R-4381400-1440106333-1083

Un nouveau venu sur le blog : en la personne de Félix Leclerc. Un choix qui en surprendra plus d'un, je m'en doute, mais ce chanteur à sa place sur un blog musique. Bon, pour nous les français, Félix Leclerc, ça n'évoque pas ou plus grand chose. Peu de ses chansons sont arrivées jusque dans nos contrées Par contre, pour les québécois, la limonade n'est absolument pas la même. Comment vous expliquer simplement ce que Leclerc représent pour nos potes du Québec ? Ça y est, j'y suis ! Pour les québécois, Leclerc, c'est la tronche majeure de leur chanson, c'est leur tonton... tout ce qu'est Georges Brassens pour nous. Bon, place à l'album que j'ai dit de vous proposer : Félix Leclerc chante ses derniers succès. Pareil titre laisse penser que cet album regroupe des chansons sorties en 45 tours en 1950, 1951 ou les deux. Dans mon esprit, c'est tout à fait comme ça que je vois les choses, mais est-ce vraiment ça ? Je n'en sais rien, je n'ai pas beaucoup d'infos sur le sujet. t puis, au fond, on s'en fout un peu non ? Ce qui compte avant tout, c'est la qualité des chansons et pas si oui ou non elles ont été composées ou non pour les besoins du disque.

D'ailleurs, ce disque, deux petites précisions, la première est d'ordre technique : la qualité de son est franchement mauvaise. A part sur deux chansons. On sent bien que ça date et que ça a été fait avec peu de pognon. Et la deuxième : la voix, l'accent et la façon de chanter de Leclerc peuvent fortement déplaire. Sur ce disque, trois classiques du chanteur sont ici présents. A commencer par Moi, Mes Souliers, qui ouvre l'album. Chanson qui a trouvé un peu de lumière chez nous quand Hugues Aufray l'a reprise. Et oui, notre ami Hugues a énormément repris Dylan et a contribué à le faire connaître au public français, mais il a aussi repris Félix Leclerc. Malheureusement, le greffe a beaucoup moins bien prise. Toujours est-il que Moi, Mes Souliers est une sublime chanson. Au rayon des classiques, j'appelle maintenant Le Train Du Nord. Chanson parlant d'un train (logique) filant vers le Nord (logique aussi), à Saint-Adèle. Et ce train n'a qu'une seule personne à son bord : le conducteur. Sublime chanson elle aussi, même s'il faut, je le répète, vraiment s'accomoder à la voix, l'accent et le chant de Leclerc. Et, pour en terminer, non pas avec l'album, mais avec les classiques, on trouve Le P'tit Bonheur. Et là, on peut vraiment parler de succès qui s'est fait naturellement. Il n'y a pas eu besoin que chez nous, un intermédiaire intervienne pour que cette chanson rencontre un public. Je pense qu'aujourd'hui encore, beaucoup de personnes connaissent cette chanson sans pour autant être capables d'y associer le nom de Félix Leclerc. Une vraie réussite. Mais les autres chansons ne sont absolument pas à jeter aux orties, absolument pas. Le Roi Heureux est une très belle chanson. Qui est cependant la moins marquante de l'album. Bozo, à propos d'un homme dérivant sur un vieux raffiot, est sublime. A l'instar de Contumace, chanson sur un homme condamné, par contumace donc. Être condamné par contumace signifiant être condamné alors que l'on est absent du box des accusés. Hymne Au Printemps (le titre suffit à savoir de quoi on parle) est une pure splendeur. Echo est une très belle chanson d'amour. Une chanson d'amour lancée sur l'eau et une toute autre façon de dire je t'aime. Le disque s'achève sur Francis, très belle chanson sur un homme qui n'a pas le sou et qui attend que le printemps vienne parfumer ses vêtements.

Voilà pour cette première chronique consacrée à Félix Leclerc. Il y en aura-t-il d'autres ? C'est possible oui car je possède (en plus de celui-là) deux autres de ses albums. Tout comme il est possible que j'aborde d'autres chanteurs québécois comme Claude Léveillée ou Gilles Vigneault. Mais je ne peux rien vous affirmer pour le moment. Je précise également que, musicalement, les deux faces de l'album ne se ressemblent pas. Bien sûr, Leclerc joue de la guitare tout le long, mais sur la première face, on entend qu'elle. Alors que sur la seconde, les cordes, à part sur Francis sont archi dominantes. Bref. Tout en prenant en considération la mauvaise qualité sonore et une très possible difficulté à se faire à la voix de Leclerc, ce disque est vraiment sublime, ancien certes, mais sublime, et je vous invite chaudement à le découvrir et à vous le procurer.

868738-paris-felix-leclerc-connu-premiers

Face A

Moi, Mes Souliers

Le Roi Heureux

Le Train Du Nord

Bozo

Contumace

Face B

Hyme Au Printemps

Le P'tit Bonheur

Echo

Francis