71OuLPMfZsL

Encore un peu de Michael Jackson. Et, en ce qui me concerne, ce sera la dernière fois. Malheureusement, cette chronique sera très loin d'être positive. Certains diront que je m'acharne, alors que pas du tout. Je n'y peux rien si les deux derniers disques studios sortis du vivant de Bambi sont indignes de lui. Car oui, c'est bel et bien un ratage complet que nous avons là. Au moment où sort cet album, en 1997, ça va mal pour Bambi. Commercialement, ça roule, il a toujours bien vendu ses skeuds. Mais, artistiquement, c'est une lente dégringolade. Et puis, il y a tous ces emmerdements en rapport avec ce que vous savez. Des accusations qui ressortent de partout depuis quelques mois d'ailleurs. Pauvre Bambi, même mort, on continue à l'emmerder. Finalement, l'emmerdement, c'est toute l'histoire de la vie de Bambi. Rien d'étonnant à ce qu'il ait fini par vriller et qu'il soit devenu accroc aux cachetons. Bref, je m'égare, je suis là pour parler de cet album... en essayant d'être le moins méchant possible.

Blood On The Dance Floor est donc sorti en mai 1997. A l'origine, Bambi voulait sortir un album constitué de cinq chansons inédites. Un EP quoi. Seulement voilà, ça n'a pas pu se faire. Vous le savez bien, Bambi, n'avait jamais son mot à dire. Donc, encore une fois, ce fut : ferme ta gueule, c'est nous qui décidons. Et, c'est aussi un vrai bordel, car aucune chanson ne date de 1997 ou de 1996. La plus récente date de 1995 et la plus vieille de 1993. Alors, je ne vous dis pas les disparités sonores. Certains vont me dire : ouais, mais comment il peut y avoir des disparités sonores, il n'y a que quatre ans d'écarts, c'est que dalle. Ouais, mais non. Quatre ans, dans ce domaine, c'est énorme. On va se pencher un peu sur le cas des cinq chansons inédites. J'ai beau chercher, faire danser les mots dans ma tête, je ne peux que simplement vous dire que ça ne vaut absolument pas un clou. De girofle ou ce que vous voulez. Comment défendre l'indéfendable ? Telle est la question. Bon, j'avoue que lorsque j'étais ado, j'avais de la sympathie pour Morphine et Ghosts. Mais depuis, il a coulé de l'eau sous les ponts de chez nous comme le chantait Brassens. Treize ans sont passés et depuis, ces deux chansons me font dresser tous les poils. Surtout la deuxième citée. La chanson titre... no comment. Quand on repense à certaines chansons que Bambi avait faites avant elle, ça fait un sacré gros mal au cul. Mais, les deux autres chansons inédites, à savoir Superfly Sister et Is It Scary, ne sont pas plus recommandables. Ces trucs sont indignes de Jackson.

Le souci, c'est que la torture ne s'arrête pas là. Il y a en tout treize chansons sur ce disque. Alors, quid des huit autres ? Ce sont tout simplement des remix de chansons originales parues sur HIStory. C'est à la maison de disques que l'on doit cette brillante idée. Brillante étant ici ironique, ça coule de source. Sont ainsi remixées Scream (ici renommée Scream Louder), Money, 2 Bad (petite pique envers Prince le 2 du titre ?), Stranger In Moscow, This Time Around, Earth Song, You Are Not Alone et HIStory. Que dire de plus que l'on est vraiment en présence d'une catastrophe industrielle pure et dure ? Surtout que, certaines de ces chansons étaient, dans leur version d'origine, vraiment bien foutues. Là, c'est vraiment salir le travail antérieur de Bambi. Lequel ayant juste dû obéir et souffrir en silence. C'est franchement honteux.

Il y a quelques temps, je disais qu'Invincible resterait à jamais le nadir de Michael Jackson. Mais, après mûre réflexion, je me rends compte que ce Blood On The Dance Floor est encore pire. Mais, ça ne suffira pas à me faire revoir mon opinion sur le cru de 2001. Vous savez, ce cru de 1997, si je voulais vraiment faire les choses jusqu'au bout, je le foutrais direct dans le Rock n'roll Of Shame et avec les tags qui vont bien. Ce serait franchement mérité. Mais, j'ai trop de respect pour Bambi pour aller le classer dans cette catégorie.  

79917259

Blood On The Dance Floor

Morphine

Superfly Sister

Ghosts

Is It Scary

Scream Louder

Money

2 Bad

Stranger In Moscow

This Time Around

Earth Song

You Are Not Alone

HIStory