JH4

Je le sais bien, vous devez commencer à en avoir plein le cul qui déborde, de Johnny Hallyday, mais encore une petite cuillère, pour faire plaisir ? Ah, merci. On va donc reparler de notre Jauni, via, encore une fois, un de ses albums live. Celui-ci, qui existe en DVD, CD et vinyle (c'est cette version que je possède, en trois vinyles orange translucides ; j'ai cependant eu l'occasion de voir le concert en DVD), a été enregistré au mythique Palais des Sports de Paris, en 2006, les 14 et 15 juin. Pour info, le soir du 15 juin était celui de l'anniversaire du chanteur qui fêtait alors ses 66 ans. Hallyday s'est produit au Palais des Sports de Paris, cette année-là, du 2 juin au 14 juillet, à l'occasion de sa tournée Flashback. Cette  tournée donnera lieu à la retransmission en direct, sur TF1, le 29 septembre, d'un concert donné à Bercy, avec plusieurs invités de luxe pour interpréter avec lui certaines chansons (Bruel, Amel Bent, Laura Pausini, Voulzy). Retour sur le Palais des Sports. C'est la septième fois, en 2006, que Johnny se produit dans ce lieu mythique et qui lui était cher (pas la septième fois pour dire 'sept concerts', hein, mais 'sept tournées'), et la dernière fois, c'était en 1982, bref, ça commençait à dater. Pour fêter ça, Johnny a organisé des concerts assez du feu de Dieu. Notons qu'aucun invité n'est sur ces concerts ayant donné lieu à cet album live. Johnny est avec ses musiciens (parmi lesquels le guitariste britannique Robin LeMesurier, le bassiste Laurent Vernerey, le claviériste - et arrangeur, et réalisateur de l'album live - Yvan Cassar) et ses choristes (dont Amy Keys qui, à une reprise, a droit à une chanson, qu'elle chante en grande partie seule).

JH5

A l'époque de ce concert, l'album studio le plus récent de Johnny est le nullissime Ma Vérité de 2005, sur lequel Jauni collaborait (pour l'écriture et la composition) avec des choses telles que Kyo, Guy Carlier, le Ministere A.M.E.R. (ceux-ci interprètaient un morceau avec lui sur l'album) et Muriel Robin. Oui,vous avez bien lu, j'ai bien écrit Guy Carlier et Muriel Robin, et pas sur la même chanson ! De cet album époustouflant de nullité se trouvent, ici, quatre titres : Ce Qui Tue Pas Nous Rend Plus Fort (le morceau écrit par Carlier), La Paix (signé Zazie), Mon Plus Beau Noël (morceau rigoureusement insoutenable dédié, on le sait, à sa fille adoptive, sa première, Jade), et Si Tu Pars, signé Yanne (pas Jean, hein). On trouve aussi, sur ce live, deux morceaux inédits, vraisemblablement jamais enregistrés en studio, La Loi Du Silence et Seul Au Beau Milieu D'Un Lac. La première est du Johnny fin de carrière pur jus de goyave, prévisible comme le résultat d'un match de foot entre le PSG et Barneville-Carteret (équipe des minimes pour ces derniers), pas génial, pas nul. La seconde est un blues terminal vraiment réussi, je n'exagère pas. On a aussi, en final du concert, une reprise de La Quête, morceau légendaire de Jacques Brel (de L'Homme De La Mancha), manière assez sobre d'achever le concert. Le reste du concert, qui offre 28 titres (en comptant une Intro instrumentale), propose évidemment beaucoup des plus gros classiques de Jauni, avec, aussi, pour faire bonne mesure et marquer le coup de cette tournée dédiée à la nostalgie (Johnny étant revenu en des lieux qu'il n'avait plus visités depuis des lustres, et s'étant aussi produit dans des festivals, comme aux Vieilles Charrues de Carhaix), quelques raretés dépoussiérées.

JH6

C'est ainsi que le show s'ouvre sur L'Envie et Je Suis Né Dans La Rue, deux valeurs sûres qu'on ne présente plus. On passe sur Marie, que je n'ai jamais aimée (mais que le public de fans avait cependant bien adoptée) et deux extraits de Ma Vérité accompagnés de La Loi Du Silence pour ensuite arriver à Ma Gueule, une reprise, en français, de Hey Joe (Hallyday a bien connu Hendrix aux débuts de celui-ci), J'Oublierai Ton Nom avec la choriste  Amy Keys, Le Bon Temps Du Rock'n'Roll, Le Pénitencier qu'Aufray lui avait écrit d'après le classique des Animals, JAi Oublié De Vivre, comme on le voit, des classiques. On notera cependant l'impensable, mais pourtant bel et bien véridique : aucun extrait de Rock'n'Roll Attitude ici, aucun. Première grosse rareté, Cours Plus Vite Charlie, issu de Rêve Et Amour (1968) précède La Musique Que J'Aime et une reprise, essentiellement interprétée par Amy Keys, du Proud Mary de Creedence Clearwater Revival (mais interprétée à la sauce Tina Turner). Voyage Au Pays Des Vivants, avec solo de batterie inclus, précède le deuxième inédit, le très bon morceau bluesy cité plus haut Seul Au Beau Milieu D'Un Lac. Malheureusement, ce moment de blues très réussi, ce moment de grâce, est niqué par un enchaînement des plus maladroits, le morceau suivant étant Allumer Le Feu. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je hais ce titre, et je trouve que ce morceau aussi subtil qu'un coup de pied aux couilles pour dire à quelqu'un qu'on est en désaccord avec lui n'avait de place, dans un concert de Johnny, qu'en ouverture ou vers la fin d'un show. Rivière...Ouvre Ton Lit, autre rareté, suit, c'est génial, mais pourquoi la faire suivre, ensuite, de la scie Mon Plus Beau Noël ? Imagine-t-on Alice Cooper chanter You And Me entre Under My Wheels et Elected ? O Carole (reprise, en français, de Chuck Berry), Honky Tonk Women (reprise, ici en anglais, des Stones), Derrière L'Amour, Gabrielle, Que Je T'Aime achèvent efficacement le concert avant un ultime extrait de Ma Vérité (Si Tu Pars, pas la pire de l'album) et la reprise de Brel en final. Et pour finir, que dire ? La qualité audio est excellente (le rendu visuel, pour le DVD, qui propose exactement la même chose que l'audio, le même nombre de morceaux, pour environ 2h20 de concert, est lui aussi excellent), Johnny semblait en forme et s'est bien amusé durant ces concerts, donnés notamment le jour de son anniversaire. Les versions données de ses classiques sont très bonnes. On regrettera autant d'extraits de  son insipide album de 2005, mais, promo oblige, c'est obligatoire. On regrettera aussi que la setlist ne soit pas toujours des plus subtiles (Mon Plus Beau Noël entre Rivière...Ouvre Ton Lit et O Carole, Allumer Le Feu après un blues bien plus subtil que cette chanson, J'Oublierai Ton Nom entre deux reprises de rocks terminaux). Mais dans l'ensemble, Flashback Tour - Palais Des Sports 2006 est assez sympathique. 

FACE A

Intro

L'Envie

Je Suis Né Dans La Rue

La Loi Du Silence

Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort

Marie

FACE B

La Paix

Ma Gueule

Hey Joe

J'Oublierai Ton Nom

Le Bon Temps Du Rock'n'Roll

FACE C

Le Pénitencier

J'Ai Oublié De Vivre

Cours Plus Vite Charlie

La Musique Que J'Aime

Proud Mary

FACE D

Voyage Au Pays Des Vivants

Seul Au Beau Milieu D'Un Lac

Allumer Le Feu

Rivière...Ouvre Ton Lit

FACE E

Mon Plus Beau Noël

O Carole

Honky Tonk Women

Derrière L'Amour

FACE F

Gabrielle

Que Je T'Aime

Si Tu Pars

La Quête