car trop généreux, l'album aurait très bien pu s'appeler Longue Durée) en 2004, Sanson va mettre 6 ans avant de revenir en studio. Propulsé par une chanson des plus réussies (Qu'On Me Pardonne), l'album, généreux en durée mais pas autant que le précédent (il offre 14 titres pour un total de 48 minutes), est sorti sous une très belle pochette, on y voit Véron souriante, bras tendus vers le ciel nocturne, ciel dans lequel apparaissent, à divers stades de lunaison, trois lunes. C'est quasiment le titre de l'album en rébus, vu que l'album s'appelle (Plusieurs Lunes), je pense que les parenthèses font partie intégrante du titre, sinon pourquoi se faire chier l'appareil à raclette à les mettre sur la pochette (yeah, ça rime !!) ? Avant-dernier album que j'aborde dans ce plutôt long (15 articles, 15 jours, j'imagine que certains seront limite soulagés d'apprendre que c'est bientôt fini, mais j'espère quand même avoir donné envie à certains d'écouter ou réécouter les albums de cette chanteuse) cycle, (Plusieurs Lunes) date donc de 2010, vu qu'il est sorti 6 ans après le précédent opus, qui datait de 2004. 

VS29

14 titres sur ce disque enregistré au studio Malambo (Paris), si ce n'est les voix qui furent enregistrées chez Véronique Sanson à Triel-Sur-Seine. L'album a été produit par Sanson, Dominique Bertram et Mehdi Benjelloun, et parmi les musiciens ayant participé à l'album, citons Bertram (basse, contrebasse), Benjelloun (claviers), Loïc Pontieux (batterie), Frédéric Gaillardet (piano, claviers), Basile Leroux (guitare), Christopher Stills (guitare, fiston de Véro) et divers cuivres. Christopher chante, en duo avec sa mère, Say My Last Goodbye, chantée en anglais, une première, chez Sanson, depuis 1992. Le ton de l'album est des plus variés : Yayabo, moins de 2 minutes, est un petit délire vocal en espagnol, on trouve de l'espagnol, aussi, sur le premier morceau, La Nuit Se Fait Attendre, assez latino/mariachi dans l'âme. Vols D'Horizons est baigné d'ambiances orientalisantes, et ce morceau, le plus étendu de l'album (5 minutes) est assurément un des meilleurs. Plusieurs morceaux, ici, comme Tout Dépend D'Elle, Je Me Fous De Tout, auraient très bien pu se retrouver sur Le Maudit ou Hollywood, tant ils transpirent le son pop/rock. Tandis que Qu'On Me Pardonne et Juste Pour Toi sont plus 'chanson' et n'auraient, eux, pas dépareillé sur l'album blanc de 1985. 

VS30

S'achevant, comme le précédent opus, par un court morceau instrumental (Aah...Enfin !) ne servant pas à grand chose d'autre qu'à rajouter une minute et 25 secondes au compteur, (Plusieurs Lunes) est une belle réussite, un disque plus réussi que le précédent (que les deux précédents, même ; je ne compte pas l'album de reprises de Berger dedans car il est un peu à part), plus ramassé, les morceaux sont dans l'ensemble peu étendus, moins de 4 minutes pour la majeure partie d'entre eux. C'est un très très bel album, à écouter absolument si vous aimez cette chanteuse ou la bonne chanson française. Pas mon préféré d'elle, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à chaque écoute ! 

La Nuit Se Fait Attendre

Je Veux Être Un Homme

Pas Bô, Pas Bien

Qu'On Me Pardonne

Cliques-Claques

Juste Pour Toi

Sale P'tite Mélodie

Si Toutes Les Saisons

Say My Last Goodbye

Je me Fous De Tout

Yayabo

Tout Dépend D'Elle

Vols D'Horizons

Aah...Enfin !