COUSIN_JOE_BAD+LUCK+BLUES-606461

Cousin Joe, est-ce que ce nom vous dit quelque chose ? Si vous êtes amateur de blues, il est plus que fortement possible que vous le connaissiez. Mais, tout le monde n'est pas amateur de blues. Parconséquent, je vais faire une présentation du bonhomme. Cousin Joe, de son vrai blaze Pleasant Joseph, est né en 1907 en Louisiane. Plus tard, je ne sais pas en quelle années, il déménage avec ses vieux à la Nouvelle-Orléans. C'est dans cette ville qu'il va se découvrir une vocation pour la musique en apprenant la guitare et le ukulélé. Il part à New-York en 1937 pour tenter sa chance, mais ça ne débouche sur rien. Mais le bonhomme ne lâche pas l'affaire et retente le coup en 1943. Cette fois, ça le fait. Et en 1945, il prend part aux enregistrement du septet Mezzrow/Bechet. Par la suite, il enregistre sur divers labels, mais comme il ne fait pas partie des membres du Syndicats des musiciens de New-York, il lui est interdit de chanter en s'accompagnant d'un instrument. Puis, il retourne à la Nouvelle-Orléans et s'établit dans le quartier français de la ville. Jusqu'à la fin de sa carrière, il jouera dans les différents clubs et cabarets de la ville. Mais, en 1971, à l'occasion d'une tournée en Europe, il donnera naissance à cet album peu connu mais mythique qu'est Bad Luck Blues qui sortira l'année suivante.

En plus de la guitare et de ukulélé, le cousin Joe savait également jouer du piano et fort bien. C'est avec cet instrument qu'il s'accompagne tout le long de ce disque extraordinaire. D'ailleurs, quatre instruments seulement sont ici utilisés : le piano donc, tenu par Cousin Joe, la guitare électrique tenue par Clarence Brown et Jimmy Dawkins, la basse entre les pognes de Mac Thompson et la batterie tenue par Ted Harvey. L'ensemble n'offre que très très peu de variations, mais, c'est du blues les mecs hein. Et il n'offre également aucun chanson qui soit parvenue à capter l'intention du grand public. Et puis on s'en branle complètement, que le grand public aille se faire mettre tant les chansons proposées sont d'un niveau tel qu'elles en feraient bander un viocque des 90 piges. A commencer par la chanson titre : Bad Luck Blues donc. Grosse tuerie du genre. Un véritable régal pour les amateurs, mais pas que. I'm Living On Borrowed Time est également bien tuante. Encore meilleure que Bad Luck Blues, c'est vous dire son niveau. Goin' Down Slow, chanson la plus longue de l'album avec plus de 5 minutes au compteur est pour moi le sommet de l'album. Elle porte bien son titre car évoluant sur un tempo beaucoup plus lent que les autres chansons de l'album, mais elle est parfaite de bout en bout. Life Is A One-Way Ticket est également remarquable. Et, je ne parle même pas de Railroad Porter Blues qui malgré une durée assez courte (2 minutes pour 44 secondes), se paie le luxe d'être la seconde meilleure chanson de l'album, derrière Goin' Down Slow. A noter que toute les chansons que je viens de citer comportent des solos de guitare venus d'une autre planète. Les autres aussi, mais c'est pas pareil. Et d'ailleurs, les autres chansons, elle valent quoi ? Je vais être clair avec vous les mecs : elles sont remarquables également, vraiment. Que peut-on vraiment reprocher à des chansons comme Box Car Shorty qui, au passage, ouvre le disque ? Que peut-on vraiment reprocher à Take A Lesson From Your Teacher, That's Enough, Chicken And The Hawk, Levee Blues, I Don't Want No Second Hand Love et Tow Down ? On peut avoir ses préférences pour certaines d'entre elles, mais c'est bien tout. Pour vraiment, mais alors vraiment pinailler, on pourrait dire que That's Enough et Chicken And The Hawk sont les moins marquantes, mais ça n'a au final que peu de sens vu qu'elles sont vraiment super !

Album exceptionnel donc que ce Bad Luck Blues. Album exceptionnel qui est maleureusement difficile à dénicher. Pour ma part, j'ai le bol monstre de le posséder en vinyle dans un pressage d'époque. Je ne l'ai trouvé nulle part. C'est mon vieux, l'ayant acheté en 1972 qui me l'a filé, sachant que je suis bien branché blues. Vous y passerez du temps, mais les mecs, je vous conseille sauvagement de partir à la recherche de ce disque, il est indispensable à toute discothèque. Et, dès que vous l'avez trouvé, ne perdez pas une minute, faites le venir de suite. Et une fois qu'il sera en votre possession, établissez un périmètre de sécurité autour de lui avec pièges à loups, mines et clôtures électriques !

cousin-joe-19f40321-f49b-4529-b778-3d15d0eec09-resize-750

Face A

Box Car Shorty

Life Is A One-Way Ticket

Take A Lesson From Your Teacher

Bad Luck Blues

I'm Living On Borrowed Time

That's Enough

Face B

Goin' Down Slow

Chicken And The Hawk

Levee Blues

Railroad Porter Blues

I Don't Want No Second Hand Love

Tow Down