714Z3l71PHL

ATTENTION LES MECS ! ATTENTION LES MECS et... ATTENTION LES MECS ! Aujourd'hui, nous sommes en présence d'un véritable best-seller. Un album monumental qui déchaîne les passions depuis sa sortie en 1997. Un album que le monde entier nous envie. Un album qui... Bon sérieusement, vous avez cru à ces conneries ? Ouf, vous me rassurez ! Il n'y a qu'une seule chose de vraie là-dedans, c'est qu'effectivement, cet album s'est putainement bien vendu. Et, par la même occasion, ça a permis à Pascal Obispo de devenir définitivement une valeur sûre de la chanson française. Ce qui, vous en conviendrez, est très bien pour lui, mais un véritable cauchemar pour nous. Depuis, le 'sieur Pascal, natif de Bergerac peut sortir la daube qu'il veut, c'est pas grave, on applaudit des deux mains. Cet album, répondant au nom de Supeflu, comment vous dire... c'est une pure merde. A pure shit comme le diraient nos amis britanniques et irlandais. Ein sauber Scheiße comme le diraient nos amis allemands. Una pura mierda comme le diraient nos amis espagnols. Una pura merda comme le diraient nos amis italiens. Et um limpa merda comme le diraient nos amis portugais. Comment ça je brode ? Ben oui, et si vous connaissez ce disque vous comprenez très bien pourquoi ? Comment ça j'exagère ? J'aurais pu aller plus loin vous savez. J'aurais pu dire qu'avant de chier sur cet album, je l'aurais enduit de tabasco avant de le jeter dans un baril d'acide, mais j'ai déjà fait le coup avec Kyo, alors... Bon, on regarde ce qu'il y a dans cette galette merdeuse ?

Il y a dans cette bouse de près d'une heure (au secours...) deux chansons qui ont cartonné à fond les ballons. A commencer par Lucie. Laquelle reprend au passage note à note l'introduction de Jealousy de Queen. Et visiblement, depuis presque 23 ans, personne n'a capté alors que c'est aussi clair comme de l'eau de roche. La question est la suivante : un tube fait-il forcément une bonne chanson ? La réponse est non. Et en voilà une preuve qu'elle est belle ! Cette chanson, pour dire les choses gentiment, c'est une vraie pourriture. Une vraie, une dure, une tatouée. Et quand on entend : c'est pas marqué dans les livreeuu, que le plus important à vivre etc... l'humeur est à la volonté d'avoir une carabine entre les mains. Et on a Les Meilleurs Ennemis, chantée en duo avec Zazie. Comment dire... un naufrage complet. A côté de ça, ceux du Titanic, de l'Amoco Cadiz ou de l'Erika ne sont que des broutilles. De tous temps, on a laissé sortir de la merde, mais là, on touche le fond du fond du fond du fond. Je continue ou vous avez compris ? Et on a aussi Il Faut Du Temps. Une chanson perdue, quelque part à la frontière entre la merde et... la merde. Désolé de ne pas m'apesentir davantage sur son cas, mais franchement, qui le pourrait ? Personne s'est également payé un beau petit succès à l'époque. Tout comme Où Et Avec Qui Tu M'Aimes ? Ils ont fait fort les mecs quand même. Tirer cinq singles de ce tas de boue, fallait le faire. On a supprimé la guillotine en 1981, mais on en a trouvé une nouvelle alternative en 1997. Et le problème, c'est que le meilleur n'est pas à venir (petite référence à une des chansons). On va se noyer tout doucement dans un grand océan de merde. On ne pourra pas accuser Obispo d'être responsable de la noyade en mer d'Alain Colas, par contre, en ce qui concerne celle d'Eric Tabarly, on peut avoir de gros soupçons... Rgardez un peu ces titres : Le Meilleur Reste A Venir, Eléa ou encore L'Electricité... Qui aura le cran de me dire que ces machins valent quelque chose ? Tout ça n'est rien d'autre qu'une atteinte au bon goût. Idem pour la chanson titre, L'Echappée Belle, Rêve D'Orient ou encore Tes Paroles En L'Air. Je m'adresse à tous ceux qui ont dans leur famille quelqu'un qui a des troubles mentaux : ne lui faites jamais écouter ces trucs-là, sinon, votre sang servira de nouvelle peinture pour les murs de la cuisine et vos boyaux finiront dans l'assiette du dîner accompagnés de purée pom'lisse. Rassurez-vous, le calvaire touche à sa fin, il ne reste qu'une chanson : La Porte Ouverte. Et cette porte, je vous invite chaleureusement à la refermer. 

Bien vrai que je n'ai pas été un gentil garçon tout mignon, tout choupinou ? Mais le bon sens même m'empêche de dire du bien de cet album. On pourra me truffer de cocaïne que je gerberai dessus quand même. Et dire que ce bon Pascal, fier comme pas deux, avait proposé son aide à Polnareff pour composer des chansons... Je sais bien que Polnareff est cuit complet depuis 1981, mais quand même... Obispo voulant collaborer pour les compositions de Polnareff... c'est comme si moi, dans les années 30, j'avais proposé mon aide à Marie Curie dans le cadre de ses recherches sur le Radium. Ou comme si Enora Malagré avait proposé son aide à Stephen Hawking. Vous voyez le délire ? Bon, pour être sympa, je dirai que cet album date de l'époque où Obispo avait encore des cheveux. Un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître. Et dans trente ans justement, je pense qu'il n'y aura plus que les avions pour se souvenir d'Obispo. Du moins, je l'espère. 

Le-chanteur-se-produit-lors-des-12emes-victoires-de-la-musique-le-11-fevrier-1997

Personne

Il Faut Du Temps

Où Et Avec Qui Tu M'Aimes ?

Le Meilleur Reste A Venir

Eléa

L'Electricité

Superflu

L'Echappée Belle

Rêve D'Orient

Tes Paroles En L'Air

La Porte Ouverte

Lucie

Les Meilleurs Ennemis